Accueil Parentalité Comment se faire obéir par un adolescent ?

Comment se faire obéir par un adolescent ?

par Manaia

L’adolescence est un passage obligatoire de l’enfance vers l’âge adulte, qui suscite beaucoup d’interrogations, voire une certaine appréhension chez les parents. Et pour cause, à la puberté, l’autorité parentale est mise à rude épreuve ! L’ado en plein changement, physique, hormonal et mental, ne veut souvent en faire qu’à sa tête. Les adultes se retrouvent alors démunis, sans savoir comment réagir, et encore moins, comment se faire obéir par l’adolescent…

Se faire obéir par un adolescent : nos conseils ! 

Se montrer indulgent et compréhensif

Les parents doivent, avant tout, garder en mémoire que l’adolescence n’est qu’une passade. En effet, il s’agit simplement d’une phase qui finit par prendre fin, il n’est donc pas nécessaire de s’imaginer le pire… Néanmoins, si l’enfant cumule plusieurs symptômes, tels que l’échec scolaire, le repli sur soi et la dépression, il est important de consulter un professionnel ! D’après la psychanalyste Françoise Rougeul, seuls 20% des ados seraient véritablement en danger, lors de la crise d’adolescence. 

maman qui tente de se faire obéir par un adolescent

Donner envie à l’ado d’obtempérer

L’une des règles d’or pour se faire obéir par un adolescent, est de lui donner envie d’obtempérer ! Pour un ado, l’autonomie signifie : «je fais ce que je veux, quand je veux». L’idée est donc de faire comprendre à l’adolescent, qu’il peut accéder à cette autonomie, avec quelques contreparties. Pour arriver à ses fins, le parent peut, par exemple, proposer une petite récompense à l’adolescent, dès lors qu’il obtempère ! 

Faire preuve d’acceptation 

Les ados se montrent parfois ingrats envers leurs parents. Il prennent un malin plaisir à se moquer d’eux, à souligner leurs défauts, ou encore, à relever leurs moindre erreurs…  Les parents doivent faire preuve d’acceptation, s’ils souhaitent traverser, au mieux, la période de l’adolescence. Ils doivent accepter de ne pas être à la page, de ne pas partager le même point de vue que l’adolescent… Se sentir accepté tel qu’il est, par ses parents, est très bénéfique pour l’adolescent ! En effet, l’ado a besoin de se singulariser pour se construire, et ce n’est donc qu’en acceptant ses différences, que les parents réussiront à se faire obéir. 

Fixer des limites claires pour se faire obéir par un adolescent

Les adolescents cherchent à faire réagir leurs parents, soit dans l’espoir de partager leurs moments difficiles, soit dans le simple but de les enquiquiner ! La provocation, aussi surprenante que cela puisse paraître, est un moyen pour l’ado de vérifier si ses parents tiennent encore vraiment à lui. En fait, il attend d’eux une sorte de réponse. C’est pourquoi, en tant que parent, il est primordial de fixer des limites claires à l’adolescent ! En effet, il vous revient, donc, de définir les paroles et les actes, que vous jugez inacceptables. Une fois les règles établies, le parent se doit alors de réagir, lorsque l’ado franchit la ligne rouge. L’adolescent saura, ainsi, où se situent les limites à ne surtout pas franchir ! 

Respecter l’intimité de l’ado

Même s’il est clair que les parents doivent établir des règles claires, ils ne doivent pas pour autant en faire trop ! En effet, les parents trop strictes, qui tentent de régenter tous les actes et propos de leur ado, risquent à coup sûr de s’exposer à une rébellion explosive. Il est donc important de garder en tête que l’adolescent a le droit de cultiver un jardin secret ! 

Être démonstratif  pour se faire obéir par un adolescent

L’adolescence est une période difficile, non seulement, pour les parents, mais également, pour l’enfant. C’est pourquoi, l’adolescent a besoin de soutien et de beaucoup d’attention ! Si l’ado fait, par exemple, une bêtise, le parent doit alors tenter de ne pas le réduire à son acte. En effet, un jeune qui agit de façon détestable doit être, certes, sanctionné, mais en aucun cas, banni. Privé d’amour un adolescent en phase de rébellion est une sérieuse erreur, à absolument éviter !

Offrir une écoute à l’ado

En tant que parent, il est nécessaire de rester ferme sur ses positions, sans pour autant être hermétique ! En effet, le fait de condamner certains comportements ne doit pas empêcher le parent d’être à l’écoute de l’enfant. D’ailleurs, écouter les arguments de l’ado ne signifie pas, nécessairement, dire oui !  

Tenter de relativiser pour se faire obéir par un adolescent

L’ado a besoin de tester ses limites, quitte à jouer le casse-cou et à s’opposer frontalement à ses parents. C’est pourquoi, d’ailleurs, les parents posent des interdits, comme : ne pas fumer, ne pas boire, ne pas rentrer trop tard… Toutefois, ces interdits, qui sont à l’origine faits pour rassurer les parents, seront probablement transgressés. Autant donc le savoir à l’avance et s’en faire une raison ! Que les parents le veuillent ou non, les adolescents se frottent, inévitablement, au risque et à la transgression. En effet, l’autonomie de l’ado passe, avant tout, par l’examen, l’exploration et la mise en pratique des ressources de son corps et de son esprit. 

Prendre son mal en patience 

L’ado est un être, qui par nature, est contradictoire. Il faut, ainsi, s’occuper de lui, sans le surveiller, et le comprendre, tout en respectant son intimité… Autrement dit, c’est un véritable casse-tête ! Pour espérer garder la tête hors de l’eau durant l’adolescence, les parents doivent faire preuve de patience, tout en conservant une forme de cohérence. Si par exemple, vous êtes un parent plutôt strict, et que du jour au lendemain, vous devenez laxiste, votre ado risque alors de perdre ses repères et de se sentir déboussolé… Mieux vaut alors rester cohérent avec votre adolescent, en ayant une image claire et bien définie de votre rôle ! 

ado en pleine crise d'adolescence

Éviter de culpabiliser

Le parent parfait n’existe pas ! Gérer un enfant, en pleine crise d’adolescence, c’est aussi reconnaître, que l’on a le droit d’être démuni, que l’on ne peut pas toujours adopter la conduite juste… Les parents font des erreurs, et dans le cadre de l’éducation, mieux vaut directement l’avouer à l’adolescent ! En effet, il est tout à fait possible de faire comprendre à l’ado que l’on fait ce que l’on peut, qu’on ne comprend pas tout, mais que l’on essaie de faire de son mieux…

Prenez soin de vous,

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire

11 + 5 =