Accueil MaisonAssurance habitation Comment déclarer un sinistre à son assurance habitation ?

Comment déclarer un sinistre à son assurance habitation ?

par Corentin

Vous êtes victime d’un sinistre dans votre résidence et souhaitez le déclarer à votre assureur. De toute évidence, il s’agit de la meilleure approche si vous voulez que votre compagnie d’assurances prenne en charge ses frais. Toutefois, une telle démarche requiert certaines formalités et des procédures. Bien évidemment, le non-respect de ce processus peut compromettre vos chances d’être indemnisé. Découvrez donc comment déclarer un sinistre.

Déclaration de sinistre sur habitation : utiliser le bon moyen de communication

Pour notifier un sinistre à son assurance habitation, trois approches sont généralement envisageables. En effet, vous pouvez utiliser votre espace client. Il s’agit d’une session personnelle virtuelle réservée à l’assuré. Cet espace est accessible depuis le site internet ou l’application de la compagnie d’assurances. C’est donc un canal officiel qui vous permet de déclarer un sinistre.

La seconde approche consiste à joindre par téléphone son assureur afin de notifier le dommage qu’a subi l’habitation. À ce propos, une fois l’appel effectué, votre interlocuteur vous redirigera si nécessaire vers le responsable chargé d’enregistrer votre requête. La troisième possibilité pour déclarer un sinistre consiste à se déplacer vers sa compagnie d’assurances. Cette approche garantit un contact direct avec l’assureur et une notification beaucoup plus exhaustive du sinistre.

Toutefois, il est recommandé de privilégier une déclaration par courrier recommandé accompagné d’un accusé de réception. Cette pièce de notification est déposée directement au siège de l’agence d’assurances. Enfin, vous devez ensuite faire une copie qui sera remise à votre courtier ou le chargé habituel du contrat.

Bien renseigner les informations relatives au sinistre

Il est courant de voir certains assurés être victimes de retard d’indemnisation après un sinistre sur habitation. Parfois, cette situation se produit lorsque vous renseignez des informations incomplètes. Cela étant, il est fortement recommandé de fournir une déclaration détaillée des dommages pour bénéficier d’une bonne couverture, et ce, dans un court délai. Les renseignements nécessaires sont entre autres :

  • vos informations d’identification et votre adresse,
  • le numéro correspondant à votre contrat d’assurance,
  • la description détaillée du sinistre (nature, date, lieu, heure, etc.),
  • l’inventaire chiffré des biens immobiliers détruits,
  • une description exhaustive des dégâts matériels ou corporels selon leur importance.

De même, votre déclaration d’assurance doit prendre en compte les dommages éventuels causés à des voisins ainsi que les coordonnées de ces derniers.

Respecter le délai de déclaration du sinistre

Après avoir constaté le sinistre sur votre maison, vous disposez d’un délai formel pour communiquer le dommage subi à votre assureur. Cette marge varie aussi en fonction de la nature des pertes. Alors, dans le cas d’un vol ou un cambriolage, vous avez deux jours pour notifier le constat à votre agence d’assurances.

Pour les incendies ou les dégâts des eaux, vous disposez d’un délai de cinq jours pour faire votre déclaration. Dans le cas d’une catastrophe naturelle, le sinistré peut en faire état dans un intervalle de 10 jours. Dans ce dernier cas de figure, il est d’ailleurs recommandé d’attendre un arrêté ministériel publié au Journal officiel avant d’introduire une déclaration du sinistre.

En outre, certaines compagnies d’assurances proposent à leur clientèle des délais beaucoup plus longs. Cette option permet aux assurés de disposer d’une certaine marge pour notifier le sinistre sur le logement. Toutefois, en cas de confusion, référez-vous à votre contrat d’assurance. Vous êtes alors sûr de respecter le délai prévu.

Déclaration de sinistre sur habitation : quelques précautions supplémentaires à prendre

En cas de sinistre, avoir certains réflexes facilite la déclaration à l’endroit de l’assureur. En effet, il est conseillé de constituer les différents éléments qui prouvent l’existence et aussi la valeur des biens détruits ou volés. Il s’agit entre autres :

  • des factures ou des bons de garanties,
  • de quelques photos,
  • des témoignages de tiers si vous avez reçu des biens en cadeaux, etc.

En outre, n’oubliez pas de transmettre à votre assureur le récépissé du dépôt de plainte en cas de cambriolage dans votre résidence. Enfin, gardez-vous surtout d’altérer les biens endommagés par le sinistre. Ceux-ci doivent être laissés en l’état pour expertise.

Bien évidemment, la prise en compte de toutes ces précautions garantit de faire une déclaration de sinistre claire et juste. Vous êtes alors certain de bénéficier d’une prise en charge adéquate et d’une indemnisation équitable.

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire

dix-neuf + neuf =