Remplacer ses objets jetables du quotidien par des alternatives zéro déchet

À l’heure actuelle, le plastique est sans nul doute une des plus grandes calamités qui touchent le monde entier. Entre les emballages et les produits de consommation courante, le recours massif au plastique à usage unique fait l’objet de nombreuses inquiétudes. En seulement une année, la production et incinération de plastique est responsable de l’émission de 400 millions de tonnes de CO2 dans le monde. Soit, l’équivalent des émissions annuelles d’un pays comme la France. 


Notre partenaire


Pour remédier à l’usage abusif de plastique et autres dérivés du pétrole, des alternatives zéro déchet ont vu le jour. C’est pourquoi, au sein de cet article nous allons nous intéresser attentivement aux objets zéro déchet et à leur utilité au quotidien. 

Le fléau des objets à usage unique

Rasoir à usage unique
Rasoir à usage unique

Le problème majeur avec les objets à usage unique, est que le plastique utilisé pour les fabriquer n’est pas toujours recyclable. En effet, seulement 30% du plastique utilisé en Europe serait recyclable. 

Très difficile à recycler, le plastique est une substance qui peut mettre jusqu’à 450 ans avant de se décomposer dans la nature. Une fois décomposé, le plastique laisse derrière-lui des particules chimiques connues sous le nom de «micro-plastiques». Nocives pour l’environnement, ces particules «micro-plastiques» posent aujourd’hui un véritable problème environnemental. De nos jours, le plastique est devenu la première cause de pollution marine. 

Ce n’est donc plus un secret, notre mode de (sur)consommation a un impact non négligeable sur l’environnement. Pour éviter que nos cotons-tiges ou nos éponges usagers se retrouvent dans l’estomac d’une tortue, il nous faut changer impérativement notre manière de consommer. D’òu l’importance, de remplacer ses objets jetables du quotidien par des alternatives zéro déchet.

Le zéro déchet : la solution parfaite pour se débarrasser des objets jetables

Des objets zéro déchet
Des objets zéro déchet

Initié lors du Planning Group of the Zero Waste International Alliance, le zéro déchet a vu officiellement le jour en novembre 2004. Depuis 2010, le mouvement zéro déchet est apparu en Europe, notamment en France. 

Le zéro déchet vise à réduire drastiquement la quantité de déchets produits, par un foyer ou un collectif. Le zéro déchet se base sur 5 principes fondamentaux, à savoir:

  • Refuser ce dont on n’a pas besoin
  • Réduire ce dont a besoin
  • Réutiliser, en remplaçant chaque objet à usage unique par un équivalent réutilisable
  • Recycler ce qu’on ne peut pas refuser, réduire ou encore réutiliser
  • Composter, les épluchures de fruits et légumes, les cheveux ou même les ongles coupés.

Les alternatives zéro déchet pour remplacer ses objets jetables du quotidien 

Dans la cuisine

Cuisine zéro déchet
Cuisine zéro déchet

Essuie-tout

En moyenne, la consommation des français en essuie-tout jetable s’élèverait à plus de 160 euros à l’année. Autant vous dire que l’essuie-tout constitue un budget considérable au sein d’un foyer français ! Par semaine, les français utiliseraient donc environ 3 rouleaux d’essuie-tout.

L’essuie-tout lavable s’impose comme la solution idéale pour remplacer l’essuie-tout jetable. Comptez environ une trentaine d’euros, pour un essuie-tout zéro déchet. Privilégiez les modèles en coton biologique, encore plus respectueux de l’environnement. Très rentable, l’essuie-tout zéro déchet pourra vous faire économiser jusqu’à 800 euros en seulement 5 ans.

Éponge

Selon Statista Research Department, la Chine aurait eu la capacité de production d’éponge la plus élevée du monde en 2017. En ayant pu fabriquer pas moins de 85 000 tonnes d’éponges, cette année-là. 

