Accueil Santé Kératectomie photoréfractive (PKR) : comment ça se passe ?

Kératectomie photoréfractive (PKR) : comment ça se passe ?

par Corentin

Votre vue est essentielle pour une bonne qualité de vie. Une mauvaise vision peut être corrigée par une PKR (kératectomie photoréfractive), un type de chirurgie laser réfractive ambulatoire qui permet de corriger la myopie, l’hypermétropie et l’astigmatisme. Continuez la lecture de notre article pour découvrir tout ce que vous avez à avoir à propos de cette intervention.

Qu’est-ce que la kératectomie photoréfractive (PKR) ?

L’opération de PKR est une chirurgie oculaire au laser, plus précisément un type de chirurgie réfractive. Un problème de réfraction se produit lorsque vos yeux ne répartissent pas correctement la lumière, ce qui vous empêche de voir au mieux.

Il est possible qu’après votre PKR, vous n’ayez plus besoin de lunettes ou de lentilles de contact, ou du moins seulement pour certaines activités comme la lecture ou la conduite de nuit. Une kératectomie photoréfractive est réalisée pour traiter les défauts de réfraction de vos yeux.

En utilisant un laser pour modifier la forme de votre cornée, cette procédure améliore la façon dont les rayons lumineux sont focalisés sur votre rétine. Vous pouvez avoir besoin d’une PKR si des problèmes oculaires tels que la myopie, l’hypermétropie, l’astigmatisme ont été diagnostiqués.

photo d'une femme âgée

Qui peut subir une kératectomie photoréfractive (PKR) ?

Vous devez remplir certaines conditions pour pouvoir subir une PKR. En plus d’avoir une conversation avec votre ophtalmologiste sur ce à quoi vous devez vous attendre? Vous devez avoir des cornées saines et des yeux sains en général. Vous devez également avoir des attentes réalistes concernant la PKR.

Votre chirurgien vous expliquera ce à quoi vous devez vous attendre et ce à quoi vous ne devez pas vous attendre. Enfin, vous devez avoir 18 ans ou plus et avoir une prescription oculaire qui n’a pas changé au cours de l’année précédente.

En revanche, il est peu probable que vous puissiez bénéficier d’une PKR si vous avez un glaucome avancé, si vous êtes enceinte/allaitez, si vous avez des cataractes, si vous souffrez d’une infection oculaire, du syndrome de l’œil sec ou d’une blépharite, si vous avez des cicatrices dans les yeux, si vous avez des blessures ou des maladies de la cornée ou si vous souffrez d’une maladie qui affecte la cicatrisation, d’une allergie ou d’un diabète non contrôlé.

Comment se préparer à l’opération de kératectomie photoréfractive (PKR) ?

Avant votre chirurgie PKR, vous rencontrerez un soignant qui vous expliquera ce à quoi vous devez vous attendre avant, pendant et après l’opération.

Au cours de cette séance, vos antécédents médicaux seront évalués et vos yeux seront testés pour mesurer la taille de votre pupille, l’erreur de réfraction, votre cornée ainsi que la santé générale de vos yeux. Votre chirurgien ophtalmologiste répondra à toutes les autres questions que vous pourriez avoir.

Ensuite, vous pourrez prendre rendez-vous pour la procédure PKR. Si vous portez des lentilles de contact rigides perméables au gaz, vous devez cesser de les porter au moins trois semaines avant la date de votre visite.

Les autres types de lentilles de contact ne doivent pas être portés pendant au moins trois jours avant l’évaluation. N’oubliez pas d’apporter vos lunettes actuelles afin que votre ordonnance puisse être examinée.


Si vous pensez à subir cette intervention, veillez à bien choisir votre chirurgien ainsi que votre clinique. Si vous habitez Paris, sachez que la Clinique de la Vision, une clinique spécialisée dans les interventions oculaires propose cette opération. Leur site Internet est très complet, vous pourrez y trouver tous les renseignements nécessaires si cela vous intéresse..

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire

dix-huit + vingt =