Accueil BeautéMinceur Tout savoir sur le régime Okinawa

Tout savoir sur le régime Okinawa

par Manaia

Le régime Okinawa porte le nom d’une petite île située au large du Japon, un endroit où l’on trouve depuis des années, le plus grand nombre de personnes centenaires dans le monde. La longévité des habitants de l’île d’Okinawa est en grande partie liée à leur mode de vie et à leur alimentation. En quoi consiste le régime Okinawa ? En quoi est-il bénéfique pour la santé ? Pour percer tous les secrets du régime traditionnel des habitants de l’île d’Okinawa, poursuivez sans plus tarder la lecture de cet article. 

Définition : qu’est-ce que le régime Okinawa ?

Il s’agit d’un régime qui s’inspire de l’alimentation des habitants de l’île d’Okinawa, au Japon. L’île d’Okinawa, baptisée « île de la longévité », est notamment réputée pour être territoire qui possède la plus longue espérance de vie de la planète. Là-bas, l’espérance de vie est de 78 ans pour les hommes et de 86 ans pour les femmes. D’ailleurs, c’est sur l’île d’Okinawa que se trouve le plus grand nombre de centenaires, avec 400 centenaires pour 1,3 million d’habitants. Soit, 34 centenaires pour 100’000 habitants. 

Les Okinawaïens vivent, certes, plus longtemps, mais surtout, ils vieillissent en bonne santé. Ils doivent leur longévité à toute épreuve à leur mode de vie sain ainsi qu’à leur alimentation. Le régime d’Okinawa est un régime aux apports caloriques bas, riche en fruits et légumes et pauvre en viande, acides gras saturés, céréales raffinées, produits laitiers gras, sucre et sel. 

Les légumes, dont la patate douce, les algues, les algues, le varech, les pousses de bambou, le radis daikon, le melon amer, le chou, la carotte, l’okra chinois, la citrouille et la papaye verte, représentent 58 à 60% de l’alimentation des habitants d’Okinawa. Les céréales, telles que le riz, le blé ou le millet, constituent, quant à elles, 33% des apports. Les autres aliments, qui sont proportionnellement moins présents dans l’alimentation (1 à 5%), sont pour la plupart à base de soja (tofu, miso, natto et edamame). Les poissons blancs, les fruits et, plus occasionnellement le porc, font eux aussi partie du régime traditionnel des habitants d’Okinawa. 

plat qui s'inscrit dans le régime Okinawa

Les règles d’or du régime Okinawa 

Le régime d’Okinawa est un régime semi-végétarien, faible en matières grasses. Elles représentent, d’ailleurs, moins de 25% des calories totales. Les principes de base du régime d’Okinawa sont de : 

  • Privilégier les produits frais, peu caloriques, riches en vitamines et minéraux, 
  • S’arrêter de manger avant d’être rassasié;
  • Favoriser la diversité alimentaire; 
  • Ne consommer que des petites portions; 
  • Manger en ayant conscience que les aliments ont des pouvoirs de guérison.

Les aliments du régime d’Okinawa sont à densité calorique basse à moyenne et, sont surtout, riches en vitamines et minéraux. Parmi les aliments à consommer à volonté, on retrouve : 

  • Tous les légumes : en particulier, les légumes riches en fibres et peu caloriques, tels que le concombre, la tomate, ou encore, l’aubergine; 
  • Féculents : le maïs doux, la patate douce; 
  • Fruits frais : les agrumes, les fruits rouges et les fruits peu caloriques, comme la pastèque;  
  • Produits à base de soja : le miso, le natto, l’edamame; 
  • Laitages : les yaourts natures et maigres, le fromage très frais; 
  • Épices : le curcuma, l’armoise; 
  • Algues;
  • Thé. 

Les aliments à consommer avec modération, c’est-à-dire, moins de 3 fois par semaine, sont les suivants : 

  • Céréales et féculents : les pâtes, le riz, la semoule, la pomme de terre; 
  • Fruits caloriques : la banane, l’avocat; 
  • Poisson et fruits de mer.

