Accueil Santé Plantes toxiques : Quelles sont les plus connues ?

Plantes toxiques : Quelles sont les plus connues ?

par Corentin

Les plantes offertes par Dame nature présentent des propriétés médicales, protectrices, bienfaitrices, et d’autres sont dangereuses. La limite est très fine. D’où l’intérêt de bien connaître et de savoir utiliser les plantes. Découvrez ici les plantes toxiques les plus connues !

Le muguet

À une période donnée de l’année, le muguet toxique fleurit abondamment et apparaît chez les fleuristes et dans certains jardins. Ce sont des plantes odorantes et qui ont l’air bien inoffensives, toutefois, il s’agit là d’une fausse impression. Toutes les parties du muguet contiennent des substances irritantes et toxiques pour le cœur.

Les cas d’exposition surviennent au moment de la courte période de floraison de la plante. Des vomissements se produisent souvent après ingestion, ce qui limite l’absorption de substances toxiques par l’organisme. En cas d’avalement d’une grande quantité, une prise en charge et une surveillance cardiaque en milieu hospitalier sont obligatoires.

L’aconit

Elle se retrouve partout en Europe, notamment dans les massifs montagneux français. Surnommée «le casque de Minerve», la «capuche du moine», ou encore «tue-loup», l’aconit est une plante connue depuis l’Antiquité. Elle serait dite issue de la bave des crocs de Cerbère. Celui-ci est le chien pourvu de trois têtes, gardien de l’enfer selon la mythologie grecque.

L’aconit est célèbre depuis très longtemps pour ses propriétés vénéneuses, cependant, cela ne l’empêche pas de faire des victimes encore et encore. L’un des drames tristement célèbres reste la mort d’un couple de randonneurs en 2018. Ils se sont intoxiqués en consommant de l’aconit qu’ils avaient confondu avec une plante comestible.

La ciguë

Les cas d’intoxication sont très rares. En effet, cette plante qui se retrouve partout en Afrique du Nord, en Amérique du Nord et sur le continent eurasien, exalte une odeur désagréable. Ceci arrive en particulier lorsque la ciguë est froissée ou mastiquée.

La ciguë est le poison qui a servi à exécuter l’un des plus grands philosophes de l’histoire. Il s’agit de Socrate. Ce dernier a été condamné à mort par ses compatriotes parce qu’il avait une croyance autre que la leur. L’empoisonnement à la ciguë se caractérise par des convulsions violentes, des yeux exorbités. Il est constaté également un écoulement de salive, des délires et des douleurs et si rien n’est fait, la mort s’ensuit.

Le Ricin

La ressource naturelle dangereuse suivante est le ricin. La ricine, sa toxine, a le mérite d’être l’une des plus redoutables de tout le règne végétal. Inoffensif et réputé pour être très purgatif, le ricin originaire des pays tropicaux est avant tout connu pour son huile, l’huile de ricin.

La plante est connue depuis des millénaires. En revanche, quant à la ricine, ce n’est que tout récemment qu’elle a fait son entrée dans le répertoire des poisons. Aujourd’hui, la ricine fait parler d’elle surtout dans le bioterrorisme. L’abondance du ricin et son faible prix font de la ricine l’un des plus dangereux poisons au monde.

La belladone

Elle tient son nom de l’italien  »Belladonna » qui signifie «belle dame». L’un des principes actifs de la Belladone est utilisé par les ophtalmologues pour dilater la pupille. Cependant, ce qu’il faut retenir de ce petit arbuste est que son fruit est extrêmement toxique.

Elle agit sur le système nerveux et cause également de la tachycardie, de violents troubles digestifs. Elle est responsable aussi d’une gêne respiratoire pouvant entraîner la mort. Elle a été utilisée au Moyen-Âge lors des interrogatoires de sorcières.

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire