Accueil Écologie Tout ce qu’il faut savoir sur la déforestation !

Tout ce qu’il faut savoir sur la déforestation !

par Manaia

Entre 13 et 15 millions d’hectares de forêts disparaissent, chaque année, dans le monde. Soit, environ ¼ de la superficie française, ou alors, l’équivalent d’un pays comme la Belgique. La déforestation, tout comme la fast fashion, est un véritable fléau, qui a des causes multiples et des impacts écologiques majeurs !

Qu’est-ce que la déforestation ? Quelles sont les conséquences environnementales de la déforestation ? Et surtout, comment lutter à notre échelle contre la déforestation ? C’est justement, les questions auxquelles nous tenterons de répondre dans cet article consacré à la déforestation ! 

Déforestation : origine et définition

La déforestation est un processus de réduction de la surface des forêts, dont l’objectif principal est de la destiner à d’autres usages. Elle se caractérise, notamment, par des coupes rases, qui ne respectent pas les équilibres naturels. Pire encore, elle se manifeste, parfois, par des incendies volontaires, ou involontaires, quasi permanents et visibles depuis l’espace. 

La déforestation n’est pas un phénomène récent, contrairement à ce que l’on pourrait penser. En effet, l’humain a toujours eu besoin de conquérir de nouvelles terres, jusqu’alors non exploitées, pour se développer, et ce, depuis des milliers d’années ! Toutefois, le problème aujourd’hui est que le déboisement est devenu massif, et s’est mondialisé depuis les années 70.  

À l’heure actuelle, entre 13 et 15 millions d’hectares seraient rasés par an, contre 7 millions dans les années 70. D’ailleurs, depuis le début de l’agriculture, il y a environ 12.000 ans, le nombre d’arbres sur Terre aurait chuté de 46% ! Selon certains experts, les enfants nés au début du siècle devraient, ainsi, assister à la disparition totale des forêts primaires du monde, ou forêts vierges. 

forêt déforestée

Les causes de la déforestation

Les causes de la perte des surfaces forestières sont multiples, à travers le monde. La plupart d’entre elles sont d’origine humaine. Même si les facteurs naturels restent minoritaires, ils ne sont pas pour autant inexistants ! Parmi les causes majeures de la déforestation, on retrouve : 

  • Agriculture, qui représente près de 80% de la déforestation. Il peut s’agir, soit d’agriculture intensive, soit d’agriculture de subsistance. Autrement dit, d’agriculture paysanne locale, notamment, dans les pays en développement ! L’agriculture intensive ou industrielle constituerait 45 à 50% de la déforestation. Quant à l’agriculture de subsistance, elle représenterait 30 à 35% du déboisement planétaire. Enfin, l’élevage causerait près de 14% de la déforestation mondiale; 
  • Construction d’infrastructures, qui constituerait environ 8% de la perte forestière; 
  • Activités minières, qui seraient responsables de près de 6% du déboisement; 
  • Urbanisation, qui représenterait environ 5% de la déforestation;
  • Facteurs naturels, dans une moindre mesure. Il peut s’agir d’incendies de forêt, de propagation de maladies, ou encore, d’invasion de parasites.

Les industries forestières ne figurent pas parmi les principaux responsables de la déforestation. Pourquoi ? L’explication est simple : les entreprises de l’industrie forestière exploitent, la plupart du temps, des surfaces de forêt de culture. Autrement dit, des forêts qui sont régulièrement replantées, dans le but d’être exploitées de façon durable ! 

dégâts de la déforestation

Les conséquences de la déforestation sur la planète

Impacts sur la biodiversité

L’une des principales conséquences de la déforestation est la menace de la biodiversité. En effet, la forêt constitue un habitat riche en biodiversité, qui abrite, non seulement, des mammifères et des oiseaux. Mais également, des insectes, des amphibiens et des végétaux, sans oublier des espèces parfois rares, fragiles, voire carrément, menacées d’extinction

La perte des surfaces forestières menace donc l’existence de l’ensemble de ces espèces. Par conséquent, la déforestation peut avoir des impacts importants sur les équilibres naturels ! Par exemple, en Afrique, des grands singes, tels que les gorilles argentés, sont en voie de disparition, à cause de la réduction progressive de leur habitat naturel, liée à la déforestation. 

Impacts sur les sols 

Le déboisement massif fragilise les sols. En effet, la présence d’une forêt sur un sol tend à le rendre, non seulement, plus riche en matières organiques. Mais également, plus résistant aux intempéries ou à l’érosion ! Ainsi, lorsqu’une surface forestière est détruite, le sol se fragilise peu à peu et rend l’écosystème plus vulnérable aux catastrophes naturelles, comme les glissements de terrain, par exemple. 

Déforestation et changement climatique 

La déforestation impacte fortement le changement climatique. Et pour cause, les arbres se chargent, tout au long de leur existence, de stocker du CO2. Déforester revient, ainsi, à réduire la capacité de l’écosystème mondial à stocker du CO2 ! Moins il y a d’arbres, moins il y a de CO2 absorbé, et donc plus il y a d’effet de serre

La déforestation serait responsable, à l’échelle mondiale, de l’équivalent de 11.3% des émissions de CO2, d’origine anthropique. Il s’agit, par conséquent, de l’un des plus gros facteurs de réchauffement climatique ! 

personnes qui tiennent dans leurs mains une pousse d'arbre

Finalement, comment lutter contre la déforestation ? 

Il est tout à fait possible de lutter contre la déforestation à son échelle ! Et ça commence par l’alimentation, en optant pour des aliments de qualité, de préférence biologiques. De manière générale, mieux vaut privilégier, au maximum, les circuits et les produits locaux. Les aliments ultra-transformés, comme les pâtes à tartiner riches en huile de palme, sont à éviter. Dans la mesure du possible, il est préférable de diminuer sa consommation de protéines animales, telles que la viande ou le lait, au profit de plus d’alternatives végétales. D’ailleurs, en parlant d’alternatives végétales, mieux vaut éviter les produits contenant du soja, en particulier, s’il est issu d’Amérique Latine. 

Côté papier, fini la consommation excessive ! Pour ce faire, vous pouvez, par exemple, dans un premier temps, apposer un autocollant «Stop Pub» sur votre boîte aux lettres. Ainsi, vous ne recevrez plus la quarantaine de kilos de courriers, non adressés, chaque année ! Pour le reste, mieux vaut, si possible, privilégier le papier recyclé. Autrement, il faut s’assurer de recycler le papier après utilisation.

Enfin, dernière astuce : n’hésitez pas à vous engager auprès d’associations luttant pour l’écologie ! D’ailleurs, le projet «1% pour la planète» propose aux entreprises de reverser 1 % de leur chiffre d’affaires annuel, à des associations de préservation de l’environnement. Dans la même lignée, n’hésitez pas à télécharger un moteur de recherche écologique. comme Ecosia, par exemple. Ecosia s’engage, notamment, à reverser 80% de leurs bénéfices à des programmes de reforestation ! 

Prenez soin de vous et de la planète;

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire

12 − 1 =