Accueil Santé Pourquoi les médecins généralistes optent pour la téléconsultation ?

Pourquoi les médecins généralistes optent pour la téléconsultation ?

par Corentin

En raison des dispositions prises par rapport à la pandémie du coronavirus, il y a eu une augmentation du télétravail. En médecine, la téléconsultation est une option vers laquelle se tournent un bon nombre de personnes. Ce qui a amené les médecins généralistes à prendre en charge leur patient à distance. Quelles sont les raisons pour lesquelles les médecins généralistes préfèrent des services de téléconsultation ?

De nouveaux modes de consultations

Il est évident que le praticien en médecine que l’on consulte le plus dans sa vie est le médecin généraliste. Il se charge de suivre personnellement ses patients et de leur indiquer les traitements à suivre. S’il se retrouve dans l’incapacité de traiter un patient, il le dirige vers un spécialiste. Il est possible de trouver un médecin pour se faire suivre en téléconsultation en allant sur un site pour offres d’emploi pour médecin généraliste. 

Grâce aux nouvelles technologies, un patient a la possibilité de consulter son médecin généraliste de diverses façons. Les consultations par mail sont une alternative, même si cela ne garantit pas un réel suivi. Le moyen le plus utilisé est l’électronique. On peut procéder par des appels vidéo ou des communications par webcam. Ainsi, le médecin peut faire une interprétation plus poussée.

Les raisons liées à l’intégration de la téléconsultation sur le plan sanitaire

L’immersion de la téléconsultation ne date pas de la pandémie du Coronavirus. En réalité, elle est plébiscitée depuis quelques années par les médecins généralistes. Leur vision est de mettre leurs compétences aux services des patients ne pouvant se déplacer. Il est évident que les patients avec un handicap sérieux éprouvent des difficultés lorsque vient le moment de consulter.

Néanmoins, lors de la pandémie de la Covid 19 l’utilisation de cette méthode s’est amplifiée. La consultation à distance a ainsi joué un rôle essentiel et prépondérant afin d’endiguer la propagation du virus de la Covid 19. L’objectif était de limiter les déplacements des patients au maximum. En étant chez soi, il est désormais possible de bénéficier d’une prise en charge simple et rapide.

Le bien-fondé et les limites de la téléconsultation

Cette méthode révolutionnaire est très bénéfique pour les patients ne pouvant pas se déplacer ou n’ayant pas de moyen de transport. Elle garantit une meilleure qualité de vie puisqu’il est dorénavant possible de prendre l’avis d’un médecin plus fréquemment. Ce qui vous permet d’être mieux accompagner pour votre santé. En toute simplicité, le médecin généraliste peut donner un diagnostic sur la santé du patient, sa forme, et même son état psychologique. Si possible, il peut l’alerter afin qu’il se rende dans un centre de santé ou le diriger vers un confrère spécialiste.

Le confort est un bénéfice de cette méthode de consultation. Adieu, les halls d’attente, le regroupement avec d’autres patients dans le hall puisque le contact est directement établi avec le médecin suivant une programmation bien définie. Par conséquent, c’est un gain de temps considérable.

Néanmoins, la téléconsultation ne présente pas que des avantages. Elle consolide les rapports entre le médecin et le patient. Ce qui peut entraver les résultats de la consultation.

Les médecins généralistes ont initié la téléconsultation afin de pouvoir prendre en charge tous les patients. Toutefois, la pandémie de Coronavirus a bouleversé et a orienté l’utilisation de cette méthode. Bien qu’elle soit très avantageuse, elle n’est pas sans inconvénients. La principale limite de la téléconsultation est la modification de la relation entre le patient et son médecin. Cette particularité de la consultation est cette dimension humaine et le contact direct avec un professionnel de santé. Un autre désavantage est le renforcement de la fracture numérique en creusant les inégalités d’accès aux technologies numériques pour des raisons financières, matérielles mais aussi de compétences, on pense notamment aux personnes âgées moins adeptes des applications et ordinateurs indispensables pour téléconsulter.

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire

16 + 18 =