Accueil Santé Comment lutter contre l’apnée du sommeil ? (8 remèdes naturels)

Comment lutter contre l’apnée du sommeil ? (8 remèdes naturels)

par Manaia

Ronflements, interférences respiratoires, agitation nocturne, fatigue, sensation de sommeil non réparateur, somnolence dans la journée … L’apnée du sommeil est un trouble respiratoire qui se caractérise par des pauses respiratoires de quelques secondes au cours du sommeil. Loin d’être anodine, l’apnée du sommeil entraîne des micro-réveils, qui se répercutent fortement sur la qualité de vie. Mais alors, que faire pour aller mieux ? Zoom sur les remèdes naturels pour lutter contre l’apnée du sommeil légère. 

Apnée du sommeil : 8 remèdes naturels !

Les bons gestes à adopter pour lutter contre l’apnée du sommeil 

Perdre du poids

Le saviez-vous ? L’obésité est un facteur qui favorise l’apnée du sommeil. En cas de surpoids, il est ainsi conseillé de perdre du poids, en adoptant une alimentation de qualité et équilibrée et en pratiquant, en parallèle, une activité sportive régulière. En règle générale, la perte de poids permet de faire disparaître les symptômes légers, en dégageant les voies respiratoires. 

Éviter les somnifères

À force de souffrir de troubles du sommeil, il peut être tentant de prendre des somnifères avant de se coucher. Or, les somnifères ont pour effet l’augmentation du relâchement des muscles de la langue et de la gorge. Ils favorisent ainsi les ronflements, et par extension, les apnées du sommeil ! Par ailleurs, les antihistaminiques, les tranquillisants et les psychotropes peuvent, eux aussi, être liés à l’aggravation de certains troubles du sommeil. 

Surélever la tête de lit

Il s’agit là d’un bon moyen de modérer l’apnée du sommeil. Surélever la tête de son lit et, ainsi, avoir le haut du corps légèrement incliné pendant le sommeil aide, en effet, à ouvrir les voies respiratoires. Pour relever l’avant de son lit, rien de plus simple : il suffit d’installer quelques cales, le tour est joué ! 

Bannir l’alcool et le tabac

L’inflammation des voies respiratoires causée par le tabac n’arrange en rien les personnes atteintes d’apnée du sommeil. Mais ce n’est pas tout : fumer engendre un affaissement des muscles de la gorge ! Sans oublier, que la consommation de tabac favorise les affections cardiovasculaires. 

L’alcool est, lui aussi, fortement déconseillé en cas d’apnée du sommeil. Et pour cause, l’alcool contribue au relâchement des muscles postérieurs de la gorge, entraînant ainsi des ronflements et des interférences respiratoires

Dormir sur le côté plutôt que sur le dos 

Dormir sur le dos a tendance à favoriser les ronflements. Les voies respiratoires sont, en effet, rétrécies lorsqu’elles se trouvent dans la position allongée sur le dos. Pour limiter les risques de ronchopathie, il est ainsi préférable de dormir sur le côté.

L’astuce à connaître : si vous êtes un fan inconditionnel de la position dorsale, vous pouvez alors coudre ou acheter un pyjama avec une poche de sorte à pouvoir y insérer une balle dans le dos. Résultat ? La balle vous empêchera de reprendre la position durant la nuit !

femme qui dort paisiblement

L’homéopathie pour lutter contre l’apnée du sommeil

L’homéopathie n’est pas seulement efficace contre la fatigue et les ronflements intempestifs. Elle peut, en effet, également être indiquée, en cas d’apnée du sommeil : 

  • Stramonium 15 CH : si l’apnée du sommeil est liée à de l’anxiété; 
  • Lycopodium 9 CH : si le trouble est accompagné de fringale durant la nuit; 
  • Album 9 CH, Psorinum et Sulfure : si l’apnée du sommeil est dûe à une insomnie; 
  • Nux Vomica 9 CH : si l’anxiété responsable de la maladie s’explique par un mode de vie sous la pression et par une consommation excessive d’excitants; 
  • Ignatia 5 CH : si l’apnée du sommeil est à l’origine de bâillements et de soupirs permanents au cours de la journée;
  • Ambra grisea 9 CH : si derrière le trouble du sommeil se cache une timidité maladive.

Il est vivement recommandé de consulter un homéopathe, avant de débuter un quelconque traitement homéopathique pour lutter contre l’apnée du sommeil.    

L’aromathérapie pour lutter contre l’apnée du sommeil 

Huile essentielle de lavande

L’huile essentielle de lavande constitue un remède naturel pour soulager les symptômes de l’apnée du sommeil. Grâce à son action apaisante et relaxante, elle empêche l’obstruction des muscles dans la gorge, permettant ainsi de profiter pleinement d’un sommeil de qualité. 

Ajoutez quelques gouttes d’huile essentielle de lavande dans un bol rempli d’eau chaude, puis inhalez la vapeur avant de vous coucher. Autrement, déposez quelques gouttes sur un tissu propre, puis glissez-le sous votre oreiller : le tour est joué ! À noter que l’huile essentielle de lavande est déconseillée aux femmes enceintes et chez l’enfant âgé de moins de 12 ans.

huile essentielle de lavande pour lutter contre l'apnée du sommeil

Huile essentielle de menthe poivrée

Plante aux bienfaits anti-inflammatoires, la menthe poivrée permet de limiter l’obstruction des voies respiratoires. Elle permet ainsi de lutter efficacement contre les symptômes de l’apnée du sommeil. 

Dans un verre d’eau, ajoutez une à deux gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée, puis faites un gargarisme. À renouveler tous les jours avant d’aller au lit. Pour information, l’huile essentielle de menthe poivrée est contre-indiquée chez la femme enceinte et allainte ainsi que chez l’enfant âgé de moins de 12 ans. Par ailleurs, en cas de lithiase biliaire, d’inflammation de la vésicule biliaire, de troubles hépatiques, d’hypertension et de problèmes cardiovasculaires, elle ne doit, sous aucun prétexte, être utilisée. 

Prenez soin de vous et de votre santé;

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire