Accueil MaisonÉnergies Installation panneau solaire : tout ce qu’il faut savoir !

Installation panneau solaire : tout ce qu’il faut savoir !

par Manaia

Produire son électricité est indispensable pour tendre vers une certaine autonomie ! De nos jours, les moyens ne manquent pas pour parvenir à une indépendance énergétique, totale ou partielle. Entre le solaire et l’éolien, les solutions qui s’offrent à nous sont multiples et variées !  Après avoir vu, dans un précédent article, comment choisir un panneau solaire, nous nous pencherons ici, plus en détails, sur comment l’installer. En effet, vous retrouverez ci-dessous, un guide complet sur l’installation panneau solaire ! 

Installation panneau solaire : combien ça coûte ?

Nombreux sont les frais qui entrent en comptent dans le coût final de l’installation panneau solaire. Si elle est est réalisée par un artisan RGE, prévoyez alors :

  • Panneaux solaires en autoconsommation : le prix moyen TTC s’élève entre 5 600 et 7 750 € pour 3 kWc, entre 10 800 et 13 250 € pour 6 kWc, et enfin, entre 15 800 et 18 000 € pour 9 kWc. Ils sont éligibles à la prime à l’autoconsommation, ainsi qu’au tarif d’achat prévu pour le surplus. 
  • Panneaux solaires en vente totale : le prix moyen TTC s’élève entre 6 450 et 8 300 € pour 3 kWc, entre 11 550 et 14 000 € pour 6 kWc, et enfin, entre 16 550 et 18 750 € pour 9 kWc. Ils ne sont pas éligibles à la prime à l’autoconsommation, mais le sont, par contre, au tarif d’achat du surplus ! 
  • Surcoûts potentiels : certains surcoûts peuvent, en effet, s’appliquer, selon l’état de votre habitat et/ou le type de pose. Si vous souhaitez, par exemple, poser des panneaux solaires sur plusieurs pans de toiture. 
  • Équipements facultatifs : les batteries photovoltaïques, bien que facultatives, sont plutôt pratiques. Et pour cause, elles permettent de stocker le surplus d’énergie produit par les panneaux solaires ! Malheureusement, les batteries au lithium sont très onéreuses, et peuvent coûter jusqu’à 1 000 € par kWh de stockage. D’autres équipements facultatifs peuvent s’avérer intéressants, comme le kit domotique. Il s’agit d’un ensemble de systèmes, permettant de centraliser le contrôle des appareils électriques de la maison. 

Un kit solaire est une alternative photovoltaïque, bien moins coûteuse. En effet, comptez, seulement, 4 500 € en moyenne, pour 3 kWc ! Une telle somme comprend, généralement, le matériel solaire, les systèmes de fixations, mais également, la livraison. Par contre, l’installation panneau solaire sera alors soit, à effectuer vous-même, soit à faire réaliser à vos frais

Deux ouvriers entrain de réaliser une installation panneau solaire

L’État prévoit-il des aides ? 

L’État prévoit bel et bien des aides, comme nous l’avons mentionné plus haut dans cet article ! Deux subventions se distinguent, à savoir : 

  • Prime à l’autoconsommation : elle vise, principalement, à encourager les particuliers et les professionnels à passer à l’énergie solaire et à autoconsommer leur propre électricité. Elle est versée sur cinq années, par EDF OA, autrement dit, par EDF Obligation d’Achat. Le montant de la prime à l’autoconsommation dépend, intrinsèquement, de la puissance de l’installation panneau solaire, exprimée en kilowatt-crête (kWc).  Pour toucher une telle subvention, vous devez, tout d’abord, choisir l’autoconsommation avec vente du surplus. Il vous faut, également, faire appel à un installateur certifié RGE. Et enfin, faire installer les panneaux solaires sur une toiture, ou bien, sur une pergola
  • Tarif de rachat subventionné : l’autoconsommation vise, avant tout, à consommer l’électricité produite par les panneaux solaires. Et donc, à ne vendre que le surplus ! À l’inverse, la vente totale vise à vendre la totalité de la production électrique à EDF OA. Dans les deux cas, vous pourrez profiter du tarif de rachat subventionné par l’État et fixé pendant 20 ans ! Au passage, notez qu’une telle aide s’adresse, avant tout, aux particuliers

Installation panneau solaire : comment procéder concrètement ? 

Avant tout, vous devrez faire appel à une entreprise spécialisée dans l’installation de panneaux solaires. Le professionnel attribué à votre projet, se chargera, d’abord, de calculer la surface disponible sur la toiture. Après quoi, il vous proposera différentes techniques de pose, telles que : 

  • Surimposition : cette méthode consiste à installer des panneaux solaires, directement, au-dessus de la toiture. Il s’agit de la technique privilégiée par la plupart des particuliers. Et pour cause, non seulement, elle est moins onéreuse. Mais aussi et surtout, elle nécessite moins de travaux, et est par conséquent, beaucoup plus rapide
  • Intégration : si la toiture du bâtiment est en piteux état, ou que la maison est encore en pleine construction, l’intégration sera alors à envisager ! Une telle solution se veut, certes, plus coûteuse, mais se veut, par contre, plus esthétique.  

Une fois la technique de pose choisie, il sera nécessaire de déterminer l’orientation. Puis, l’inclinaison des panneaux solaires ! Même si l’exposition sud-est offre un plus grand rendement, une exposition sud-ouest reste, tout à fait, envisageable. Concernant l’inclinaison, en règle générale, elle est de 30° à 35° pour des panneaux solaires photovoltaïques. 

Enfin, une fois l’installation solaire terminée, il est possible de la raccorder au réseau public. Par ailleurs, n’oubliez pas d’effectuer une déclaration de travaux, auprès de votre mairie, avant d’entreprendre quelconque installation ! 

Un ouvirer entrain d'installer des panneaux solaires

Est-il possible d’installer des panneaux solaires soi-même  ?

Oui, c’est tout à fait envisageable, mais il faut alors forcément opter pour un kit solaire. Normalement, vous pourrez le poser vous-même, à condition toutefois, d’être plutôt bon bricoleur ! Attention, tous les autres types de panneaux solaires requièrent l’intervention de professionnels qualifiés. 

Installation panneau solaire : la rentabilité est-elle toujours au rendez-vous ?

Rassurez-vous, le solaire est bel et bien rentable, et ce, partout en France. Évidemment, la production d’électricité restera plus importante dans les régions les plus ensoleillées. Toutefois, que vous habitiez à Quimper ou à Avignon, la rentabilité sera forcément au rendez-vous. Alors, n’hésitez pas plus longtemps, pour passer à l’énergie solaire, et ainsi, devenir votre propre fournisseur d’électricité verte

Prenez soin de vous et de votre maison,

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire

quatre − 4 =