Accueil Bien-êtreHygiène féminine Comment laver une culotte menstruelle ?

Comment laver une culotte menstruelle ?

par Corentin

Quand on a nos règles, la première chose à laquelle nous pensons, c’est la meilleure façon qui nous permettra d’éviter à nos habits d’être tachés et salis. Cette période du mois n’est pas de tout repos, tant sur le plan physique, avec des douleurs intenses, et à répétition, des courbatures, des nausées et des maux de tête. Que sur le plan psychologique avec un profond sentiment d’abattement, de fatigue, de tristesse, et de colère sans raison apparente. Aujourd’hui, il sera sujet de parler des culottes menstruelles.

Laver une culotte menstruelle ou une culotte de tous les jours ?

Dans la vie de tous les jours, une femme aime porter des culottes qui soient très sexy. Elles doivent mettre en valeur la femme, et lui faire sentir toute sa féminité. Ces culottes sont en général moins confortables, car leurs formes ne sont pas très adaptées à la physionomie de la personne. « Il faut souffrir pour être belle » s’applique aussi bien dans les soins corporels que dans le choix des sous-vêtements. Les culottes de tous les jours sont faites à partir de matières soyeuses et fines, comme le satin par exemple, mais ces dernières n’absorbent pas la sueur et la transpiration de la partie intime, il est plus beau au regard avec sa surface luisante. Par contre, quand c’est l’heure de la période menstruelle, la femme change complètement de discours, elle se donne un plaisir à choisir des culottes qui lui assurent en premier lieu, une protection imparable contre les risques de fuites et de saignement. Ce sentiment, d’avoir du sang qui déborde de part et d’autre de la cuisse est très inconfortable, et la femme cherche par tous les moyens à le contenir. Par ailleurs, l’aisance dans les mouvements est aussi très appréciée par les femmes durant cette période-là, car cela leur facilite le déplacement, et permet de réduire ou du moins, de stabiliser la douleur.

Est-il possible de laver une culotte menstruelle ?

Généralement, à chaque période des règles, une femme salit une pièce de lingerie, et ça se répète à chaque menstruation. C’est pour cela qu’il est conseillé de choisir des culottes qui sont uniquement adaptées à cette période critique du mois. Car elles permettent d’assurer une protection optimale, et ce grâce à la perméabilité de la matière qui les compose. La quantité du sang qui coule est donc retenue entre les fibres du tissu. Il est tout à fait possible de laver une culotte menstruelle, en particulier si cette dernière est fabriquée à base de coton. Cette matière est très présente dans les autres pièces vestimentaires de notre dressing, comme les pulls, les t-shirts, etc. Le plus gros avantage du coton est justement cette capacité d’absorption dont il fait preuve. Aussi, sa texture est très agréable au toucher, et elle n’est pas synthétique. La partie intime est justement très sensible, et a donc besoin des matières qui soient les plus naturelles possibles. Le coton se lave assez facilement, et le but de laver sa culotte intime est de la réutiliser à plusieurs reprises, ceci permet de faire des économies, mais également, ce geste est très important pour l’environnement, car il limite la surconsommation et la surproduction de protection menstruelle.

Laver une culotte menstruelle : comment s’y prendre ?

Une fois que la culotte menstruelle est salie par le sang, et que son état gêne la femme, il est conseillé pour elle de la laver immédiatement, tant que le sang n’a pas encore séché. En effet, si ce dernier venait à sécher complètement, l’enlever deviendrait encore plus difficile à faire, car il aura tendance à se coller sur le tissu. Dans la liste suivante, nous allons citer les bonnes étapes, tout en les détaillants, dans le but de laver et de nettoyer convenablement sa culotte menstruelle. Ces étapes sont :

  • Faire bouillir de l’eau ;
  • Utiliser du savon neutre ;
  • Faire des mouvements circulaires ;
  • Rincer à l’eau tiède, etc.

Faire bouillir de l’eau chaude, est une étape importante, car cette eau permettra à la fois de tuer les microbes et bactéries présentes dans le sang, ce qui assainit la culotte, et permet aussi de rendre le sang plus simple à enlever. Ensuite, on utilise du savon de Marseille neutre, en frottant avec des mouvements circulaires la partie à laver. En dernier lieu, on rince avec de l’eau tiède.

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire

dix-huit + dix-neuf =