Accueil Santé Comment soigner une entorse ?

Comment soigner une entorse ?

par Corentin

Les entorses sont des affections qui touchent de nombreuses personnes. Elles s’attaquent particulièrement aux sportifs. Elles sont souvent provoquées par un mouvement brusque et violent, accompagné d’une torsion, et donnent de vives douleurs. Celles-ci peuvent disparaître rapidement ou persister. Dans ce dernier cas, il est important de vite prendre les précautions nécessaires pour soigner l’entorse.

La chirurgie

La chirurgie est généralement utilisée pour soigner des affections graves comme les tumeurs osseuses, les luxations, les fractures, etc. Cependant, elle peut aussi être nécessaire en cas d’entorse grave, surtout chez ceux qui font usage de l’articulation endommagée de façon intensive. Elle peut aussi intervenir en cas d’instabilité persistante de l’articulation. Il suffit de trouver le bon chirurgien orthopédiste.

Le RGCE

Le RGCE est une méthode très efficace pour soigner les entorses, surtout celles qui ne sont pas très graves. Ces lettres désignent chacune les mesures à prendre :

  • R pour repos ;
  • G pour glace ;
  • C pour compression ;
  • E pour élévation.

Le repos

Lorsque vous ressentez une douleur importante suite à une entorse, il est recommandé de vous reposer. Cependant, votre temps de repos ne doit pas excéder 48 à 72 heures. En effet, le manque d’activité de l’articulation n’est pas favorable pour sa guérison. La douleur est le meilleur guide concernant l’évolution de la guérison.

Ainsi, après ce temps de repos, vous devez recommencer par utiliser vos membres. Au besoin, vous pouvez opter pour des béquilles afin d’amoindrir la douleur lorsque vous marchez en cas d’entorse au niveau d’une partie du pied. Cependant, dans certains cas, l’immobilisation de l’articulation est indispensable.

La glace

La glace peut être d’une grande utilité en cas d’entorse, car elle permet de réduire l’enflure par rétrécissement des vaisseaux. C’est pour cette raison qu’en cas d’entorse, il est recommandé de l’appliquer au plus vite. Mais ce n’est pas tout. Elle permet également de soulager l’inflammation. Par ailleurs, la glace peut aussi ralentir le saignement en cas de déchirure des ligaments.

La compression

Pour lutter contre une entorse, il est également recommandé d’envelopper la région atteinte avec un bandage élastique. Ceci a pour but de diminuer l’enflure et les ecchymoses. En plus, elle permet de soutenir les ligaments blessés. Cependant, il ne faut pas serrer trop fort, au risque d’impacter la circulation du sang.

L’élévation

La dernière recommandation de la méthode RGCE est de maintenir le membre blessé en position surélevée, mais pas plus de 10 cm plus hauts que le cœur. Faites-le tous les jours et maintenez l’élévation pendant 2 à 3 heures jusqu’à ce que la douleur ne cesse. L’élévation favorise le retour du sang dans les veines. Il en est de même pour la diminution de l’accumulation de liquide d’inflammation dans la zone affectée.

Les médicaments

Il existe des médicaments que vous pouvez prendre pour lutter contre une entorse. Il s’agit entre autres des analgésiques de type acétaminophène. Ils sont capables de diminuer la douleur. En dehors de ceux-ci, vous avez également les anti-inflammatoires à l’instar de l’ibuprofène qui sont recommandés dans la phase aiguë. Par ailleurs, il est important de bien suivre la posologie pour l’utilisation des anti-inflammatoires, car ils ont des effets sur l’estomac. Il s’agit entre autres de :

  • Douleurs ;
  • Hémorragie digestive ;
  • Ulcères, etc.)

L’immobilisation

Si votre entorse est localisée au niveau du coude ou de l’épaule, vous pouvez soutenir votre bras avec une écharpe afin de calmer la douleur. Cependant, évitez de l’immobiliser plus de 3 jours, car les articulations du bras s’ankylosent facilement. Que ce soit une entorse grave ou modérée, pour soulager la lésion, il peut s’avérer nécessaire d’utiliser une orthèse.

En effet, cette dernière permet de limiter les mouvements dans l’axe des ligaments lésés. Mais elles n’empêchent pas les autres mouvements. Par ailleurs, pour l’immobilisation, il est également possible d’utiliser un plâtre. Mais, celui-ci intervient souvent dans les cas graves.

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire

six + 14 =

@2023 - Ma maison ma santé : Santé, maison, écologie et environnement