Accueil ÉcologieZéro Déchet Comment limiter le gaspillage alimentaire ? (10 astuces)

Comment limiter le gaspillage alimentaire ? (10 astuces)

par Manaia

Le gaspillage alimentaire est un fléau des temps modernes. Rien qu’en France, près de 10 millions de tonnes d’aliments consommables seraient jetés tous les ans. Soit, environ 16 milliards d’euros de nourriture qui partiraient à la poubelle ! Outre l’aspect économique, le gaspillage alimentaire constitue un désastre non seulement écologique, mais également éthique. Limiter le gaspillage alimentaire n’est pourtant pas si difficile qu’il n’y paraît ! En effet, un bon nombre d’astuces anti-gaspillage sont très faciles à mettre en place au quotidien. Zoom sur les bons gestes à adopter pour limiter le gaspillage alimentaire à la maison. 

Limiter le gaspillage alimentaire : les bons gestes à adopter ! 

Établir une liste de course précise 

La liste de course est une alliée de taille pour éviter le gaspillage alimentaire. Et pour cause, elle permet de limiter considérablement les petits craquages, notamment, pour des produits attractifs, ou bien encore, des promos ! À noter que les achats impulsifs constitueraient près de 20% de nos achats en supermarché. 

Pour établir une liste de course, plusieurs éléments sont à prendre en compte, dont : 

  • Nombre de personnes à tables; 
  • Ingrédients que l’on a déjà dans le frigo et les placards;
  • Aliments dont on a besoin pour les repas de la semaine. 

Un bout de papier peut très bien faire l’affaire pour faire une liste de course. Toutefois, utiliser un support numérique, comme une application, peut être une bonne alternative. Une appli s’avère souvent plus pratique, car elle offre la possibilité de partager sa liste de courses à une autre personne du foyer. 

couple qui fait une liste de course

Prévoir les menus de la semaine pour limiter le gaspillage alimentaire 

Pour établir une liste de course précise, il est indispensable de planifier les menus de la semaine. Faire des menus permet également de mieux gérer le stock. En effet, le fait de savoir ce dont on a besoin puisque l’on sait ce que l’on va manger, permet de limiter le gaspillage. Fini les carottes que l’on oublie dans le bac à légumes ! Outre cet aspect, prévoir des menus représente un gain de temps non négligeable. Fini le fameux  «qu’est-ce que l’on mange ce soir ?» ! 

Avoir le ventre plein avant de faire ses courses

Faire les courses avec le ventre qui crie famine est une très mauvaise idée. Et pour cause, plus on a faim, plus on a tendance à avoir les yeux plus gros que le ventre. Aller en courses avec le ventre vide, c’est donc la certitude de rentrer du magasin avec des produits dont on a pas besoin. Avant de partir à la supérette du coin, mieux vaut ainsi prendre un petit en-cas.  

Ne pas se laisser tenter par les offres promotionnelles

Les offres promotionnelles peuvent vite nous faire tourner la tête. Les gérants de supermarché en ont d’ailleurs bien conscience ! Avant de vous jeter sur un lot de 20 yaourts à un prix qui défie toute concurrence, posez-vous la question : «vais-je pouvoir les manger ?». Par ailleurs, n’hésitez pas à vérifier la véracité de l’offre promotionnelle. Pour ce faire, rendez-vous dans le rayon du produit en promotion et jetez un œil au prix au kilo indiqué là-bas. 

Privilégier le vrac pour limiter le gaspillage alimentaire 

Le vrac est un incontournable de la cuisine zéro déchet. Et pour cause, acheter en vrac permet de se procurer l’exacte quantité nécessaire, et donc de limiter le gaspillage alimentaire ! À l’inverse, les aliments préemballés contraignent le consommateur à acheter la quantité prévue par le fabricant, ou bien, le distributeur. Si par exemple, vous avez besoin de deux filets de poulet et qu’il n’existe que des lots de quatres filets, mieux vaut alors les acheter à la coupe. 

jeune femme qui fait ses courses en vrac pour limiter le gaspillage alimentaire

Être attentif à la date de péremption des produits 

Il est important de prêter attention aux dates de péremption, lorsque l’on fait ses courses, pour limiter le gaspillage alimentaire. Il existe différents types de date de péremption, à savoir : 

  • « À consommer avant le…» : il s’agit de la date de durabilité minimale (DDM). Elle indique que l’on peut consommer l’aliment sans danger pour la santé au-delà de la date. Autrement dit, le produit est consommable après la DDM ! En revanche, le fabricant ne garantit pas que l’aliment conservera toutes ses qualités (couleur, texture, goût, odeur, etc.). La mention DDM se retrouve, généralement, sur des aliments peu périssables, tels que les aliments secs, les boissons UHT, ou bien encore, les conserves. 
  • «À consommer jusqu’au…» : il s’agit de la date limite de consommation (DLC). Elle indique que la consommation au-delà de la date peut présenter un risque pour la santé. En règle générale, elle concerne les aliments très périssables, comme la viande, le poisson, les produits laitiers frais, ou bien encore, les plats réfrigérés. Il ne faut donc pas consommer un produit dont la date limite de consommation est dépassée. 

Quoiqu’il en soit, en cas de doute sur un aliment, mieux vaut ne pas le consommer. Il est, en effet, inutile de risquer l’intoxication alimentaire

Organiser son frigo et ses placards ingénieusement

Le saviez-vous ? La profondeur de nos rangements est en partie responsable du gaspillage alimentaire ! Pourquoi ? La raison est simple : on a tendance à moins penser aux produits qui se cachent au fin fond de nos placards, tout simplement car on ne les voit pas directement. L’idéal est donc de procéder à un rangement par ordre d’arrivée. Autrement dit, premier arrivé, premier parti ! Plus concrètement, les aliments de la semaine dernière seront rangés en tête des placards et du frigo. Fini le gaspillage de yaourts perdus dans les profondeurs du réfrigérateur !

Investir dans des contenants en verre pour limiter le gaspillage alimentaire 

L’avantage des contenants en verre ? Ils permettent de toujours garder un œil sur les aliments, et donc de surveiller leur état. En outre, ils conservent le croquant des chips, biscuits et autres aliments. De manière générale, ils assurent une meilleure conservation des aliments : que demander de plus ! 

femme qui tient un bocal en verre rempli de pâtes

Cuisiner les bonnes doses

Il n’est pas toujours facile de savoir quelle quantité de pâtes ou de riz cuisiner, en particulier, lorsque l’on reçoit des amis ou que la famille s’agrandit ! En cuisinant de trop grande quantité de nourriture, on s’expose forcément à plus de risque de gaspillage. Pour ne pas gaspiller, il est donc préférable de se fier aux doses recommandées par personne, en fonction des aliments. À titre d’exemple, la quantité de riz préconisée par individu se situe entre 60 et 70 g, soit l’équivalent de ½ verre de riz. 

Prioriser les aliments dont la date de péremption arrive à terme 

Pour limiter le gaspillage alimentaire, il est indispensable de cuisiner en priorité les aliments bientôt périmés. Même si cet acte révèle du bon sens, il n’est pourtant malheureusement pas toujours mis en application.

Prenez soin de vous et de la planète; 

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire

20 − dix =