Accueil Santé Tout savoir sur la rhinoplastie secondaire

Tout savoir sur la rhinoplastie secondaire

par Corentin

Dans l’univers de la chirurgie esthétique, certaines opérations chirurgicales peuvent requérir plusieurs interventions à temps variés. C’est le cas de la chirurgie esthétique du nez pour laquelle il est important de subir une seconde opération nommée rhinoplastie secondaire. Celle-ci est destinée à combler les attentes non satisfaites lors de la première opération. Découvrez dans cette revue le sens de la rhinoplastie secondaire ainsi que ses diverses implications.

Qu’est-ce que la rhinoplastie secondaire ?

La rhinoplastie secondaire est la reprise d’une opération chirurgicale du nez. Elle est convenue à corriger les défauts relevés suite à une rhinoplastie primaire ou apporter plus de perfection au niveau du visage du patient. Ainsi, elle peut être requise pour corriger certaines anomalies mineures comme une petite déviation du nez ou un creux localisé. Aussi, les phénomènes peu visibles tels que la fibrose ou une légère asymétrie sont considérées comme des défauts mineurs. Dans d’autres cas, elle peut être destinée à rectifier des imperfections majeures dont les fautes techniques ou malformations non attendues.

En pratique, la rhinoplastie secondaire peut permettre de corriger, selon le cas, l’aspect nasal devenu tordu ou trop fin après la première chirurgie. Elle permet également de perfectionner une bosse qui devient trop asymétrique ou ronde ainsi qu’une bosse au niveau de la peau du patient.

La rhinoplastie

Quels sont les différents types de rhinoplastie secondaire ?

Les techniques de rhinoplastie secondaire sont nombreuses et variables en fonction de certains critères. Le choix de la technique opératoire peut dépendre des défauts manifestés, du résultat escompté et de l’anatomie initiale des patients.

La résection des excès en cas de sous-correction

Après une première rhinoplastie, il peut arriver que les résultats escomptés soient dessous de la moyenne. Dans ce cas, le docteur traitant peut employer les méthodes opératoires habituelles pour effectuer la reprise de chirurgie. Toutefois, il faut prendre en considération que les tissus du cartilage ont déjà fait office d’un acte chirurgical et requièrent donc plus de précautions. Ici, la résection permet de corriger un nez trop large ou bec corbin cartilagineux. Elle est également la stratégie idéale pour corriger d’éventuelles imperfections au niveau de la pointe du nez.

L’emploi de greffes en cas de sur-correction

La greffe est le traitement employé pour réviser une sur-correction chirurgicale aboutissant à forme nasale trop fine, courte ou petite. Le véritable objectif de ce type de rhinoplasties secondaires est d’apporter plus d’harmonie entre l’aspect du nez du patient et le reste de son visage. De même, la greffe peut être envisagée pour corriger une ensellure, la pointe du nez ou un V inversé. Ce mode opératoire, qui passe par le modelage de greffon, est très idéal pour obtenir un meilleur résultat.

Comment se déroule la rhinoplastie secondaire ?

Pour effectuer une reprise de rhinoplastie, il est essentiel de réaliser une consultation avec son chirurgien. Cette approche permettra au patient de faire l’état de ses attentes par rapport à la rhinoplastie primaire. Aussi, un examen clinique serait utile pour déterminer la stratégie convenable pour obtenir les résultats envisagés. Au cours de cette seconde intervention de chirurgie au nez, le patient est soumis à une anesthésie générale.

À cet effet, le chirurgien se doit de rester attentif aux changements des tissus du cartilage entrainés par la première intervention. Cette précaution lui permet de bien veiller aux risques opérationnels dont la modification du fonctionnement des narines. Par ailleurs, le docteur traitant peut modifier le geste opératoire initialement prévu et adapter celui convenable à la situation observée. En outre, il faut noter qu’il va falloir attendre un an au moins après la rhinoplastie primaire avant de requérir à une seconde chirurgie esthétique au nez.

Combien coûte une rhinoplastie ?

En chirurgie plastique, il n’y a pas de frais fixes établis. Le coût d’une rhinoplastie médicale varie en fonction de la complexité de votre cas spécifique, du type d’unité hospitalière souhaitée, du matériel médical et des fournitures nécessaires à votre chirurgie. Pour évaluer le coût total, vous devez prendre en compte les honoraires de l’équipe chirurgicale (chirurgien, assistant, anesthésiste, etc.), les frais d’hospitalisation, d’anesthésie, d’examens médicaux, de médicaments, d’accessoires spéciaux, de traitements complémentaires et d’autres frais divers liés à la chirurgie de rhinoplastie.

Les coûts moyens de la rhinoplastie primaire, signalés l’année dernière en France par divers chirurgiens plasticiens spécialisés, varient de 6500 euros à 8000 euros. Si en plus de la procédure esthétique, vous avez un problème respiratoire, la procédure fonctionnelle peut être couverte par l’assurance médicale dans la plupart des cas.

Un conseil très important : si vous ne disposez pas d’un budget adapté à vos besoins chirurgicaux, attendez encore un peu. Ne prenez en aucun cas une décision basée sur les prix bas. Soyez prudent lorsqu’on vous propose des prix bas, car cela implique une diminution de la qualité ou de la sécurité de la procédure que vous allez subir. Aussi, vérifiez toujours que votre chirurgien plasticien est certifié.

Quand envisager une rhinoplastie ?

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles la rhinoplastie est indiquée et celles-ci incluent : l’amélioration de l’apparence esthétique due aux changements de taille et de forme, ainsi qu’aux accidents ou aux changements causés par le vieillissement. Consultez le site web https://www.cliniquedelacroixdor.ch pour en savoir davantage sur les raisons.

Les meilleurs candidats à la rhinoplastie sont les hommes et les femmes qui, étant en bonne santé, présentent des altérations de la forme et/ou de la fonction du nez, et qui cherchent à améliorer l’apparence, mais pas la perfection du nez.

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire

six + 9 =