Accueil Bien-êtreCompléments alimentaires Vitamine D3 : Bienfaits, Sources et Posologie

Vitamine D3 : Bienfaits, Sources et Posologie

par Manaia

Il existe, au total, cinq vitamines D, dont parmi elles, la vitamine D3,  plus communément appelé «la vitamine du soleil» ! La vitamine D3 est notamment synthétisée par notre peau, sous l’action des rayons solaires ou ultraviolets. D’où son surnom ! Cette vitamine dite liposoluble se retrouve également dans certains aliments, néanmoins, en bien moindre quantité !

Vitamine D3 : quel rôle occupe-t-elle dans notre organisme ? 

La vitamine D3, ou le cholécalciférol, occupe un rôle majeur dans notre organisme, et ce, pour plusieurs raisons. D’une part, celle-ci assure une concentration suffisante de calcium et de phosphore dans le sang. Mis à part sa fonction phosphocalcique, la vitamine D3 contribue, d’autre part, à l’équilibre hormonal. Mais aussi et surtout, au bon fonctionnement du système immunitaire !

De la vitamine D3 naturelle (végétale) en gouttes

vitamine d3

Concrètement, un apport suffisant en vitamine D3 permet une minéralisation optimale des os, du cartilage et des dents. Elle participe, également, au fonctionnement optimal des messages nerveux et du système musculaire. Enfin, cette vitamine permet une coagulation fluide, et par-dessus tout, sans encombre ! 

Quels sont les aliments riches en vitamine D3 ? 

Bien qu’ils soient peu nombreux, certains aliments sont particulièrement riches en cholécalciférol, soit en vitamine D3. Il est possible notamment d’en retrouver dans les huiles végétales, telles que l’huile de colza ou de noix. Mais aussi et surtout, dans certaines sources de matière grasse, comme le beurre, le lard et le foie. Toutefois, la palme revient à l’huile de foie de morue, avec 250 µg pour 100 g  ! 

Les poissons gras, comme la sardine, le hareng ou la truite, sont également plutôt riches en vitamine D3. Bien qu’en moindre quantité, vous pourrez aussi en retrouver dans le jaune d’œuf, et le fromage blanc à 3% !

vitamine d3 en comprimés

Quels sont les bienfaits de suivre une cure de vitamine D3 ?

Prévient l’ostéoporose

Comme nous l’avons vu précédemment, cette vitamine intervient dans le processus de fixation du calcium. En cas de carence, le métabolisme phosphocalcique se voit donc affecté, et par la même occasion, le risque d’ostéoporose accru ! 

Au cours de plusieurs études, des chercheurs ont d’ailleurs observé une augmentation de la densité osseuse chez les femmes, en début et en cours de ménopause. Et ce, à la suite d’une supplémentation en vitamine D3 ! 

Renforce le système immunitaire 

Le cholécalciférol prévient non seulement l’ostéoporose, mais renforce également les défenses immunitaires ! En effet, la vitamine D permet, d’une part, de repousser plus efficacement les agressions extérieures. Et d’autre part, de récupérer plus aisément, après un maladie bénigne, telle qu’une grippe. En plus de grandement accélérer le processus de guérison, la vitamine D limite également le risque de récidive

Encourage le bon fonctionnement du système cognitif

La vitamine D est essentielle au bon fonctionnement du système cognitif, cela va sans dire.  Et pour cause, cette dernière serait directement impliquée dans la neuroprotection, selon plusieurs scientifiques. Et plus particulièrement, dans le contrôle des troubles de la cognition causés par les inflammations !

De la vitamine D3 naturelle (végétale) en gouttes

vitamine d3

D’ailleurs, la carence en vitamine D serait l’une des principales causes de déficience chez les personnes âgées. C’est pourquoi, celle-ci est utilisée dans le but de prévenir des maladies neurodégénératives, telles que Alzheimer. 

Réduit le risque de diabète

Au même titre que les vitamines E et C, la vitamine D3 agit dans la prévention du diabète de type 2. Et pour cause, celle-ci aide à réguler la réponse du corps à l’insuline, et dispose de propriétés anti-inflammatoires ! Par ailleurs, sachez qu’une carence en vitamine D3 peut, à l’inverse, accroître le risque de diabète. 

Limite les risques de contracter une maladie cardiovasculaire 

Tout porte à croire que la vitamine D3 limite l’apparition de maladies, mais aussi la survenue d’accidents cardiovasculaires ! En effet, selon plusieurs études, la supplémentation en cholécalciférol agirait sur la protection des artères. Et contrerait notamment, un phénomène favorisant l’hypertension artérielle, à savoir: le durcissement des parois des artères ! 

médecin qui montre une vitamine

Vitamine D3 : les risques de carence et d’excès

Une carence en vitamine D3 peut non seulement provoquer des faiblesses et douleurs musculaires et de l’hypocalcémie. Mais également, un déclin cognitif. Concrètement, un manque en cholécalciférol peut donc entraîner de l’ostéoporose, des rhumatismes, voire même, de la dépression ! 

À l’inverse, un excès peut amener à une augmentation du taux de calcium dans les tissus osseux et le sang. Et ce, jusqu’à conduire à une hypercalcémie !  Une trop forte concentration de calcium peut, notamment, causer des douleurs articulaires et des nausées. Mais aussi et surtout, mener à l’apparition de calculs rénaux et de pancréatite

Vitamine D3 : quand est-il de la posologie ? 

La posologie à appliquer dépend intrinsèquement du problème de santé à traiter. En 

cas d’ostéoporose, il est recommandé de combiner entre 1000 et 2000 UI de vitamine D3 à 1200 mg de calcium. Pour de la prévention, pure et dure, le dosage sera de 800 à 2000 UI de D3 et 1200 mg de calcium ! 

Enfin, si vous souhaitez renforcer votre système immunitaire, en hiver, 400 à 1000 UI de vitamine par jour, sera amplement suffisant. Par contre, sachez qu’un tel dosage ne peut s’appliquer qu’aux personnes de moins de 50 ans

Vitamine D3 : finalement, que faut-il retenir ?

Vous l’aurez donc compris à travers cet article, la vitamine D3 est indispensable au bon fonctionnement de notre corps. En effet, celle-ci agit à la fois sur le système immunitaire, musculaire et cognitif de notre organisme. Et surtout, permet la fixation du calcium ! À ce titre, elle n’est donc absolument pas à négliger.

De la même manière qu’une carence, un excès en cholécalciférol peut s’avérer néfaste pour l’organisme. C’est pourquoi, avant de vous lancer dans une cure, je vous recommande vivement de consulter un professionnel de santé !

Prenez soin de vous et de votre santé,

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire

2 × quatre =