Accueil ÉcologieZéro Déchet Comment laver et entretenir un sac en liège ?

Comment laver et entretenir un sac en liège ?

par Corentin

Le liège est un dérivé de l’écorce d’un arbre appelé le chêne-liège. Tanné comme du cuir ordinaire, il est utilisé pour la confection de certains accessoires tels que les bouchons ou le portefeuille. Vous disposez d’un sac en liège dont vous vous souciez de l’entretien parce que vous ne savez pas comment le tenir propre ? Ce sac zéro déchet nécessite un entretien minutieux !

Utilisez un chiffon imbibé d’eau tiède

Avoir un sac en liège est tout un privilège à ne pas négliger compte tenu de la qualité dudit matériau. Le liège est résistant et imperméable, car la subérine qu’il contient à 35, voire 50 % le rend insensible aux intempéries. Par conséquent, la poussière, la pluie, le vent, l’humidité ne peuvent l’altérer. Cela lui permet de servir durablement quand il entre dans la fabrication d’un accessoire domestique. Il n’est ni fongible, encore moins susceptible de se déchirer aussi facilement. Ce sont là des raisons parmi tant d’autres pour lesquelles vous devez jalousement entretenir un sac de liège.

Cependant, l’entretien d’un sac conçu en cette matière n’est pas toujours le fort des utilisateurs. Pourtant, un coup de chiffon suffit pour faire l’affaire. Pour ce faire, versez de l’eau tiède dans un bocal et renversez-y un liquide nettoyant adapté aux matières délicates vendu sur le marché. Faites un dosage moyen de la quantité de ce produit censé dissoudre les impuretés de votre sac.

Femme portant un sac en liège

Plongez à présent, mais légèrement le chiffon doux dans le mélange. Essorez-le avant de le passer à la surface du sac. Faites des ponctions par des mouvements circulaires. Pendant que vous y êtes, veillez à ne pas trop appuyer, car en voulant faire disparaître la tache en une seule friction, vous pourriez noircir l’endroit. Frottez donc de façon superficielle de sorte à ne pas dégrader la matière ou la couleur naturelle du cuir végétal.

Si la tache est encore visible, munissez-vous d’une petite brosse à dents douce. Mouillez-en les dents puis frottez la saleté en question. Reprenez le geste plusieurs fois jusqu’à obtenir la teinte originelle du sac. Enfin, exposez-le dans un endroit ensoleillé ou un autre lieu où souffle un vent sec.

Lavez-le à l’eau et du savon pur

L’entretien du liège détermine sa durée de vie. Plus vous en prenez soin, plus vous avez de chance de l’utiliser pendant longtemps. Vous pouvez garantir cette résistance au temps par un lavage ordinaire assez simple. Ce nettoyage consiste à utiliser de l’eau et du savon purs. Prenez un chiffon mou et frottez du savon sur un bout. Ensuite, trempez-le dans le liquide naturel puis frottez-le sur la partie sale.

Attention ! Le savon que vous utilisez ne doit pas être acide. Il doit être totalement neutre. Cette teneur non agressive protège la teinte d’origine du sac. Toutefois, que le savon soit mousseux, liquide ou solide, il ne doit pas être de trop dans le mélange, si vous choisissiez d’en faire un.

Chaque fois que vous brossez une partie du sac, vous pouvez l’essuyer au moyen d’un autre chiffon sec ou le rincer carrément. Il est recommandé de sécher au soleil tout l’accessoire une fois le nettoyage achevé.

Faites attention aux produits agressifs

Le cuir végan est délicat parce que sa teinte peut virer à une autre, moins belle si vous n’y prenez pas garde. Que dire de sa texture ? Elle peut aussi s’alléger à cause des frictions vives. Alors, méfiez-vous des produits chimiques détergents que vous trouverez dans les commerces.

S’agissant de votre sac, évitez d’appliquer à sa surface, ou même à l’intérieur, des matières abrasives. Cela revient à dire que l’eau de javel par exemple n’est pas recommandée. N’utilisez surtout pas des éponges grattantes ou sèches. De même, ne vous avisez pas de frotter le tissu de liège au moyen d’une brosse à dents rigide.

Les différentes matières de sac tendance

Parmi les panel de matériaux proposés , le tissu, le synthétique ou encore le cuir, ont quasiment le monopole de la conception, que ce soit pour l’industrie du luxe, ou encore pour la « fast fashion » ( mode rapide en anglais). Le tissu ne demande pas d’entretien particulier. Un coup en machine suffit à le rendre presque neuf. Le synthétique dure beaucoup moins dans le temps, mais permet d’acheter des produits à moindre coût en donnant l’impression de matériau noble. C’est une alternative idéale pour les portes monnaies plus restreints. 

Le cuir reste évidemment le matériau le plus utilisé. La majorité du temps, il s’agit de cuir de veau ou de vachette, car il est plus facile à travailler et permet de concevoir des lignes moins rigides et plus fluides. 

Le cuir vieilli bien et vous garanti un sac à main que vous pourrez porter pendant des années , pour ne pas dire pendant des décennies. Le cuir est très  utilisé par les grandes marques de maroquinerie et les revendeurs en ligne ne manquent pas. Par exemple, le sac Jacquemus est incontournable cette année, mais attention à l’entretien. Pour vous garantir un beau sac sur la durée, n’hésitez pas à utiliser un baume de cirage incolore à base d’ingrédients biologique. 

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire

12 + 17 =