Indispensable à notre quotidien,  l’éponge n’en est pourtant pas moins polluante pour la planète. À l’origine, les éponges sont naturelles et prolifèrent dans le milieu aquatique. Toutefois, ce n’est pas le cas des éponges classiques vendues dans le commerce, qui sont partiellement ou totalement synthétiques. Non seulement elles sont issues d’un procédé de production polluant, mais surtout les éponges synthétiques ne se recyclent pas.

De nombreuses alternatives d’éponges zéro déchet existent. La plus économique d’entre elles, est de fabriquer vous-même une éponge écologique. Pour ce faire, il existe une multitude de tutos sur internet, très accessibles et faciles à reproduire. Autrement, vous pouvez vous tourner vers des éponges écologiques vendues dans des boutiques zéro déchet. Ou alors, tout simplement se procurer des éponges provenant de la mer, totalement naturelles.

Filtre à café et sachet de thé

Aussi étonnant que cela puisse paraître, il existe bel et bien des alternatives zéro déchet aux filtres à café et sachets de thé. En apparence insignifiants, les filtres à café et sachets de thé produisent pourtant une quantité astronomique de déchets. Il n’y a qu’à voir le nombre de consommateurs de café et de thé dans le monde ! Imaginez alors, la quantité de filtres à café et sachets de thé utilisés et jetés chaque année.

En inox, en lin ou encore en coton, les filtres à café réutilisables sont monnaie-courante dans les boutiques zéro déchet. Concernant les sachets de thé, il en existe des modèles zéro déchet en coton. Toutefois, l’alternative des boules à thé en Inox peut se montrer très intéressante.

Paille

Chaque jour, près d’un milliard de pailles en plastique non-recyclable seraient jetés dans le monde. C’est pourquoi, l’Union Européenne a pris la décision de les interdire à partir de 2021.

Davantage écologique mais toujours à usage unique, les pailles cartonnées sont l’une des alternatives aux pailles plastiques. Cependant, je ne vous les conseille pas, de par leur trop grande fragilité. L’idéal reste de se tourner vers des pailles zéro déchet totalement élaborées en Inox.

Dans la salle de bain

Salle de bain écologique
Salle de bain écologique

Coton-tige

À eux seuls, les coton-tiges produisent plus de 1,2 million de tonnes de déchets par an. Ces petits bâtonnets font d’ailleurs partie des déchets les plus polluants, notamment dans les milieux aquatiques. En France, depuis 2018, les particuliers ne peuvent plus accéder à des cotons-tiges en plastique, non-biodégradables ou non-compostables.

Néanmoins, le problème des coton-tiges jetables reste qu’ils ne permettent pas de réduire sa production de déchets. Heureusement, il existe des coton-tiges zéro déchet réutilisables, à laver simplement à l’eau savonneuse. Il existe également un objet appelé le cure-oreille, doté d’une tige en bois ou en métal et d’un embout légèrement incurvé. 

Coton démaquillant

Que ce soit pour nettoyer leur peau, pour appliquer une lotion ou pour se démaquiller, les femmes utilisent beaucoup de cotons. Selon Consoglobe, en moyenne, les femmes utiliseraient 6 cotons par jour. Soit, environ 180 cotons par mois et plus de 2 100 par an !

Ronds ou carrés, il existe des cotons démaquillants réutilisables et lavables de toutes sortes ! À vous de choisir la matière, la forme et le design que vous préférez. 

Rasoir

Selon Consoglobe, le rasage représenterait 26% des détritus issus des produits cosmétiques et hygiéniques. En outre, d’après une étude menée par Ipsos, le rasage produirait environ 75 000 tonnes de déchets par an.

Adapté aux hommes comme aux femmes, le rasoir de sureté s’impose comme un indispensable à avoir dans sa salle de bain. Économique et écologique, le rasoir réutilisable peut se garder plusieurs années voire toute une vie s’il est correctement entretenu.

Désormais vous avez toutes les clés pour remplacer les objets jetables de votre quotidien par des alternatives zéro déchet. Il ne vous reste donc plus qu’à vous lancer, à votre rythme, dans l’aventure zéro déchet.

Laisser un commentaire