Accueil MaisonTravaux et rénovation Quand faut-il s’inquiéter lors d’une fissure dans une maison ?

Quand faut-il s’inquiéter lors d’une fissure dans une maison ?

par Corentin

Sol bougeant, mauvais matériaux de construction, les aléas climatiques et autres sont autant de facteurs qui provoquent la fissure des murs. Si certaines fissures dans votre maison sont sans grands dangers, d’autres peuvent compromettre la solidité d’un logement. 

Il faudra pour cela savoir les reconnaître et connaître leur origine afin de mieux intervenir. Quels sont les différents types de fissures ? Comment les reconnaître ? Quand et comment agir ? Quelles sont les dispositions à prendre pour limiter leur apparition ? Tant de questions auxquelles nous apporterons des réponses.

Comment identifier les fissures et leur niveau de dangerosité ?

Une fissure est une sorte de fente qui affecte soit le mur, soit le sol ou le plafond d’un bâtiment. Si la plupart du temps , elles sont bénignes, il faudra toujours s’en méfier. Certaines d’entre elles, en fonction de leur aspect, peuvent être dangereuses. 

une fissure dans un mur de maison
Une fissure dans un mur de maison

Microfissures

Les microfissures se situent dans les jointures de la maçonnerie. Très fines, elles sont dues à l’utilisation d’induit de mauvaise qualité ou mal dosé. Avec une amplitude inférieure à 0,2 mm, elles sont toutes superficielles, c’est ce qui fait qu’on les identifie facilement. 

Une microfissure n’est pas très dangereuse, mais elle peut favoriser le passage d’eau en créant ainsi des problèmes d’humidité. Lorsqu’elles apparaissent, il est recommandé de faire recours à un professionnel de l’étanchéité pour résoudre très tôt le problème, puisque, au fil du temps, l’infiltration d’eau pourra être importante et abîmer le mur. 

Fissures fines

Les fissures fines mesurent au moins 2 mm de largeur. Ce type de fentes peut être créé dans un mur par un choc ou un mouvement de fondation pas trop dangereux. Elles affectent, en plus de l’enduit de surface, les parpaings, les briques, les pierres et autres. On les retrouve souvent au niveau des escaliers, autour des contours des portes ou des fenêtres. 

Tout comme les microfissures, les fissures fines sont inoffensives jusqu’à ce qu’elles s’étendent, ou se multiplient. Au pire des cas, elles peuvent se transformer en murs lézardés, devenant ainsi très dangereuses.

Fissures profondes et dangereuses

Lorsque la fissure qui apparaît dans un mur excède les 2 mm, on la qualifie de profonde ou dangereuse. Au-delà de 2 cm, les fissures profondes sont qualifiées de lézardées, et doivent être traitées d’urgence. Elles sont provoquées par des mouvements de sol comme un tassement ou affaissement du sol et mettent en évidence l’extrême fragilité des fondations de la maison. La plupart se retrouvent dans les escaliers, car elles suivent le tracé des parpaings. 

Ces fissures provoquent dans le meilleur des cas l’infiltration de l’eau et l’humidité. Elles peuvent toutefois engendrer l’effondrement de tout un bâtiment, si les dispositions ne sont pas rapidement prises.

Il est très important de surveiller les fissures dès qu’elles apparaissent, car elles peuvent cacher d’autres problèmes plus graves. Une simple fissure, en apparence, peut dissimuler un problème structurel pouvant compromettre l’équilibre général de toute une habitation. 

Qu’est-ce qui cause l’apparition des fissures dans un mur ?

Qu’elles soient profondes ou non, internes ou externes, les fissures peuvent avoir plusieurs origines. Elles sont la plupart du temps causées par ces maux :

Instabilité du sol

Certains types de sols, comme ceux argileux, sont soumis à des phénomènes naturels de retrait et de gonflements. Lorsqu’ils ne sont pas pris en compte dans la structure et la fondation de la maison, les mouvements du sol provoquent des tensions sur les bâtiments. C’est ce qui est à l’origine des fissures sur les façades et les murs des maisons.

Malfaçon de construction 

C’est la cause la plus dangereuse qui d’ailleurs peut compromettre la structure entière d’une habitation. Elle concerne les maisons qui sont construites sans vide sanitaire ni sous-sol et dont les fondations sont peu profondes. 

