Accueil Parentalité 7 méthodes naturelles pour apaiser les pleurs de bébé

7 méthodes naturelles pour apaiser les pleurs de bébé

par Manaia

Pleurer est le seul moyen pour le nouveau-né de s’exprimer. Les pleurs de bébé traduisent ainsi la faim, la douleur ou un mal-être, comme l’ennui, la fatigue, la sensation de froid ou de chaleur, ou encore, la peur.  Pleurer est en quelque sorte un réflexe de « survie » pour le nourrisson. Les pleurs et les réactions qu’ils entraînent constituent une forme de communication entre un bébé et ses parents. Un nouveau-né pleure, en moyenne, deux heures par jour. Or, les pleurs incessants de bébé sont, bien souvent, source de stress et de conflit chez les parents. Heureusement, il existe des méthodes naturelles pour apaiser les pleurs de bébé. 

7 astuces naturelles pour apaiser les pleurs de bébé 

Porter le nourrisson dans les bras, en porte-bébé, en écharpe, en peau-à-peau

La proximité physique constitue l’un des meilleurs moyens pour apaiser les pleurs de bébé. Certains enfants préfèrent être portés dans les bras, d’autres en porte-bébé, en écharpe, voire même, en peau-à-peau. À vous donc de déterminer les préférences de votre nourrisson ! 

jeunes parents qui prennent dans leurs bras bébé

L’emmaillotage, une méthode naturelle pour apaiser les pleurs de bébé

La particularité du nourrisson est qu’il ne contrôle pas correctement ses mouvements. En effet, son corps a tendance à se mouvoir tout seul, de façon quelque peu désordonnée, ce qui le gêne. En particulier, durant son sommeil ! L’emmaillotage permet à bébé de se sentir maintenu et rassuré. Toutefois, il n’est pas apprécié par tous les nouveau-nés. 

Pour information, l’emmaillotage consiste à envelopper le nourrisson dans une couverture afin de limiter ses mouvements. Attention, il faut se montrer très vigilant quant à la manière d’emmailloter bébé ! Il ne doit en aucun cas être trop serré dans la couverture. Auquel cas, une trop grande pression pourrait être exercée sur ses poumons, entraînant ainsi une augmentation de la fréquence des infections respiratoires. C’est pourquoi, il faut toujours veiller à pouvoir mettre sa main, entre la couverture et la poitrine de bébé. 

L’emmaillotage peut également faire grimper la température corporelle du bébé. Il s’agit de l’un des facteurs associés à la mort subite du nourrisson ! Par conséquent, il vaut mieux utiliser un tissu léger, afin de s’assurer que bébé, une fois emmailloté, n’aura pas trop chaud.

Ne pas laisser le nouveau-né pleurer trop longtemps sans intervenir 

Un nouveau-né qui pleure, cherche avant tout à communiquer avec ses parents et leur transmettre un message. C’est pourquoi, le fait de le laisser seul pleurer risque de lui donner une impression d’abandon ! En grandissant, l’enfant acquerra peu à peu la capacité de s’exprimer autrement que par des pleurs. Il apprendra ainsi que tous les désirs ne peuvent être comblés dans l’instant T. 

famille qui s'occupe du nouveau-né

Créer un cadre calme et rassurant pour l’enfant 

Les tout-petits sont particulièrement réceptifs aux sons doux et apaisants. Pour stopper les pleurs de bébé, rien de tel donc de créer un cadre calme propice à l’apaisement et la relaxation. Par exemple, marcher avec bébé dans les bras, tout en fredonnant une berceuse, se montre très efficace pour apaiser les pleurs de bébé. En effet, la voix est un outil qui a le pouvoir de rassurer et apporter une agréable sensation de bien-être et de sécurité à l’enfant. 

Faire un massage à bébé

Le massage constitue une excellente méthode pour apprivoiser les pleurs de bébé. Entre autres, masser le ventre du nouveau-né aide à évacuer les gaz qui le gênent. Et pour cause, les tout-petits ont le ventre particulièrement sensible, et sont notamment sujets à des coliques ! De tels désagréments sont souvent à l’origine de crises de larmes intenses. Pour soulager les pleurs de bébé, n’hésitez pas alors à pratiquer de petits massages circulaires sur son ventre. Bon à savoir : mieux vaut masser le nourrisson à distance des repas ! Par ailleurs, la thalasso bain bébé se montre très utile pour calmer et relaxer bébé. 

L’homéopathie pour apaiser les pleurs de bébé 

Il existe des traitements homéopathiques pour soulager les pleurs de bébé. Parmi eux, on retrouve, notamment : 

  • Chamomilla : il intervient en cas de pleurs incessants de bébé, lorsqu’il est promené ou bercé; 
  • Nux vomica : il s’avère utile si le nouveau-né pleure car il s’ennuie, et a besoin de participer à la vie de famille;
  • Lycopodium : il s’agit d’un traitement homéopathique particulièrement efficace, si bébé pleure beaucoup, et que rien ne semble l’apaiser. Il est également très utile, si l’enfant ne cesse de réclamer à manger; 
  • Colocynthis : il s’emploie si le nourrisson se plie en deux et se montre très irritable lors des pleurs;
  • Dioscorea : il s’utilise, à l’inverse du colocynthis, si les pleurs se manifestent alors que bébé est en extension, les bras et la tête en arrière.
l'homéopathie pour apaiser les pleurs de bébé

Ne pas s’énerver 

Dans la mesure du possible, il est essentiel de ne pas s’énerver face aux pleurs de bébé. Et pour cause, l’inquiétude et les appréhensions qui émanent des parents se transmettent directement au nouveau-né ! Pour apaiser les pleurs de bébé, la meilleure chose à faire reste alors de continuer à lui parler doucement, avec un timbre de voix serein et rassurant. 

Prenez soin de vous et de bébé;

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire

cinq × 5 =