Le zéro déchet dans la salle de bain : Comment faire ?

Le zéro déchet devient de plus en plus populaire et facile d’accès. Les produits réutilisables inondent désormais la toile. Il devient plus facile de modifier notre mode de consommation quotidienne sans pour autant faire d’innombrables kilomètres pour trouver des produits écologiques.


Notre partenaire


Lorsque nous observons de plus près notre salle de bain, on comprend que le plastique règne en maître. Il est partout : brosse à dent, tube de dentifrice, rasoir, déodorant, shampoing, après-shampoing, gel douche, coton tige, coton, distributeur de savon, …

La question qui se pose c’est : comment changer nos habitudes et tendre vers une consommation plus responsable et plus respectueuse de l’environnement ? Voici quelques astuces afin de remplacer les produits présents dans notre salle de bain et de diminuer les déchets.

Le shampoing et le gel-douche

shampoing et gel douche écologique

Le shampoing et le gel-douche sont contenus dans des bouteilles en plastiques, esthétiques certes, mais produisant des déchets. Plusieurs alternatives sont possibles :

  • Les bouteilles contenant les produits de douche peuvent être conservées, simplement en les remplissant lorsqu’elles sont vides. Les magasins de vrac proposent de remplir (entre autres) les contenants de produits de douche.
  • Pour respecter la démarche du zéro déchet, il existe des shampoings et gels-douche solides écologiques. Ils se trouvent facilement sur Internet, dans des magasins biologiques ou dans des supermarchés. Il est important de savoir, qu’un produit n’est pas destiné exclusivement à un seul usage. Le savon de Marseille peut, par exemple servir à la fois de gel douche, de savon pour les mains et de shampoing.
  • Pour aller encore plus loin, il est possible de créer soi-même ses produits de douche liquide ou solide selon les préférences et les caractéristiques capillaires.

Les gommages zéro déchet

Les gommages et autres soins de la peau sont tous vendus dans des tubes en plastiques. Pour y remédier, il suffit de le créer soi-même. Avec une cuillère à café de miel et une cuillère à café de sucre en poudre, on obtient un gommage naturel pour la peau. Simple, n’est-ce pas ?

La brosse à dent et le dentifrice

Brosse à dents en bambou écologique

Quelles soient électriques ou classiques, nos brosses à dents sont généralement en plastiques et donc jetables. Toutefois, il est possible de réduire sa production de déchet.

  • Une brosse à dent avec une tête changeable diminuera le gaspillage de plastique.
  • Pour ne plus utiliser de brosse à dent en plastique il suffit d’opter pour une brosse à dents en bambou recyclable, avec ou non, une brosse détachable.

Le dentifrice aussi possède des alternatives pour dire adieu aux tubes en plastiques.

  • Il existe des dentifrices solides et naturels disponibles sur Internet ou dans les magasins spécialisés.
     
  • Il est également possible d’utiliser du savon de Marseille. Cependant, il est parfois difficile de passer d’une pâte à la menthe à l’eau savonneuse.
  • Il existe également des recettes pour créer du dentifrice maison.
    Voici une astuce simple : de l’argile blanche ou du carbonate de calcium.
    Il suffit de tremper la brosse à dent humide dans la poudre et brosser. Pour ajouter un goût de menthe, quelques gouttes d’huile essentielle de menthe feront l’affaire.

Le déodorant zéro déchet

Déodorant zéro déchet

La composition des déodorants produits industriellement n’a rien de naturel. Cette association de produits chimiques dans une bombe de spray est aussi nocive pour la santé que pour l’environnement.

  • L’une des alternatives naturelles est la pierre d’Alun. Cette pierre ne bloquera pas la transpiration du corps nécessaire à la régulation de sa température, mais éliminera les mauvaises odeurs.
  • Une autre solution serait de créer soi-même son déodorant. Pour cela, il suffit de faire fondre la cire, d’ajouter l’huile de coco, puis le bicarbonate et la fécule de maïs tout en mélangeant.
    • 5 g de cire végétale
    • 100 g d’huile végétale de coco
    • 50 g de fécule de maïs
    • 50 g de bicarbonate de soude

Le coton et le coton-tige

La production d’un kilo de coton nécessite 20 000 litres d’eau, ajoutons à cela des substances toxiques comme le chlore utilisé pour blanchir le coton et l’on obtient un produit dangereux pour la santé et pour l’environnement.

Pour remplacer ces cotons, il suffit de confectionner ou d’acheter des cotons fabriqués avec du tissu lavable, à la fois économiques et écologiques. Petite astuce : pour ne plus avoir à utiliser de liquide démaquillant vendu en bouteille plastique, utilisez des cotons conçus en microfibre. Si l’on ajoute un peu d’eau, ils démaquilleront à la perfection.

Les cotons-tiges sont de réels fléaux pour les océans, rejetés par les stations d’épuration, ils polluent l’environnement. Pour les remplacer, il existe un bâtonnet en bambou ou en inox réutilisable nommé : oriculi. Une autre alternative plus confortable existe, c’est le coton-tige réutilisable en silicone.

Le rasoir zéro déchet

rasoir sureté et accessoires

Les rasoirs jetables ne sont peut-être pas chers, mais ils sont fabriqués en plastiques. De plus, ils sont peu pratiques, leurs lames ne sont pas détachables donc peu hygiéniques.

Le rasoir de sécurité pour homme ou femme est une alternative à la fois pratique, hygiénique et écologique. Il est plus onéreux à l’achat, cependant, vous le garderez à vie. Il sera donc rentabilisé en peu de temps. De plus, les lames sont changeables et peu onéreuses !

Les protections hygiéniques

utiliser une cup zéro déchet

Le sujet des protections hygiéniques fait de plus en plus polémique. Leur composition toxique est un réel danger pour la santé et pour l’environnement.  Heureusement, il existe des alternatives :

  • Les serviettes en tissu lavables et donc réutilisables. Pour s’en procurer rien de plus simple, il existe de nombreuses marques sur Internet. 
  • Les cups appelées également coupes menstruelles sont fabriquées en silicone et remplacent parfaitement les serviettes hygiéniques et tampons classiques.
  • Les tampons en coton biologique sans applicateurs en plastiques et sans produits chimiques.

Il est important de préciser que ces alternatives ont un coût. Cependant, les serviettes hygiéniques en tissu et les cups sont réutilisables pendant des années, de quoi rembourser rapidement l’investissement de départ.


L’objectif du zéro déchet n’est pas toujours atteignable. En effet, lorsqu’on achète nos produits tels qu’un shampoing solide ou des serviettes hygiéniques nous achetons également leur emballage. Toutefois, les déchets seront réduits, votre corps appréciera ces produits non-toxiques et vous ferez des économies sur le long terme par la même occasion.

Le must du zéro déchet ? Le gain de place ! Lorsqu’auparavant, il fallait deux trousses de toilette pour les produits de douche et les produits de beauté, aujourd’hui vous n’en aurez besoin que d’une seule. Une valise délestée des produits plastiques, c’est une valise plus grande pour votre garde-robe !

Laisser un commentaire