Accueil Écologie Empreinte carbone : Comment la limiter ?

Empreinte carbone : Comment la limiter ?

par Manaia

Nombreuses sont les personnes soucieuses de la planète, cela va sans dire ! Pourtant, encore peu de gens savent comment limiter concrètement leur empreinte carbone..

L’empreinte carbone est un indicateur qui vise à déterminer l’impact d’une activité sur l’environnement. Et plus particulièrement, à mesurer les émissions de gaz à effet de serre liées à celle-ci. Elle peut s’appliquer autant à un individu, qu’à une entreprise, ou encore à un pays.

Selon une étude menée par Carbo, l’empreinte carbone moyenne d’un français s’élèverait actuellement à 9.15 tCO2e/an. Un chiffre plutôt encourageant, car il est environ 20% inférieur à l’impact moyen estimé par l’ADEME, en 2018 ! Toutefois, cela ne veut pas dire qu’il faut relâcher nos efforts. Bien au contraire ! C’est pourquoi, dans cet article, vous découvrirez un tas d’astuces pour limiter votre empreinte carbone, facilement et efficacement. 

Les 10 gestes à adopter pour réduire son empreinte carbone  

Acheter des produits locaux

Nombreuses sont les raisons, pour lesquelles, il est préférable de se tourner vers des fruits et légumes de saison. Et par-dessus tout, cultivé localement ! En effet, vous favorisez d’une part l’économie locale. Mais surtout, vous réduirez considérablement l’empreinte carbone de votre alimentation. 

Selon l’Institut Worldwatch, les fruits et légumes parcourraient en moyenne, près de 2 500 km, entre la ferme et le supermarché ! Les petits producteurs locaux n’étant pas ce qui manquent en France. Vous n’aurez sûrement aucun mal à trouver de bons fruits et légumes, cultivés près de chez vous ! 

Adopter des ampoules à basse consommation 

ampoule empreinte carbone

Remplacer des ampoules classiques, par des modèles à basse consommation, est un geste qui peut paraître anodin. Mais qui, pourtant, a un grand impact positif sur l’empreinte carbone ! En effet, seule une ampoule basse consommation vous permettra de diminuer votre empreinte carbone, d’environ 600 kg de CO2e. D’ailleurs, si tous les foyers français utilisaient de telles ampoules, notre consommation électrique pour l’illumination serait réduite de 50% .

Bannir les ordinateurs de bureau 

Contrairement aux ordinateurs fixes, les PC portables sont pensés pour être économes en énergie. En effet, un ordinateur portable peut potentiellement utiliser jusqu’à 80% moins d’électricité qu’un ordinateur de bureau. Évidemment, tout dépend du modèle choisi ! Tournez-vous donc plutôt vers un PC portable, qu’un ordinateur fixe, si vous souhaitez réduire votre impact carbone. 

Boire l’eau du robinet 

L’eau en bouteille ne rend malheureusement pas service à la planète. En effet, beaucoup d’énergies sont d’abord nécessaires à la conception des bouteilles en plastique. Mais aussi et surtout, au recyclage de celles-ci ! Sans compter l’acheminement des bouteilles, jusqu’au magasin, puis à la maison, qui accroît encore l’empreinte carbone. 

En France, l’eau du robinet est potable, et est donc propre à la consommation. Toutefois, si vous émettez quelques réserves à ce sujet, je vous recommande alors de vous procurer un filtre à eau. En effet, investir dans un filtre à eau vous coûtera, non seulement. moins cher que d’acheter des bouteilles. Mais aussi et surtout, vous permettra de limiter drastiquement votre empreinte carbone ! 

Consommer moins de viande

manger moins de viande

L’alimentation représente un quart de l’empreinte carbone d’un français. Autant vous dire, qu’elle n’est donc pas à négliger ! Manger de la viande n’est pas sans conséquence pour notre empreinte carbone. En effet, rien qu’un kilo de bœuf génère, à lui seul, 16 kg de CO2e. Contre, seulement, 0.7 kilogramme de CO2e pour un kilo de blé dur !

Selon une étude parue dans le Climatic Change, adopter un régime végétarien permettrait de réduire son empreinte carbone, d’environ 1.198 kilogrammes CO2e/an. Pour vous donner une idée plus précise, un tel chiffre représente à peu près 10.300 kilomètres en voiture.

Éteindre systématiquement et totalement, les appareils électriques inutilisés

Éteindre totalement vos appareils électriques vous permettra, non seulement, de prolonger leur durée de vie et économiser. Mais aussi et surtout, de limiter votre empreinte carbone

Idéalement, veillez à débrancher systématiquement les chargeurs de vos différents appareils, lorsqu’ils sont inutilisés. Pensez également à toujours éteindre complètement vos équipements électroniques et électroménagers. Et par-dessus tout, à ne pas les laisser en veille ! 

Éviter les trajets en avion

les trajets en avion

Les trajets en avion sont de véritables calamités pour l’environnement ! En effet, un simple aller-retour Paris-New York émet, à lui seul, une tonne de CO2e par passager. Soit, à peu près, la consommation annuelle d’un français, pour chauffer son domicile !

Dans la mesure du possible, il est donc préférable d’éviter l’avion pour se déplacer. À la place, privilégiez le train ou encore le covoiturage. Si toutefois, le trajet en avion s’avère vraiment indispensable, tournez-vous plutôt vers des vols directs. Et pour cause, le décollage est le moment où les avions consomment le plus de carburant. 

Garder le contrôle sur la température de son habitat 

Baisser le thermostat, d’un seul et unique degré, en hiver, aura un impact significatif sur votre facture d’énergie. Et par la même occasion, sur votre empreinte carbone ! Dans la même lignée, couper le chauffage, lorsque vous n’êtes pas à la maison, réduira jusqu’à 15% votre facture.

Si vous avez des volets, pensez à les ouvrir en hiver, durant la journée. Ainsi, vous permettrez à la lumière du soleil de pénétrer dans votre habitat, et donc de le réchauffer. À l’inverse, en été, pensez à fermer les volets, pendant la journée, de manière à préserver la fraîcheur dans votre logement. Une fois la nuit tombée, vous pourrez alors ouvrir les fenêtres, afin de faire entrer de l’air frais.

Limiter les trajets en voiture, autant que possible 

Comme l’avion, la voiture pollue énormément, et donc impacte directement notre empreinte carbone. Dans la mesure du possible, privilégiez donc les transports en commun, le vélo ou le covoiturage, pour vos trajets quotidiens. Notamment, pour vous rendre au travail !

Si la voiture vous est indispensable, adoptez alors une conduite plus souple, en circulant moins vite. D’ailleurs, rouler à 80 km/h, au lieu de 90 km/h, sur les routes nationales, réduirait d’environ 15% la consommation de carburant

Privilégier le téléphone à l’e-mail 

Les centres de données, équipements réseaux et autres appareils électroniques représenteraient, environ un quart des émissions à effet de serre. Un simple e-mail générerait, à lui seul, 4 grammes de CO2e ! C’est pourquoi, il est préférable de privilégier les conversations téléphoniques, à celles par e-mail. 

Dans la même lignée, veillez à stocker vos données en local, par exemple, dans un disque dur. En effet, le cloud est absolument à éviter, car vos données y sont stockées à des milliers de kilomètres, sur des serveurs gourmands en énergie. 

Prenez soin de vous et de notre planète,

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire

13 + sept =