Accueil MaisonÉnergies Pompe à chaleur : quel crédit d’impôt ?

Pompe à chaleur : quel crédit d’impôt ?

par Manaia

Installer une pompe à chaleur représente un sacré investissement. Et pour cause, il faut compter, en moyenne, entre 6 000 € et 16 000 € : rien que ça ! Le Crédit d’Impôt Transition Énergétique est une aide à l’achat qui permet de bénéficier de réduction d’impôt en cas de travaux de rénovation énergétique. Zoom sur le crédit d’impôt pour installer une pompe à chaleur. 

Le Crédit d’Impôt Transition Énergétique, une aide à l’achat d’une pompe à chaleur

Qu’est-ce que le Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE) ?

Le Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE) est une aide à l’achat, sans condition de ressources, destinée aux propriétaires comme aux locataires. Lancée par l’État, en 2014, sous le nom de «Crédit d’Impôt pour le Développement Durable», il a alors pour objectif de redynamiser le secteur de la construction et d’inciter les français à s’engager dans des travaux de rénovation pour améliorer leur confort et réduire leurs dépenses énergétiques. 

Renommée en 2017, «Crédit d’Impôt Transition Énergétique», l’aide permet de déduire de l’impôt sur le revenu une partie des dépenses engagées pour des travaux visant à améliorer l’efficacité énergétique de son logement.  

homme qui calcule crédit d'impôt pour une pompe à chaleur

Fonctionnement du Crédit d’Impôt Transition Énergétique 

Le Crédit d’Impôt Transition Énergétique est destiné aux propriétaires et aux locataires, sans condition de ressources. Le logement concerné doit, toutefois, être l’habitation principale, et doit avoir au moins 2 ans

Les travaux de rénovation énergétique doivent être de l’ordre de l’isolation thermique, de l’installation de chaudière à condensation ou de l’installation d‘équipements à énergie renouvelable. Pour bénéficier du CITE, il est indispensable que l’équipement soit éligible, et qu’il soit installé par un professionnel détenant la mention RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). 

Quel est le montant du Crédit d’Impôt Transition Énergétique ?

Le crédit d’Impôt Transition Énergétique permet de bénéficier d’une réduction d’impôt, d’un montant pouvant atteindre jusqu’à 30% des dépenses d’acquisition d’équipements (hors main d’œuvre). Il est bon de souligner que pour les personnes non imposables, l’aide financière est directement versée. 

Depuis 2020, le montant du CITE ne se calcule plus en fonction d’un pourcentage du montant des dépenses éligibles. Il est désormais déterminé selon un forfait par type de travaux. À noter que le montant du crédit d’impôt ne peut jamais dépasser 75 % de la dépense éligible figurant sur la facture établie par l’entreprise.

Pour une pompe à chaleur, le montant du crédit d’impôt se situe, en général, entre 400 € et 4 000 €, selon le type de modèle. Par exemple, l’aide financière peut s’élever jusqu’à 2 000 € pour l’installation d’une pompe à chaleur air/eau.  

Crédit d’impôt pour une pompe à chaleur : quels critères de performance ?

Pour être éligible au crédit d’impôt, la pompe à chaleur doit réunir quelques critères : 

  • Pour une pompe à chaleur moyenne ou haute température : l’efficacité énergétique doit être supérieure ou égale à 111 %
  • Pour une pompe à chaleur basse température : l’efficacité énergétique doit être supérieure ou égale à 126%

Si la production d’eau chaude est associée à la production de chauffage, l’efficacité énergétique en ce qui concerne le chauffage de l’eau doit alors être : 

  • 65 % avec un profil de sous-tirage de classe M;
  • 75 % avec un profil de sous-tirage de classe L;
  • 80 % avec un profil de sous-tirage de classe XL;
  • 85 % avec un profil de sous-tirage de classe XXL.

Crédit d’Impôt Transition Énergétique : quels changements récents ?

À compter du 1er janvier 2021, le Crédit d’impôt transition énergétique a été supprimé et remplacé par le dispositif de prime de transition énergétique : MaPrimeRénov’. Néanmoins, l’aide financière continue de s’appliquer de manière transitoire aux dépenses payées, en 2021, par les ménages aux revenus dits «intermédiaires». À noter que les ménages concernés doivent justifier de l’acceptation d’un devis et du versement d’un acompte entre 01/01/2019 et le 31/12/2020. 

Bon à savoir : il n’est pas possible de cumuler l’aide financière de MaPrimeRénov’ et du Crédit d’Impôt Transition Énergétique.

homme qui installe une pac

Crédit d’impôt pour une pompe à chaleur : que retenir ?

Malheureusement, le crédit d’impôt pour l’achat d’une pompe à chaleur n’existe plus, depuis le 1er janvier 2021. Néanmoins, il est désormais possible de bénéficier de la prime : MaPrimeRénov’. Une aide au financement de travaux de rénovation énergétique, qui dépend des ressources du foyer et des dépenses prévues. 

Prenez soin de vous et de votre maison;

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire