Accueil MaisonAssurance habitation Assurance habitation et problème d’humidité : Ca marche ?

Assurance habitation et problème d’humidité : Ca marche ?

par Corentin

L’assurance habitation couvre les accidents des ménages et leurs matériels. Vous rencontrez des problèmes d’humidité au sein de votre logement et vous vous demandez si ces problèmes sont couverts par l’assurance habitation ? Sachez que l’assurance habitation prend en compte les dégâts liés à l’humidité. Si vous vous en doutez, voici les problèmes d’humidité que couvre votre assureur d’habitation !

Les cas dans lesquels votre assureur d’habitation couvre vos accidents d’humidité

Votre assureur peut prendre en compte les dégâts des eaux dans des conditions bien définies. Tout dépend de la cause du sinistre. Par ailleurs, les critères de prise en charge diffèrent d’un assureur à un autre. Généralement, vous bénéficiez de l’assurance humidité en cas de sinistre soudain et imprévisible. Voici quelques causes de dégâts des eaux que votre assureur peut couvrir :

  • le débordement de votre machine à laver ;
  • l’infiltration d’eau venant de la maison voisine ;
  • la mauvaise canalisation qui cède ;
  • l’infiltration naturelle par la toiture ;
  • la catastrophe naturelle qui implique le refoulement d’égout ou l’inondation dans votre ménage ;
  • la fissure de votre façade entraînant des problèmes d’humidité.

Dès lors que la cause de votre problème d’humidité est liée à l’un de ces critères, votre assureur devra vous indemniser sans autres conditions.

Les limites de la prise en charge en cas de sinistre d’humidité

L’assurance habitation porte sur les conséquences du sinistre et non les causes. En tant que tel, votre assureur prendra uniquement en charge les biens endommagés par l’humidité. Il réparera cependant les biens comme les murs, les embellissements, la peinture et autres objets endommagés par les eaux.

Du côté de l’assuré, il doit prendre en charge la réparation des matériaux défectueux ayant entraîné les dégâts des eaux. En cas de refus, l’assureur fera le constat et opposera à l’assuré un refus en cas de récidive.

Le délai de déclaration du dégât d’humidité pour bénéficier de la protection de l’assurance habitation

Dès lors que vous constatez le sinistre des eaux dans votre habitation, vous êtes tenu de le déclarer à votre assureur dans les cinq jours ouvrés. C’est ainsi qu’en a disposé l’article 113 alinéa 2 du code des assurances. Au-delà de ce délai de cinq jours, l’assureur peut refuser de prendre en charge le sinistre. Il importe de noter cependant que le non-respect du délai de déclaration du sinistre par l’assuré entraîne un préjudice financier pour l’assureur.

Les sinistres d’eau qui ne sont pas pris en compte par l’assureur

Tous les dégâts des eaux ne sont pas pris en compte par votre assureur. Seuls les dégâts énumérés dans votre contrat d’assurance sont pris en compte. Voici donc les dégâts des eaux qui ne sont pas pris en compte par l’assurance habitation :

  • les dégâts d’humidité liés à un défaut de ventilation ;
  • les dégâts d’humidité liés à une mauvaise isolation des matériaux ;
  • la mauvaise pression hydrographique sur les murs d’une pièce en sous-sol ;
  • des remontées capillaires.

Dès lors que les dégâts en question sont liés à l’une des situations énumérées ci-dessus, l’assureur perd ses droits de réparation de dommage lié à l’humidité.

Ce que vous devez faire pour éviter les dégâts d’humidité dans votre ménage

Pour éviter des accidents d’humidité dans votre ménage, vous devez prendre les dispositions nécessaires, à savoir :

  • utiliser des matériaux de qualité pour vos conduits d’eau ;
  • contrôler régulièrement vos travaux de plomberie ;
  • examiner régulièrement vos façades et réparez les fissures qui pourraient entraîner d’éventuelles fuites d’eau ;
  • protéger à chaque fois vos gouttières de canalisation à l’aide du gel de qualité ;
  • vérifier régulièrement les joints de vos douches et vos baignoires ;
  • vérifier à chaque fois l’infiltration d’eau dans votre habitation.

Le respect de ces diverses mesures de sécurité vous met à l’abri des problèmes d’humidité dans votre foyer.

En somme, vous pouvez contacter votre assureur pour lui faire part de votre problème d’humidité dans le respect des termes de votre contrat d’assurance. Ce faisant, vous bénéficierez sans outre mesure de la couverture du problème d’humidité dans votre ménage.

Choix de l’assurance habitation : Prévenir les risques de prises en charge !

Comme pour n’importe quelle assurance, vous avez le choix entre plusieurs niveaux de prise en charge. Si vous désirez être parfaitement indemnisé, notamment si vous faites face à un problème d’humidité dans votre logement, nous ne saurions que trop vous conseiller d’y penser avant même l’arrivée d’un sinistre. En effet, cela s’anticipe dès la souscription du contrat d’assurance habitation.

Comme vous le savez certainement, le premier niveau de garantie est l’équivalent d’une responsabilité civile. Cela signifie qu’en cas de dégât lié à l’humidité, ce sont vos voisins qui seront indemnisés, si le sinistre s’est propagé chez eux. En revanche, pour les dégâts à votre domicile, vous ne serez pas couvert. Il faut donc souscrire une multirisque habitation. 

Attention, vous devez aussi être vigilant aux franchises retenues. Toutes les compagnies d’assurance n’appliquent pas la même grille. Il est donc vivement conseillé de comparer. Rassurez-vous, une assurance habitation proposée par Allianz devrait vous convenir. En cliquant sur ce lien, vous aurez la possibilité de demander un devis en ligne. C’est évidemment gratuit et sans engagement. N’hésitez donc pas à faire la démarche. 

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire

4 × 3 =