Accueil Santé Comment lutter contre les ronflements naturellement ?

Comment lutter contre les ronflements naturellement ?

par Manaia

Les ronflements sont causés par un rétrécissement des voies respiratoires. Pendant le sommeil, les muscles du voile du palais, de la luette et de la langue se relâchent, et tendent à obstruer les voies respiratoires. À cause de la réduction du calibre des voies respiratoires, la vitesse de l’air augmente, et fait ainsi, vibrer davantage les muqueuses pharyngées, à l’origine du bruit ! Les ronflements ont tendance à être plus intenses, lors de certains stades du sommeil, au cours desquels le relâchement musculaire se révèle plus important, qu’à la normale. Plusieurs facteurs sont à l’origine des ronflements, comme : l’âge, la position de sommeil, le poids, ou encore, la prise de médicaments. Les ronflements n’ont aucune réelle gravité en soi ! Néanmoins, ils perturbent, tout de même, la qualité du sommeil. Pire encore, ils peuvent être source d’inconfort, en particulier, pour la personne qui partage le lit du ronfleur. Heureusement, il existe des remèdes naturels pour lutter contre les ronflements intempestifs !

10 traitements naturels pour lutter contre les ronflements 

Gingembre 

Le gingembre est une racine aux multiples bienfaits. D’ailleurs, il se montre très efficace pour lutter naturellement contre les ronflements. Et pour cause, il augmente la sécrétion salivaire, ce qui procure ainsi un effet apaisant et relaxant

Dans un premier temps, découpez quelques rondelles de gingembre, que vous plongerez, ensuite, dans de l’eau chaude. Laissez infuser le tout, puis buvez la décoction obtenue, avant d’aller dormir. Pour information, vous pouvez tout à fait rajouter un peu de miel, afin de lubrifier et protéger le pharynx. 

Huile essentielle de menthe poivrée 

Il s’agit d’une huile essentielle volatile, qui rafraîchit et facilite la respiration. Pour faire simple : elle ouvre les voies respiratoires ! 

Dans un flacon spray, mélangez 30 ml d’eau avec 5 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée. Avant le coucher, vaporiser la tête du lit et les oreillers, à l’aide du mélange obtenu. Attention, veillez à ne pas en sprayer près des yeux ! Il est tout à fait possible d’utiliser d’autres huiles essentielles, comme l’eucalyptus radiata, ou encore la lavande vraie, pour limiter les ronflements. 

huile essentielle de menthe poivrée

Tisane à base de fenugrec

Tout droit venu du Moyen Orient et d’Inde, le fenugrec se révèle très utile contre les ronflements. Et pour cause, il s’agit d’une plante herbacée, qui possède des propriétés décongestionnantes et expectorantes !

Pour réaliser une infusion de fenugrec, deux options s’offrent à vous. En effet, vous pouvez soit, faire tremper quelques graines de fenugrec dans de l’eau bouillante. Soit alors, ajouter une cuillère à café de poudre de fenugrec dans un peu d’eau ! Quoi qu’il en soit, le mélange doit être infusé, entre 3 à 15 minutes. Pour un résultat optimal, buvez de 2 à 6 tasses de tisane de fenugrec par jour, dont une avant le coucher, pendant quelques jours. Attention, le fenugrec est contre-indiqué chez les femmes enceinte, allaitantes et les enfants !

Argile verte pour lutter contre les ronflements 

L’argile verte en cataplasme est capable de décongestionner les sinus, et ainsi, de diminuer les ronflements. 

Appliquez le cataplasme d’argile sur les sinus et au niveau de la gorge le soir, avant de dormir. Enfin, retirez-le, avant que l’argile ne sèche trop. Pour information, il existe des cataplasmes d’argile prêts à l’emploi, à retrouver en boutiques bio. Par précaution, mieux vaut ne pas faire de cataplasme d’argile, en cas de problème thyroïdien ! 

Traitement homéopathique 

L’homéopathie constitue un bon remède naturel contre les ronflements. Elle se montre, particulièrement, efficace chez les personnes stressées, anxieuses, angoissées. Parmi les traitements homéopathiques pour lutter contre les ronflements, on retrouve notamment : 

  • Nux vomica 15 CH : il s’agit d’un médicament homéopathique qui s’adresse, non seulement, aux hyper stressés. Mais également, aux personnes qui somnolent après le repas de midi, ou alors, qui se réveillent à 3h du matin ! Concernant la posologie, il est recommandé de prendre 5 granules de nux vomica 15 CH, matin et soir; 
  • Lycopodium 15 CH : il est à préconiser, si vous êtes sujet à des ballonnements, à tendance colérique, ou bien, si vous vous réveillez à 4h ou 5h du matin, sans raison apparente. Si tel est le cas, prenez alors 5 granules de lycopodium 15 CH, matin et soir; 
  • Ignatia 15 CH : il s’agit d’un traitement homéopathique qui s’adresse aux personnes anxieuses. Concernant la posologie, il est conseillé de prendre 5 granules d’ ignatia 15 CH, matin et soir. 
granules homéopathiques

Huile d’olive

L’huile d’olive, aussi surprenante que cela puisse paraître, se montre très utile contre les ronflements. Et pour cause, elle assouplit les tissus des voies respiratoires, et favorise le passage de l’air ! Elle diminue ainsi les vibrations, et par la même occasion, elle réduit les ronflements.

Chaque soir, avant le coucher, buvez une cuillère à soupe d’huile d’olive : le tour est joué ! 

Désencombrer le nez pour lutter contre les ronflements

Les ronflements occasionnels sont parfois liés à un encombrement des voies nasales. Le dormeur au lieu de respirer par le nez, le fait alors par la bouche ! 

Pour désencombrer son nez en profondeur, rien de mieux que d’utiliser des sprays d’eau de mer. Autrement, il est possible de prendre une douche chaude, avant le coucher, afin de dégager les narines. 

Adopter une meilleure position de sommeil 

La position dans laquelle on dort conditionne la qualité du sommeil. Pour éviter les ronflements, mieux vaut ne pas dormir sur le dos. En effet, sur le dos, la langue a tendance à se positionner trop en arrière dans la bouche, et ainsi, à obstruer le passage de l’air. C’est pourquoi, il faut plutôt privilégier de dormir sur le côté !

Par ailleurs, si vous avez l’habitude de dormir sans oreiller, courez vous en procurez. Pourquoi ? La raison est simple : l’oreiller diminue les ronflements ! En effet, le fait de surélever sa tête avec un oreille, facilite la respiration et limite le relâchement des tissus du pharynx.

Humidifier l’air de la chambre

L’air sec, en asséchant et collant les parois nasales, contribue aussi aux ronflements. Pour humidifier l’air ambiant de votre chambre à coucher, installez un humidificateur d’air, ou alors, un vaporisateur d’air. Autrement, vous pouvez prendre un bain de vapeur, avant d’aller au lit. Pour ce faire, vous n’avez qu’à placer votre tête, au-dessus d’un bol rempli d’eau chaude : le tour est joué ! 

humidificateur d'air pour lutter contre les ronflements

Faire une séance d’ostéopathie pour lutter contre les ronflements  

Consulter un ostéopathe se révèle parfois bénéfique pour lutter contre les ronflements. Faire une séance d’ostéopathie est particulièrement pertinent, en cas de blocage du diaphragme. Bon à savoir : il est conseillé de faire une séance annuelle chez un ostéopathe. 

Prenez soin de vous et de votre santé;

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire

trois × deux =