Comment arrêter de se ronger les ongles ?

Selon le spécialiste des thérapies comportementales et cognitives (TCC) Stéphane Rusinek, près d’un français sur trois se rongerait les ongles. Les enfants sont les plus touchés par cette mauvaise manie, dont notamment 25% des pré-adolescents. L’onychophagie, ou plus communément appelée l’habitude de se ronger les ongles, est considérée comme une véritable attitude compulsive. Entre autres, elle est souvent engendrée par le stress et l’anxiété.


Notre partenaire


Si dans la plupart des cas, elle se révèle bénigne, l’onychophagie peut tout de même provoquer des micro lésions cutanées, jusqu’à entraîner des infections locales. Au-delà de l’impact sur la santé, elle peut également avoir des répercussions sociales assez néfastes. D’où l’importance majeure de se détacher de cette mauvaise habitude !

Dans cet article, vous retrouverez justement mes astuces pour arrêter progressivement de se ronger les ongles.

Arrêter de se ronger les ongles : les bons gestes à adopter

Prendre soin de ses ongles

Soigner l’apparence de vos ongles vous encouragera davantage à ne pas les abîmer, et donc par la même occasion à moins les ronger. À titre d’exemple, la pose de faux ongles peut être d’une aide précieuse pour lutter contre cette mauvaise manie.

En effet, cette méthode vous empêchera de ronger vos ongles, et ce tout au long de la pose. Toutefois, je tiens à vous prévenir que cette astuce est plus un coup de pouce, qu’une véritable solution sur le long terme. Et pour cause ! Les faux ongles peuvent avoir des conséquences néfastes sur la santé de nos ongles.

Prendre soin de ses ongles pour ne pas se les ronger

Enfin, il est également tout à fait possible de chouchouter ses ongles naturellement. Et ce, par exemple en effectuant un bain d’huile de ricin, un soin intensif dédié spécialement à la régénération des ongles abîmés. 

Protéger ses ongles de l’envie irrésistible de les ronger

Si l’envie de vous ronger les ongles est irrépressible, alors cette astuce est faite pour vous. Et pour cause !

Cette méthode assez radicale consiste tout bonnement à se protéger les ongles, à l’aide de gants ou de bandages. Si vous choisissez de les couvrir grâce à des pansements, pensez à les changer régulièrement pour une hygiène optimale.  

Se dégoûter de cette habitude, pour mieux s’en détacher

Disponible en pharmacie, le vernis amer est un produit qui a pour unique vocation d’altérer le goût des ongles. Le goût désagréable qui se dégage du vernis vous donnera moins envie de les mettre à la bouche, et donc de les ronger.

Si vous veniez à vous habituer à l’arôme du vernis, il vous faudra alors absolument vous diriger vers un autre produit. 

Aloe vera

L’aloe vera, ou encore certaines huiles essentielles, peuvent également remplir le rôle de vernis amer. Elles ont l’avantage d’être des alternatives totalement naturelles, et qui plus est moins coûteuses ! 

S’occuper autrement

Pour lutter efficacement contre l’onychophagie, il est important d’apprendre à s’occuper différemment. 

mâcher du chewing-gum

Pour ce qui est de votre bouche, vous pouvez par exemple remplacer l’habitude de ronger vos ongles en mâchant un chewing-gum. Par ailleurs, je vous recommande de vous tourner vers des chewing-gums naturels et sans sucre, trouvables en boutiques biologiques. Des bonbons à sucer à la menthe, peuvent également être envisageables. 

Concernant vos mains, vous pourrez les occuper à l’aide de certains objets anti-stress. Les jouets Pop It, ou encore les Hand Spinners, peuvent notamment se révéler d’une grande utilité. Une petite balle de détente peut également très bien faire l’affaire ! 

Pratiquer une activité sportive 

Si vous êtes une personne plutôt anxieuse, ou stressée, alors le sport ne pourra vous être que bénéfique.

Et pour cause ! Pratiquer une activité physique vous permettra de canaliser votre stress, et surtout de ne pas l’évacuer en rongeant vos ongles. Entre autres, le yoga fait partie des pratiques sportives reconnues pour favoriser la détente et la relaxation.

Effectuer des exercices d’autocontrôle pour arrêter de se ronger les ongles

Certains exercices d’autocontrôle peuvent s’avérer efficaces pour lutter contre l’onychophagie. L’un de ces exercices, consiste à tout d’abord rapprocher vos ongles à environ 5 cm de votre bouche. Puis, réussir à résister à l’envie de les ronger ! Plus vous vous sentirez à l’aise, plus vous pourrez rapprocher vos ongles de votre bouche.

Pour vous assurer de l’efficacité de l’exercice, je vous recommande de le terminer en plaçant directement l’un de vos ongles dans votre bouche. Si vous ne le touchez pas, alors vos efforts auront porté leurs fruits ! Si ce n’est pas le cas, il vous faudra soit persévérer, soit changer d’approche.

Opter pour un traitement homéopathique

L’homéopathie est une médecine douce qui, combinée aux astuces précédentes, peut se révéler d’une grande aide.

Nitrate d’argent

Pour traiter en profondeur l’onychophagie, les granules homéopathiques suivants sont les plus adaptés, à savoir :

  • Phosphorus ;
  • Argentum Nitricum ;
  • Ignatia Amara ;
  • Gelsemium.

Néanmoins, il vous faudra prévoir près de 3 mois de traitement homéopathique, pour espérer voir apparaître des résultats significatifs.

Faire appel à un hypnothérapeute

L’hypnose a bel et bien fait ses preuves pour combattre l’onychophagie. Si vous êtes plutôt réceptif à cette pratique, alors pourquoi ne pas tenter l’expérience !

arrêter de se ronger les ongles avec un hypnothérapeute

De la même manière que pour les fumeurs, l’hypnothérapie vous aidera à vous défaire peu à peu de l’habitude de vous ronger les ongles. Et ce, en ayant que très peu d’efforts à fournir !

Consulter un thérapeute 

Parfois, le fait de se ronger les ongles peut se révéler être le signe d’un mal-être plus profond. En effet, chez certaines personnes l’onychophagie peut être due à des tocs ou à une psychose. C’est pourquoi, consulter un médecin, ou un psychologue peut s’avérer particulièrement utile pour déceler la source du problème. Dès lors, une thérapie comportementale et cognitive (TCC) pourra vous être, ou non, proposée. 

Comme vous l’aurez compris tout au long de cet article, l’onychophagie n’est pas à prendre à la légère. Plus qu’une simple mauvaise habitude, se ronger les ongles peut être le reflet d’une charge de stress trop importante. Et parfois même d’un mal-être enfoui ! J’espère que mes astuces pourront vous être d’une grande aide, et surtout n’hésitez pas à faire appel à un professionnel. Prenez soin de vous, et de la santé de vos ongles,

Laisser un commentaire