Accueil Écologie Indice de durabilité : qu’est-ce que c’est ?

Indice de durabilité : qu’est-ce que c’est ?

par Corentin

Le gouvernement français se montre de plus en plus actif dans les projets anti-gaspillage. Pour ce faire, il a créé l’indice de durabilité qui est, d’abord, précédé de l’indice de réparabilité. Voici quelques informations sur le sujet.

Le concept derrière l’indice de durabilité

L’indice de durabilité n’est autre qu’un dispositif instauré par la loi anti-gaspillage décrétée le 10 février 2020 en vue d’une économie circulaire. Sa mise en place a pour objectif l’attribution d’un score de durabilité à différents modèles de produit. Cet outil cherche, en effet, à lutter contre l’obsolescence programmée.

L’indice de durabilité se présente ainsi comme un outil capable d’instaurer un mode de consommation durable et responsable. Il rallonge, en réalité, la durée de fonctionnement des produits visés. Ce dispositif incite également les entreprises de fabrication à revisiter leurs processus de conception.

L’indice de durabilité concerne, pour l’heure, pour cinq catégories de produits qui sont principalement des appareils électroménagers. Parmi ces appareils, il y a les lave-linge à hublot, les Smartphones, les ordinateurs portables, les tondeuses à gazon électriques les postes téléviseurs.

jeune homme qui répare une machine

Mais comment calculer ce nouvel indicateur ?

C’est un peu compliqué. Une note de 1 à 10 indique l’indice de durabilité d’un produit. Pour l’obtenir, il faut calculer la note de chaque critère avec leurs sous-critères respectifs tout en tenant compte du coefficient de pondération.

Le calcul donne une note sur 100 avec laquelle sera extrapolée la note sur 10 qui détermine l’indice de durabilité.

Les critères de l’indice de durabilité sont au nombre de 5 à savoir :

  • La documentation qui renferme les informations techniques, les conseils d’entretien et d’utilisation,
  • La « démontabilité et accès, les outils, les fixations » renseignant sur les outils nécessaires au montage, les caractéristiques des fixations, l’aisance des montages,
  • La disponibilité des pièces détachées indiquant la durée de disponibilité et le délai de livraison des pièces,
  • Le prix des pièces détachées,
  • Le critère spécifique au produit.

Où en est-il maintenant ?

La première étape de l’instauration de l’indice de durabilité a déjà été réalisée. Elle s’est manifestée à travers la mise en place de l’indice de réparabilité auprès de certains produits. L’indice de réparabilité sera obligatoire d’ici le 1er janvier 2022.

Il deviendra définitivement indice de durabilité à l’horizon 2024 et promet de s’étendre vers d’autres appareils électroniques et électriques.

Trois principaux critères  entrent en compte pour qualifier l’indice de durabilité : réparabilité, fiabilité et évolutivité.

Cet indicateur exige à ce que les appareils électroniques soient robustes et disposent des dimensions appropriées aux utilisateurs. Il demande également de la part des fabricants à ce que les produits respectent les principes de l’éco-conception.

Mais aussi, l’indice de durabilité revendique la fabrication d’appareils électroniques pouvant être améliorés au fil du temps.

Vers une meilleure visibilité

Pour mieux instaurer l’indice de durabilité dans les meilleures conditions, le gouvernement français a organisé une campagne de sensibilisation juste cinq mois après la mise en place de l’indice de réparabilité.

L’objectif est d’exercer les consommateurs à être attentionnés sur la conception des produits électroniques qu’ils utilisent quotidiennement. La campagne consistait à apposer sur les produits concernés un affichage renseignant leur indice de réparabilité. Ce dernier est censé aider les consommateurs à acheter ou pas l’appareil.

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire

quatre + 4 =