Accueil MaisonÉnergies Chaudière à bois : une bonne alternative ?

Chaudière à bois : une bonne alternative ?

par Manaia

La chaudière à bois s’impose comme l’alternative parfaite aux systèmes de chauffage traditionnels. Et pour cause, elle permettrait de réaliser jusqu’à 30% d’économie sur sa facture de chauffage ! Il s’agit donc de l’un des modes de chauffage les plus économiques qui soient. Outre l’aspect financier, la chaudière à bois utilise un combustible écologique. En effet, le bois de chauffage affiche un bilan carbone neutre, contrairement au gaz et au fioul. Zoom sur la chaudière à bois, un mode de chauffage idéal pour faire des économies d’énergie

Chaudière à bois : qu’est-ce que c’est ? 

La chaudière à bois est un système de chauffage, dont le fonctionnement est plutôt simple. En effet, comme la chaudière à gaz, électrique et au fioul, il repose sur la combustion, en l’occurrence, du bois. Ainsi, la combustion du bois émet de la chaleur et augmente la température de l’eau, qui circule à travers un circuit de chauffage et des émetteurs (radiateurs, etc). 

homme qui paramétre une chaudière à granulés

Les différents types de chaudière à bois 

Chaudière à bûches 

Il s’agit du modèle le plus répandu, étant le moins onéreux. La chaudière à bûches s’apparente à un poêle à bois de grande capacité. En revanche, elle ne se contente pas de chauffer une seule pièce, mais l’ensemble de la maison. En effet, la chaleur produite par la combustion des bûches sert à chauffer un liquide caloporteur, qui est ensuite redirigé vers des émetteurs, tels que des radiateurs. Contrairement à d’autres modèles, la chaudière à bûches n’est pas automatisée. Autrement dit, il faut la recharger soi-même et s’occuper du décendrage, une fois par semaine. À noter que le rendement de la chaudière à bûches se situe entre 80 et 90%.

Chaudière à bois automatique 

Contrairement à la chaudière à bûches, la chaudière automatique, comme son nom l’indique, est automatisée. En effet, elle est reliée à un silo qui se charge de l’alimenter automatiquement. Plaquettes de bois, granulés, copeaux, déchets forestiers, et parfois, bûches : la chaudière automatique peut être alimentée par de nombreux combustibles. Outre l’aspect polyvalent, cet appareil de chauffage offre un haut niveau de confort, de sécurité et de rendement (≈90%). En plus, il n’est ni concerné par les risques d’encrassement, ni de surchauffe.

Chaudière automatique à plaquettes 

Il s’agit d’un modèle alimenté par du bois déchiqueté compressé en plaquettes. La chaudière automatique à plaquettes s’adresse plutôt aux collectivités et/ou au monde rural. Et pour cause, il faut disposer de suffisamment d’espace pour stocker le combustible nécessaire ! Par ailleurs, ce type de chaudière à bois offre un rendement plutôt intéressant, qui varie de 70 à 94%.

Chaudière à granulés 

Il s’agit du modèle le plus prisé par les foyers français. Pourquoi ? La raison est simple : la chaudière à granulés offre le même confort qu’une chaudière à gaz ou au fioul. En effet, un silo accueille les granulés, qui sont injectés, au gré des besoins, dans la chaudière. En règle générale, il faut prévoir un silo de 5 à 10 m3 pour chauffer un logement de 120 m2. Pour couronner le tout, le rendement de la chaudière à granulés est très élevé : entre 85 et 97%.

homme qui alimente une chaudière à bois

Pourquoi opter pour la chaudière à bois ?

Avantages 

  • Combustible économique : le bois est le combustible le moins coûteux du marché. Avec un prix de 0,038 € par kWh, les bûches de bois constituent, en effet, l’énergie la moins chère pour se chauffer. Et pour cause, contrairement aux granulés, les bûches sont une matière peu transformée !  Elle sont donc soumises à des tarifs très compétitifs;
  • Mode de chauffage respectueux de l’environnement : le bois de chauffage est un combustible qui, en plus d’être économique, est écologique. En effet, il affiche un bilan carbone neutre. Pour faire simple, le dioxyde de carbone (CO2) rejeté lors de la combustion du bois de chauffage est compensé par le CO2 absorbé durant la croissance de l’arbre. De ce fait, le bilan des émissions de gaz à effet de serre rejetées par la chaudière à bois est quasiment nul; 
  • Aides disponibles pour réduire le coût de l’installation : la chaudière à bois est éligible à plusieurs aides de l’État, dont au Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE). Il s’agit d’une subvention qui participe à hauteur de 30% aux frais de matériel. Par contre, elle n’intervient qu’après les travaux. Une autre aide cumulable avec le CITE : la Prime Énergie ! Il s’agit d’une subvention qui dépend des économies réalisées suite à l’installation d’une chaudière à bois.

Inconvénients 

  • Investissement relativement important : une chaudière à bois est généralement plus coûteuse à l’achat qu’une chaudière à gaz. En moyenne, il faut compter entre 3 000 € et 8 000 €, en fonction du dimensionnement et du type de modèle; 
  • Système de chauffage encombrant : une surface de plusieurs m2 est nécessaire pour stocker le combustible. En effet, il est indispensable d’installer un silo de stockage pour les granulés, ou bien alors, un abri bois pour les bûches. 
pile de bois

Combien coûte une chaudière à bois ?

Le coût moyen d’une chaudière à bois varie entre 3 000 € et 8 000 €, en fonction de la taille et du type de modèle. À noter qu’au prix d’achat s’ajoute le coût de fonctionnement et d’entretien.

Finalement, que retenir ?

La chaudière à bois constitue une solution intéressante pour se chauffer, sans trop dépenser. Reliée à un ballon d’eau chaude, elle peut d’ailleurs produire de l’eau chaude sanitaire (ECS) ! Côté rendement, elle n’est pas non plus en reste. En bref, la chaudière à bois est un excellent mode de chauffage, à la fois économique, écologique et performant. 

Prenez soin de vous et de votre maison;

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire