Quel matériau pour une isolation phonique efficace ?

Selon certaines estimations, près de 40% des français seraient sujets à des nuisances sonores, au sein de leur logement. Pour de nombreuses personnes, être constamment exposé à un environnement bruyant peut être une véritable source de stress. C’est pourquoi, il est si important de ne pas négliger l’isolation phonique de son habitat.


Notre partenaire


Et pour cause ! Si elle est correctement réalisée, l’isolation phonique vous permettra de réduire considérablement les nuisances sonores auxquelles vous étiez exposé auparavant. Notamment celle pendant la nuit. Avant de vous lancer à corps perdu dans un tel projet, il est primordial de s’intéresser aux isolants phoniques. Dans cet article, nous nous focaliserons justement sur les matériaux nécessaires à l’isolation phonique, et surtout nous verrons lesquels privilégier.

Isolation phonique: se poser les bonnes questions

Quels sont les bruits à affaiblir ? 

Les bruits aériens extérieurs et intérieurs

Pour commencer, les bruits aériens extérieurs concernent les nuisances sonores de l’ordre du trafic routier, aérien ou encore ferroviaire. Les bruits aériens intérieurs, quant à eux, désignent les nuisances sonores émises par les conversations, la télévision ou les chaînes hi-fi. 

Trop de bruit

Pour affaiblir les bruits aériens, vous devrez prendre en compte l’indice d’affaiblissement acoustique Rw des matériaux isolants. Cet indice est exprimé en décibels (dB), et indique la quantité de bruit direct stoppé par le système isolant. Plus la valeur du Rw est élevée, plus l’isolation phonique sera performante. 

Les bruits d’impact 

Il peut s’agir par exemple des bruits causés par le déplacement de meubles, ou de chutes d’objets. Pour les limiter dans votre maison, vous devrez vous intéresser à l’indice d’efficacité aux bruits de chocs (Δ Lw). Cet indice est lui aussi exprimé en décibels (dB), et désigne l’amélioration de l’isolation phonique apportée au sol par les matériaux isolants. Plus la valeur Δ Lw est importante, plus l’isolation phonique posée au sol sera efficace. 

Sur quelle surface appliquée une isolation phonique ?

Selon la loi de masse, les matériaux les plus lourds sont ceux qui atténuent le plus efficacement la transmission des ondes sonores. Autrement dit, les murs en pierre ou béton sont ceux qui offrent la meilleure protection sonore à l’environnement. Et ce, même en paroi simple. Tandis que les murs de briques creuses ou en carreaux de plâtre, disposent d’une protection sonore bien moindre. 

Faire de l'isolation

Par ailleurs, sachez que certaines constructions ne permettent pas l’application d’un isolant phonique. En effet, l’isolation phonique peut parfois entraîner une surcharge de la structure de certains bâtiments. Par conséquent, vous devrez probablement renforcer les fondations de votre logement, si vous vous trouvez dans cette situation. 

Les matériaux écologiques dédiés à l’isolation phonique

Le liège

Le liège et l'isolation
Le liège

En plus d’être un matériau totalement naturel, le liège est un très bon isolant phonique. Quasiment indestructible, il est adapté à la pose au sol, au mur et au plafond. En plus d’être un excellent isolant sonore, il est également un merveilleux isolant thermique. D’ailleurs, il est connu pour réguler très efficacement l’humidité. Le seul inconvénient du liège, est qu’il est assez rigide comparé aux laines. 

La fibre de bois

Comme le liège, la fibre de bois est un matériau naturel, et est un très bon isolant phonique et thermique. Au passage, notez que la fibre de bois est un produit non inflammable. Malheureusement, ce matériau reste plutôt sensible à l’humidité, et est peu souple. 

Le coton 

Le coton est un excellent isolant phonique, qui a comme atout majeur d’être sain, et surtout non irritant. Contrairement aux matériaux présentés précédemment, le coton est plutôt souple. Et il est évidemment non inflammable. L’inconvénient des panneaux en coton est qu’ils peuvent parfois contenir du polyester. De plus, ils ont tendance à se montrer peu résistants face à l’humidité

La ouate de cellulose

La ouate de cellulose est un isolant naturel particulièrement performant en termes d’isolation phonique. Il a l’avantage majeur d’être plutôt bon marché, et d’être un matériau souple. Toutefois, opter pour de la ouate de cellulose présente plusieurs inconvénients. D’une part, ce matériau est sensible à l’humidité et est combustible. D’autre part, certains panneaux de ouate de cellulose contiennent du sel de bore, substance qui fait l’objet de nombreuses controverses. 

Les matériaux plus conventionnels adaptés à l’isolation phonique

Les laines minérales

Même s’ils sont loin d’être irréprochables écologiquement, les laines minérales font partie des meilleurs isolants phoniques.

laine de roche isolation phonique
Laine de roche

D’ailleurs, elles sont aussi efficaces contre les bruits d’impacts, que ceux aériens. Elles peuvent même être utilisées pour apporter une correction acoustique, si nécessaire ! La laine de verre, comme la laine de roche, assurent non seulement une isolation phonique, mais également thermique des parois. 

La mousse de polyuréthane

La mousse de polyuréthane peut se présenter sous plusieurs formes, à savoir de: panneau, rouleau et projection. Avant tout, sachez que les panneaux de mousse de polyuréthane n’offrent aucune isolation phonique des parois. Seuls les formats en rouleaux de faible épaisseur et les mousses à projeter peuvent participer à l’isolation acoustique de votre habitat. 

Toutefois, sachez que l’utilisation de ce matériau n’est pas sans danger, et ce notamment pour la personne qui le pose. De plus, la mousse de polyuréthane peut dégager des flux toxiques, en cas d’exposition à une forte chaleur (incendie). 


Désormais, vous en savez davantage sur les isolants phoniques ! J’espère que cet article aura pu vous aider, et vous permettra de vous lancer sereinement dans un tel projet. L’isolation phonique peut se révéler parfois plus que nécessaire, voire même obligatoire dans certains cas. En effet, l’isolation phonique est requise depuis le 1er juillet 2017, dans les zones particulières exposées au bruit. Prenez soin de vous et de votre maison,

Laisser un commentaire