La viande maigre doit être consommée de manière exceptionnelle. Il en va de même pour les fruits secs, les légumineuses et les oléagineux, tels que les noix, les noisettes, les amandes et les cacahuètes. Quant aux aliments à éviter, on retrouve les produits transformés, la crème, le beurre, le fromage (excepté le fromage frais), l’huile, le sucre et le sel.  

Pourquoi adopter le régime Okinawa ?

Les avantages du régime Okinawa

Bienfaits pour la santé

Le régime du peuple d’Okinawa comporte de nombreux bienfaits pour la santé. Le régime Okinawa allie une restriction calorique légère (-10 à -15%) à une activité physique. Grâce à lui, le corps génère moins de déchets métaboliques, et donc par la même occasion, moins de radicaux libres. À noter que l’organisme produit des radicaux libres lorsqu’ils transforment les aliments en énergie. Les radicaux libres sont souvent à l’origine de la détérioration des mitochondries, accélérant ainsi le vieillissement cellulaire. 

Par ailleurs, la restriction calorique légère permettrait, non seulement, de réduire les taux d’oestrogènes et d’insuline dans le corps, mais également, d’augmenter la réponse immunitaire. Le régime des habitants d’Okinawa offrirait ainsi une certaine protection contre l’obésité, les cancers hormono-dépendants, l’insulino-résistance et l’athérosclérose. 

Aucune privation alimentaire

Tout comme le régime méditerranéen, le régime de l’île d’Okinawa n’implique aucune privation alimentaire. Il vise, avant tout, à adopter une hygiène de vie plus saine et équilibrée. L’idée étant de miser en grande majorité sur les végétaux et sur les différentes espèces de poissons. 

Perte de poids durable et saine 

Le régime Okinawa n’a, certes, pas pour objectif direct de faire mincir, mais il implique souvent une perte de poids. En règle générale, la perte de poids intervient sur du long terme, et se veut durable. Le régime de l’île d’Okinawa constitue ainsi un bon moyen de perdre du poids sans le reprendre, étant donné qu’il repose sur une alimentation saine et sur la pratique régulière d’une activité physique. 

Les inconvénients du régime Okinawa

Difficulté à ne pas manger jusqu’à satiété 

Les habitants d’Okinawa sont, depuis toujours, habitués à ne pas manger jusqu’à satiété. Ils arrêtent donc de manger avant de ne plus avoir faim. En Occident, l’arrêt du repas avant la satiété n’est pas quelque chose de très répandu. Nous avons, en effet, l’habitude de ne pas manquer de nourriture et, par conséquent, de manger jusqu’à être repus. C’est pourquoi, d’ailleurs, cet aspect du régime Okinawa peut être difficile à respecter pour beaucoup d’entre nous. 

algues nori et sauce soja

Régime Okinawa : est-il dangereux pour la santé ?

Le régime Okinawa n’est, en soi, pas dangereux pour la santé. Toutefois, un certain nombre de risques subsistent !  

La consommation d’algues peut notamment être déconseillée, en cas de dysfonctionnement thyroïdien, de maladie cardiaque, d’insuffisance rénale, de traitement par un médicament contenant de l’iode ou du lithium, chez la femme enceinte ou allaitante hors avis médical. La prudence doit être également de mise chez l’enfant, en absence de données suffisantes pour mesurer le risque encouru. 

Par ailleurs, il est bon de rappeler que, tout régime hypocalorique, peut exposer à des malaises hypoglycémiques, si la restriction calorique est trop importante par rapport aux efforts physiques fournis.

Finalement, que retenir ?

Le régime Okinawa n’est en rien un régime miracle, amincissant ou restrictif. Le régime Okinawa s’apparente, en effet, plus à un mode de vie à part entière qu’à un simple régime alimentaire. 

Prenez soin de vous; 

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire