Accueil MaisonTravaux et rénovation Comment choisir la meilleure isolation pour maison neuve ?

Comment choisir la meilleure isolation pour maison neuve ?

par Manaia

L’isolation est un facteur crucial dans la construction d’une maison. Et pour cause, elle concerne l’ensemble de l’habitation, des murs, aux planchers bas et intermédiaires, en passant par la toiture. Heureusement, la pose de l’isolation est très encadrée ! En effet, elle est particulièrement réglementée, et les artisans qui s’en chargent sont spécialement formés. Le choix de l’isolation pour maison neuve n’est pas à prendre à légère, puisqu’il conditionne, non seulement, le confort thermique. Mais aussi, les potentielles économies d’énergie ! C’est pourquoi, il est primordial de faire le bon choix…

Isolation pour maison neuve : 5 choses à prendre en compte ! 

Isolation pour maison neuve : que dit la réglementation ?

L’isolation pour maison neuve est soumise à des exigences de performance énergétique strictes. En effet, tous les nouveaux bâtiments doivent répondre à la norme RT 2012, qui limite, actuellement, la dépense énergétique annuelle à 50 kWh par m2. Toutefois, à partir de 2022, la norme RT 2012 deviendra encore plus stricte, à cause de la mise en vigueur de la RT 2020. Cette dernière intégrera, notamment, de plus en plus, le principe d’énergie positive, dans l’optique que les habitations produisent plus d’énergie, qu’elles n’en consomment. L’isolation intérieure, le système de chauffage, la ventilation et le recours aux énergies renouvelables seront, au cœur, de la norme RT 2020. 

Quelles sont les zones à isoler en priorité  ? 

Isolation des combles 

Les déperditions thermiques proviendraient, principalement, des combles. En effet, jusqu’à 30% de la chaleur d’une maison s’échapperait par le toit. Pour pallier un tel phénomène, il est préférable d’installer une couche d’isolant thermique, soit par soufflage des combles perdus. Soit alors, en posant des rouleurs sur la parois des combles aménagés ou aménageables ! 

isolation des combles

Isolation des planchers bas 

Isoler les planchers bas de son logement présente plusieurs avantages. D’abord, de tels travaux de rénovation énergétique permettent de réaliser jusqu’à 10% d’économies d’énergie. En outre, il permet d’améliorer, considérablement, le confort thermique, et ce, en été comme en hiver !  L’isolation des planchers bas consiste, tout bonnement, en l’application d’un isolant sur la face inférieure du plancher. Sur des sols réguliers, des panneaux isolants comme le polystyrène extrudé ou expansé, feront très bien l’affaire ! 

Isolation des murs 

Les murs, quant à eux, seraient responsables de 20% des déperditions thermiques dans un logement. Pour les isoler, deux options s’offrent à vous : soit l’isolation par l’extérieur, soit l’isolation par l’intérieur ! En plus de réduire les déperditions de chaleur, l’isolation des murs améliore l’étanchéité des façades et limite les ponts thermiques.

Isolation des fenêtres 

Les fenêtres sont, malheureusement, souvent laissées-pour-compte ! Pourtant, elles représentent une part importante des déperditions thermiques dans l’habitat (10 à 15%). Avec du calfeutrage, ou mieux encore, du double-vitrage, le confort thermique de l’habitat se voit, ainsi, fortement amélioré ! 

Isolation pour maison neuve : quels matériaux privilégier ?

Les matériaux industriels, tels que la laine de verre, la laine de roche ou le polystyrène expansé, sont les plus employés. Ils sont peu onèreux, et ont une mise en oeuvre plutôt facile et rapide. Seul bémol, de tels matériaux sont loin d’être écologiques, et sont donc assez polluants ! 

Les isolants biosourcés, quant à eux, sont plus coûteux, mais plus respectueux de la planète. Entre la laine de chanvre, la fibre de bois, la ouate de cellulose et le liège, les matériaux naturels ne manquent pas pour isoler une maison neuve. Toutefois, tous les isolants biosourcés ne sont pas totalement écologiques, à l’exception du liège ! En effet, certains d’entre eux contiennent des liants et des matériaux synthétiques pour, notamment, améliorer la résistance au feu, aux moisissures et aux insectes. 

Attention, quel que soit l’isolant, vérifiez toujours à ce qu’il soit certifié. Le marquage CE, les certifications NF, CSTbat et Acermi sont, en effet, indispensables !

Performance des isolants 

Les indicateurs qui permettent d’évaluer la performance d’un isolant, sont au nombre de deux. Le lambda, qui mesure la conductivité thermique. Plus le lambda est bas, plus les capacités d’isolation du matériau sont élevées ! Le coefficient R qui, quant à lui, donne la résistance thermique. Puis le coefficient R est élevé, plus le matériau est isolant ! Il est donc important de prêter attention à de tels indicateurs, avant de choisir une isolation pour maison neuve. 

Isolation pour maison neuve : par l’intérieur ou par l’extérieur ?

La plupart des maisons neuves conformes à la norme RT 2012 sont isolées par l’intérieur. Il s’agit d’un procédé efficace et simple à mettre en œuvre, et surtout, qui est très abordable financièrement. Seul bémol, l’isolation par l’intérieur réduit, quelque peu, la surface intérieure ! 

L’isolation par l’extérieur concerne, quant à elle, moins de 1% des maisons neuves. Il s’agit d’une solution particulièrement efficace, qui supprime rapidement les ponts thermiques. Par contre, l’isolation par l’extérieur requiert une main d’œuvre, spécialement, formée et rompue à un tel procédé. C’est pourquoi, d’ailleurs, l’une des raisons pour lesquelles, elle est si  coûteuse

isolation pour maison neuve achevée

Isolation pour maison neuve : combien ça coûte ?

En fonction de la surface à isoler, des isolants employés, ou encore, des types de travaux engagés, le coût de l’isolation pour maison neuve peut énormément varier ! En moyenne, le prix au m2 se situe entre 20 € et 100 €

Et les aides, qu’en est-il ?

L’isolation à 1 euro concerne, malheureusement, uniquement la rénovation énergétique des bâtiments achevés, au moins deux ans, avant le début des travaux d’isolation. Pire encore, l’aide a disparu depuis juillet 2021, faute à une baisse des montants de la prime Coup de pouce ! Enfin, les subventions Anah, comme MaPrimeRénov’, sont elles aussi, dédiées à des opérations de rénovation, et non à du neuf. 

Prenez soin de vous et de votre maison,

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire