Accueil » Maison » Travaux et rénovation » Quels sont les travaux de rénovation énergétique ?

Quels sont les travaux de rénovation énergétique ?

par Manaia
100 vues

Entreprendre des travaux de rénovation énergétique permet d’exploiter, pleinement, le potentiel de son logement. En effet, de tels ouvrages permettent, non seulement, de valoriser son patrimoine, en augmentant la valeur du logement, une fois rénové. Mais aussi et surtout, de gagner en confort thermique et de réduire, par la même occasion, son empreinte carbone. En prime, rénover son habitat permet, également, de réaliser de sacrées économies, à long terme ! Dans cet article, vous découvrirez, justement, tout ce qu’il faut savoir sur les travaux de rénovation énergétique, et notamment, comment les entreprendre. 




Travaux de rénovation énergétique : concrètement, qu’est-ce que c’est ?

La rénovation énergétique englobe l’ensemble des travaux, visant à améliorer la performance énergétique de son logement. Elle encadre, principalement, les ouvrages de type : isolation, chauffage, régulation du chauffage et ventilation

Tableau de performance énergétique

Pourquoi entreprendre de tels travaux ? 

Entreprendre des travaux de rénovation énergétique présente de nombreux avantages, tels que : 

  • Réduire efficacement sa consommation électrique, ainsi que de chauffage. Et donc, réaliser des économies; 
  • Profiter d’un meilleur confort thermique, aussi bien l’hiver que l’été;
  • Apporter de la valeur à son bien immobilier, en le mettant aux normes;
  • Limiter son empreinte carbone, en entreprenant une rénovation écologique, et par la même occasion, énergétique. Et ce, en privilégiant des matériaux de construction durables et des équipements alimentés par des ressources renouvelables, et non épuisables ! 

Travaux de rénovation énergétique : par où commencer ?

Prioriser l’isolation thermique;

Isolation des combles

Il s’agit, tout bonnement, de la première cause de perte de chaleur dans une habitation. En effet, selon l’Ademe, 25 à 30% des déperditions énergétiques, dans un logement mal isolé, seraient dues à la toiture ! 

L’isolation des combles est, heureusement, l’ouvrage le plus simple à mettre en œuvre. Et permet, en prime, de réaliser jusqu’à 30% d’économies sur ses factures de chauffage ! Pour des combles perdus, l’isolation s’effectue par soufflage de laine de verre sur le plancher des combles. En cas de combles aménagés, ou bien aménageables, deux options s’offrent alors à vous, à savoir : soit, l’isolation de la toiture par l’intérieur, soit par l’extérieur ! 

Isolation des murs 

Une fois les combles isolés, il faut désormais s’atteler, sans plus tarder, à l’isolation des murs. Et pour cause, les parois représentent jusqu’à 25% des pertes de chaleur dans une habitation ! L’isolation des murs s’effectue, soit par l’extérieur, soit par l’intérieur :

  • L’isolation des murs par l’extérieur est assez coûteuse, mais très performante. En effet, elle consiste à recouvrir l’ensemble des murs du logement, à l’aide de blocs d’isolant, auquel s’ajoute un enduit ou un bardage. 
  • L’isolation des murs par l’intérieur est, quant à elle, moins onéreuse. En revanche, elle est aussi moins efficace ! D’ailleurs, vous serez contraint de sacrifier quelques mètres carrés des pièces de vie de votre logement, pour laisser place à l’épaisseur de l’isolant et des nouvelles parois. 

Isolation des planchers bas 

Les planchers bas représentent à eux seuls, 7 à 10% des pertes énergétiques d’une maison. Par planchers bas, j’entends par là, les sols, les caves et sous-sols, les garages et les vides sanitaires ! L’isolation des planchers bas consiste, tout simplement, à poser de l’isolant entre un espace chauffé et non chauffé. 

D’ailleurs, l’isolation des planchers bas n’améliore pas, seulement, les performances énergétiques du logement. En effet, elle parfait, également, lisolation phonique du bâtiment  !

Ouvrier effectuant des travaux de rénovation énergétique

Puis, s’attarder sur le chauffage et la ventilation ! 

Mode de chauffage 

Une fois le logement isolé, il faut alors s’occuper du mode de chauffage. Plusieurs options s’offrent alors à vous, telles que :

  • Pompes à chaleur (PAC) : elles sont à la fois performantes et écologiques. Elles utilisent des énergies renouvelables, telles que l’eau et l’air, pour générer de la chaleur à l’intérieur du logement. Elles peuvent tout à fait être couplées à un chauffage électrique, par exemple. La pompe à chaleur s’impose, ainsi, comme une excellente remplaçante à la chaudière à gaz, dans un circuit de chauffage central ! 
  • Chaudières : dites adieu aux vieilles chaudières à gaz, fioul et bois. Et laissez place, désormais, à la chaudière à condensation ! Très performante, elle réutilise les fumées de combustion, de manière à booster, considérablement, son rendement. La chaudière à granulés de bois s’avère, elle aussi, un excellent mode de chauffage. Pour couronner le tout, elle est à la fois écologique et économique ! 

N’hésitez pas, également, à investir dans des équipements de régulation du chauffage. Ils vous permettront, ainsi, de contrôler plus facilement votre consommation d’énergie. Et vous aideront, par la même occasion, à réduire de 5 à 15 % votre facture de chauffage ! 

Gestion de la ventilation

Dans une maison rénovée et isolée, l’air extérieur pénètre moins facilement. C’est pourquoi, mieux vaut couplé des travaux de rénovation énergétique à des travaux de ventilation, de manière à assurer un renouvellement de l’air optimal ! L’installation d’une ventilation mécanique contrôlée (VMC) est, ainsi, fortement recommandée, une fois l’habitation rénovée et isolée. 

Travaux de rénovation énergétique : est-il possible de bénéficier d’aides ? 

Des aides financières peuvent être octroyées, dans le cadre de travaux de rénovation énergétique, à savoir : 

  • Prime énergie (CEE) : elle est accessible à tous ! Il s’agit, tout bonnement, d’une prime versée par des fournisseurs d’énergie, ou bien, des vendeurs de carburant. Le montant de l’aide varie, principalement, en fonction du projet de rénovation et du niveau de ressources du foyer. 
  • MaPrime Rénov’ : il s’agit de l’une des subventions Anah ! Au passage, elle se cumule à la prime énergie.
  • Taux de TVA réduit à 5,5%
  • Éco-PTZ
  • Aides Habiter Mieux Sérénité et Agilité de l’Anah
  • Isolation à 1 euro

Finalement, que retenir des travaux de rénovation énergétique ?

Entreprendre des travaux de rénovation énergétique n’a, pour ainsi dire, que des avantages. En effet, votre maison et votre porte-monnaie en bénéficieront, sans oublier la planète ! En prime, les nombreuses aides accordées par l’État rendent d’autant plus accessibles la réalisation de tels travaux. Que demander de mieux ! 

Prenez soin de vous et de votre maison, 

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire