Comment réduire l’humidité à la maison ?

Un taux d’humidité équilibré au sein d’une habitation est essentiel. En effet, il exerce une grande influence à la fois sur le logement, mais aussi sur ses occupants. Un taux d’humidité trop élevé peut s’avérer être un véritable calvaire. Comme, il en va de même pour un air avec un faible taux d’humidité !


Notre partenaire


Si votre habitation souffre de la présence trop importante d’humidité, cet article devrait vous être d’une aide précieuse. En effet, vous retrouverez ici des méthodes naturelles pour réduire le taux d’humidité de votre logement. Ainsi, vous obtiendrez toutes les clés pour faire en sorte de garder votre maison saine ! 

Quel est le taux d’humidité idéal dans une habitation ?

Réduire l'humidité

En terme général, l’air d’une maison ne doit être ni trop sec, ni trop humide. Entre autres, la quantité d’humidité relative dans l’air est déterminée par l’hygrométrie. En moyenne, l’hygrométrie relative d’une bâtisse doit être située entre 40% et 60%

Toutefois, il est important de préciser que cette plage reste une estimation. Selon la région dans laquelle vous habitez, le taux d’humidité pourra être légèrement plus faible ou plus élevé que cette donnée. Si vous logez en bord de mer, il est tout à fait possible que le taux d’humidité dépasse les 60% prescrits. À l’inverse, si vous résidez dans un lieu plutôt aride, le taux d’humidité sera davantage situé en dessous de 40%.

Quelles sont les conséquences d’un taux d’humidité trop élevé dans un logement ?

Femme malade à cause de l'humidité chez soi

L’humidité peut être source de nombreux problèmes, et peut faire beaucoup de ravages dans un logement. Si le taux d’humidité de votre habitat est trop élevé, vous serez probablement amené à rencontrer les inconvénients suivants: 

  • La détérioration du papier peint et de la peinture
  • La formation de pourriture au niveau des boiseries
  • L’apparition de rouille sur les surfaces métalliques
  • La présence constante d’une odeur de renfermé 
  • Le développement de champignons, de moisissures et d’acariens
  • La formation récurrente de condensation sur les parties vitrées

Néanmoins, l’humidité ne cause pas seulement des désagréments matériels. En effet, elle peut également engendrer des complications au niveau de la santé, telles que: 

  • L’apparition d’allergies
  • La survenue de maladies pulmonaires, en particulier chez les personnes atteintes d’asthme
  • Le développement de rhumatismes

Comment réduire naturellement la présence d’humidité dans une maison ?

Aérer quotidiennement 

Aérer la maison quotidiennement

Avant tout, il vous faudra prendre l’habitude d’aérer quotidiennement votre habitat. Si ce n’est pas déjà le cas, bien-sûr ! En moyenne, il est préconisé d’aérer au moins 10 minutes par jour, chaque pièce de son logement. En renouvelant l’air régulièrement de votre habitation, vous favorisez l’élimination naturelle de l’humidité et de la pollution. Et surtout, vous direz adieu aux mauvaises odeurs ! 

Fabriquer un déshumidificateur naturel et écologique

Si votre maison ou appartement est particulièrement exposé à l’humidité, avoir un déshumidificateur sous la main pourra s’avérer utile. Il existe de nombreuses alternatives écologiques aux déshumidificateurs classiques. Entre autres, elles ont l’avantage d’être simples à réaliser, et qui plus est d’être économiques

Pour réaliser un déshumidificateur maison, il vous faudra d’abord vous munir de gros sel ou d’argile concassée. Puis, vous devrez vous équiper d’une bouteille en plastique coupée en deux. Avant de procéder, il vous faudra avoir préalablement placé le sel au réfrigérateur pendant 10 heures. Pour déshumidifier un espace de 25 mètres carrés, prévoyez au moins 150 grammes de sel ou d’argile. 

Maintenant que tout est prêt, vous pouvez désormais commencer à concevoir votre propre déshumidificateur ! Pour cela, placez le goulot de la bouteille dans la partie inférieure de celle-ci. Puis, déposez un chiffon ou un coton à l’endroit prévu initialement pour le bouchon. Enfin, il ne vous reste plus qu’à verser l’argile ou le sel sur le tissu placé à l’instant. À vous maintenant de choisir la pièce, dans laquelle vous souhaitez le disposer !

Tous les quelques jours, veillez à retirer le sel ou l’argile du déshumidificateur, afin de le faire sécher. En moyenne, sachez qu’un déshumidificateur naturel peut être réutilisé à 5 reprises.

Installer des plantes gourmandes en humidité

De nombreuses plantes peuvent s’avérer d’une grande aide pour combattre l’humidité. En effet, certains végétaux ont la particularité d’absorber l’humidité par leur feuillage. Elles permettent de purifier l’air. Entre autres, les orchidées font partie des plantes qui adorent l’humidité. En plus d’embellir votre logement, ces fleurs se montreront au passage très pratiques pour réguler l’humidité ! D’autres végétaux apprécient particulièrement l’humidité, comme: l’épiphyllum, la fougère tropicale, le nephrolepis ou encore le tillandsia, nommé également «fille de l’air». 

Grâce à ces quelques gestes simples, vous pourrez réduire considérablement le taux d’humidité de votre habitat. Et cela, de manière totalement naturelle ! Toutefois, en cas de problèmes récurrents liés à l’humidité, n’hésitez pas à faire appel à des professionnels qualifiés. En effet, mes conseils ont pour vocation de réduire, et non pas d’éliminer totalement le surplus d’humidité de votre logement. Enfin, si vous souhaitez vous informer davantage sur la qualité de l’air intérieur, je vous recommande mon article sur le sujet. (insertion) Prenez soin de vous et de votre habitat,

Laisser un commentaire