Lors de la construction, dans la majeure partie des cas, les chaînages et les raidisseurs sont insuffisants, voire absents. Ou encore, les propriétés du sol ne sont pas étudiées et les mesures de fondation sont négligées.

Infiltration d’eau 

La façade d’une maison fragilisée par les intempéries et l’eau de pluie devient perméable à l’eau. Avec l’apparition des cycles gel / dégel, les murs cèdent et laissent apparaître des fissures.

Les Chocs

Les chocs peuvent être directs ou indirects. Il s’agit respectivement des cas d’accident ou des tremblements de terre.

Affaissement

Les affaissements ou les effondrements souterrains affectent la structure de la maison, provoquant ainsi l’apparition des fissures.

Construction à proximité

Avant de construire une maison à proximité d’une autre, il est indispensable de creuser des trous. Pendant que ces trous sont creusés, ils peuvent provoquer des vibrations répétées ou l’affaissement du terrain, ce qui fragilise les fondations des maisons environnantes et entraîne la formation des fissures.

Les fissures sont courantes et ce ne sont pas que ces causes qui les provoquent. Aucune région n’est épargnée, même celles qui sont peu susceptibles aux risques de fissures. Il est donc important de savoir quand agir et comment s’y prendre.

fissure sur la façade d'une maison
Fissure sur la façade d’une maison

Quand et comment agir en cas de fissures ?

Les fissures quelle que soit leur nature, doivent alerter, même si les plus superficielles ne sont pas source de danger. Il est important que vous restiez vigilant une fois qu’elles apparaissent afin de suivre de près leur évolution. Quitte à intervenir au moment opportun.

Quand agir ?

Il n’est pas si aisé de déterminer la dangerosité d’une fissure, surtout lorsqu’elle est encore à la phase initiale. Voici cependant quelques signes qui pourront vous alerter :

  • Les fissures qui existent déjà s’élargissent ;
  • De nouvelles fissures apparaissent ;
  • L’eau s’infiltre facilement en entrainant les problèmes d’humidité ;
  • Les crépis tombent, le dalles bougent, les carreaux sont fissurés et autres ;
  • Vous entendez des craquements ;
  • L’état général du bâtiment se dégrade.

Dans l’un au l’autre de ces cas, il est recommandé de faire appel aux professionnels. Avant l’arrivée de ces derniers, vous pouvez vous-même intervenir lorsque la situation le permet. 

Comment s’y prendre

Face aux fissures dangereuses, il est préférable de ne pas intervenir et de laisser l’expert venir faire son travail. D’ailleurs, votre assurance habitation peut régler le problème en vous remboursant. Le traitement des fissures profondes est un processus assez complexe. Pour trouver la meilleure solution, l’expert doit au préalable comprendre l’origine de la fissure. Lorsque vous intervenez contre une fissure, vous allez juste la renfermer, mais le problème ne sera pas résolu. 

Si vous avez affaire à une microfissure ou une fissure superficielle, vous pouvez la combler vous-même. Avant d’intervenir, observez-la de près pendant quelques semaines. Dans le cas où elle reste au stade superficiel, appliquez de l’enduit de qualité pour la combler. Dans le cas contraire, contactez un expert, il saura vous indiquer ce qu’il faudra faire. 

Quelques astuces pour prévenir les fissures

Avant de construire, l’étude du sol est une étape indispensable. Elle sert à collecter des informations sur la composition de ses couches, sa densité, sa résistance et autres. Cela permet d’adapter les fondations de la maison à la nature du sol qui l’accueille. 

Notez que vous ne pouvez que limiter les fissures, mais pas les éviter. Pour cela, avant d’acquérir un logement, assurez-vous que les blocs d’agglos et les chaînages soient réalisés conformément aux normes en vigueur. 

Les fissures sur les murs d’un bâtiment sont assez fréquentes. S’il existe qui ne sont pas trop dangereuses, d’autres peuvent provoquer l’effondrement de tout un bâtiment. Il est donc important de les identifier et de cerner leur origine afin d’intervenir au bon moment, et ce comme il le faut.

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire