Accueil MaisonTravaux et rénovation Quelle peinture anti humidité choisir ?

Quelle peinture anti humidité choisir ?

par Manaia

Une peinture anti humidité ne permet pas, en tant que tel, de réduire l’humidité à la maison. Elle permet plutôt de lutter contre l’apparition de moisissures, de champignons, ou encore, de salpêtre ! Elle s’utilise, non seulement, à titre préventif, pour protéger les murs de l’humidité. Mais aussi et surtout, à titre curatif, pour préserver, autant que possible, les murs déjà attaqués par la moisissure et les champignons. Et pour couronner le tout, elle permet de purifier naturellement l’air de sa maison ! Dans cet article, vous retrouverez, justement, tout ce qu’il faut savoir sur la peinture anti humidité, une alliée de taille pour lutter contre l’humidité ! 

Peinture anti humidité : concrètement, qu’est-ce que c’est ?

La peinture anti humidité, comme son nom l’indique, s’applique dans les pièces humides d’un logement. Elle empêche, entre autres, la formation de moisissure, de champignons, ou encore, de salpêtre. Elle se compose principalement de résine acrylique, une substance qui permet de préserver l’habitation des effets de l’humidité, tels que la condensation et la vapeur d’eau. 

Néanmoins, la peinture anti moisissure n’est en aucun cas une solution pour traiter des problèmes d’humidité plus importants ! En effet, des infiltrations, des remontées capillaires, ou encore, des fuites, nécessitent un traitement spécifique. Et requièrent même, dans certains cas, l’intervention d’un professionnel qualifié ! Autrement dit, la peinture anti humidité se relève efficace, uniquement, pour des problèmes d’humidité mineurs ou superficiels.

La peinture anti moisissure s’emploie à l’intérieur comme à l’extérieur, à titre préventif ou curatif. 

Les différents types 

Il est possible de distinguer, deux types de peinture anti moisissure, à savoir : 

  • Peinture hydrofuge de surface : elle convient, tout particulièrement, aux murs extérieurs. Elle est perméable, de manière à permettre aux murs de respirer, et ainsi, d’évacuer l’excès d’humidité présent à l’intérieur. 
  • Peinture à effet filmogène : elle transforme le mur en une surface imperméable et stoppe, de ce fait, la respiration. Autrement dit, elle rend le mur totalement étanche ! Elle s’adresse plutôt aux surfaces intérieures, telles que dans une cuisine, ou encore, dans une salle de bain. 
pot de peinture anti humidité

Peinture anti humidité : comment l’appliquer ?

La peinture anti humidité reste, avant tout, une peinture ! Elle s’applique à la brosse ou au rouleau, sur toutes sortes de surfaces, neuves ou anciennes, sèches ou humides. En outre, elle peut tout à fait être recouverte par du carrelage, du papier peint, ou encore, de la peinture écologique. Enfin, la peinture anti moisissure est lessivable, et sèche, généralement, en un rien de temps (2 heures) ! 

Peinture anti humidité : avantages et inconvénients

Nombreux sont les avantages de la peinture anti moisissure! D’abord, comme nous l’avons vu plus haut, elle s’applique facilement, de la même manière qu’une peinture traditionnelle. Elle se prête aussi bien à une utilisation intérieure, qu’à une utilisation extérieure. Elle est à la fois lavable, recouvrable, et peut parfois même, être inodore et écologique (écolabel A+). Pour couronner le tout, la peinture anti humidité assainit l’air de la maison, en empêchant les dépôts de moisissures et de champignons. 

La peinture anti humidité présente tout de même quelques inconvénients. En effet, elle peut contenir des solvants inflammables, et peut entraîner des émissions de particules dans l’air, si elle n’est pas écologique. Pire encore, elle peut avoir un temps de séchage plutôt long, couplé à une forte odeur ! Enfin, elle ne peut en aucun cas résoudre des problèmes majeurs d’humidité. Par ailleurs, sachez que les outils, ayant servis à appliquer de la peinture anti moisissure, doivent impérativement être nettoyés au White Spirit. Auquel cas, vous serez probablement contraints de les jeter ! 

Peinture anti humidité : et le prix dans tout ça ? 

Un litre de peinture anti moisissure coûte, en moyenne, entre 15 et 35 €. Soit, environ 50 € le bidon de 2,5 litres ! Au passage, notez qu’un litre de peinture recouvre, en principe, entre 5 et 10 m2 de surface. D’ailleurs, une seule couche suffit généralement !

femme tenant un pot de peinture anti humidité

Finalement, que retenir ? 

Comme nous l’avons décrit ci-dessus, il existe deux types de peinture anti humidité. Pour l’intérieur, je vous recommande vivement de vous tourner vers une peinture à effet filmogène. Et pour cause, celle-ci rendra le mur traité totalement imperméable et étanche ! En revanche, elle est à éviter absolument pour couvrir une surface extérieure. Concernant l’extérieur, mieux vaut se diriger vers une peinture hydrofuge ! Elle servira, en effet, de barrière, tout en laissant circuler l’air de l’intérieur vers l’extérieur, ce qui permettra au mur de se débarrasser du surplus d’humidité. 

La peinture anti moisissure s’utilise de différentes manières, en sous-couche comme en couche de finition. En prime, elle existe en de nombreux coloris ! Elle s’avère une alliée de taille, non seulement, pour masquer les marques du temps, ainsi que les taches et auréoles, causées par l’humidité. Mais aussi, pour empêcher la formation de moisissures, champignons, et autres, saletés ! Attention, la peinture anti humidité ne fait pas de miracles, et ne peut, en aucun cas, résoudre des problèmes plus conséquents, tels que des remontées capillaires. 

Prenez soin de vous et de votre maison,

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire

seize + un =