Comment composter ses déchets organiques ?

À l’heure actuelle, les déchets organiques représentent un quart des ordures ménagères de nos poubelles. Entre autres, les déchets organiques proviennent majoritairement des restes de repas ou des détritus de jardin. Lorsqu’ils sont simplement jetés à la poubelle, les déchets organiques finissent leur vie incinérés ou dans une décharge.

Toutefois, saviez-vous qu’il est possible de donner une seconde vie à ses déchets de cuisine ? Et oui, vous avez bien lu ! Le compostage s’impose comme la solution idéale, pour recycler ses biodéchets. Composter comporte de nombreux avantages, ce geste anodin en apparence, permet de réduire considérablement le poids de nos déchets. Il est aussi très bénéfique pour la planète, en entretenant notamment la santé et la fertilité des sols. Si vous souhaitez mettre en place un système de compostage des déchets organiques chez vous, continuez à lire cet article !

Les déchets organiques : qu’est-ce que c’est ?

Les déchets dits organiques ou aussi appelés biodéchets se divisent en plusieurs catégories distinctes. On distingue d’abord, les déchets végétaux composés des tontes de pelouse, des déchets d’élagage et des sous-produits agricoles. Les déchets de cuisine, quant à eux, désignent les épluchures, les restes alimentaires ainsi que les produits périmés.

Déchets organiques orange

Les sous-produits animaux, comme les os, le sang et les excréments font eux aussi partie des déchets organiques. Enfin, sachez que certains cartons et papiers peuvent être considérés comme déchets organiques.

Les biodéchets sont-ils tous compostables ?

Selon le mode de compostage pour lequel vous opterez, certains biodéchets ne se prêteront pas forcément à cette pratique. À titre d’exemple, il n’est pas conseillé d’intégrer des déchets de sous-produits animaux, comme les os, à son compost. En effet, ces détritus ont tendance à accroître les risques de transmissions de maladies ou de prolifération de nuisibles. 

Éplucher une orange

Pour ce qui est des autres déchets organiques, ils peuvent être compostés sans problème! Seules les épluchures d’agrumes en grande quantité, sont déconseillées à mettre dans un compost. En résumé, il est possible de composter:

  • Les épluchures de fruits et les légumes, ainsi que les trognons de pomme ou poire par exemple
  • Les coquilles d’oeufs, à condition qu’elles soient bien broyées
  • Les restes alimentaires, comme les fécules ou légumes cuits. Pour ce qui est de la viande, sa présence dans le compost fait quelque peu débat.
  • Les journaux et cartons, sous réserve qu’ils soient bel et bien non traités et biodégradables.
  • Les déchets de jardin, comme les tontes de gazon.

Pourquoi composter ses déchets organiques ?

Selon l’Ademe, en France, la production de déchets organiques s’élèverait à 22,1 millions de tonnes par an. Mais quelle est donc l’utilité de composter ses déchets organiques, devez-vous désormais vous demander ? Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles il est préférable de composter ses biodéchets plutôt que de les jeter à la poubelle.

Limiter son impact environnemental

En recyclant nos déchets organiques, nous limitons par la même occasion notre impact environnemental. D’une part, les déchets organiques collectés dans les poubelles sont inévitablement liés à un trafic routier polluant.

Impact écologique

En plus du transport, ses détritus provoquent souvent la pollution des sols, des nappes phréatiques et donc de l’eau. Qu’ils soient mis en décharge ou incinérés, le résultat est quasiment le même. Lorsque ses déchets sont placés dans une décharge, ils provoquent des émissions de gaz toxiques. Et lorsqu’ils sont incinérés, ils génèrent des fumées nocives et polluantes.

Favoriser la biodiversité au sein de son jardin

Si vous êtes l’heureux propriétaire d’un jardin, vous savez sûrement à quel point la biodiversité est une richesse. En créant un compost proche de votre potager, vous favorisez le développement de la faune et de la flore.

De nombreux insectes décomposeurs et des vers de terre feront rapidement leur irruption dans votre bac à compost. Et ce, pour le plus grand plaisir de votre jardin et de votre sol !

Jardin et biodiversité

Permettre un excellent amendement du sol

Le compost est un outil très utile pour les jardiniers ! Entre autres, il enrichit la terre et permet donc de faire des économies en engrais. En fertilisant le sol, il nourrit par la même occasion les plantes cultivées dessus.

D’ailleurs, les végétaux cultivés sur une terre régulièrement amendée de compost se montrent généralement plus résistants aux maladies et parasites. De ce fait, les rendements en fruits et légumes sont améliorés ! En prime, le compost offre la possibilité de créer une meilleure structure de sol, qui retient davantage l’eau et les substances nutritives.

Comment composter ses biodéchets ?

En ville 

Si vous vivez en ville et que vous logez dans un appartement, peut-être pensez-vous qu’il vous est impossible de composter. Et bien sachez que vous vous méprenez ! En effet, il existe plusieurs alternatives pour recycler ses déchets organiques, et ce même en vivant en ville.

Si vous ne souhaitez pas avoir un compost à proprement parler, il existe des lieux de compostages collectifs. Ils sont généralement localisés près des immeubles ou dans les jardins urbains. Renseignez-vous auprès de votre mairie, pour en savoir plus !

Si vous désirez accueillir un compost dans votre appartement, sachez que c’est tout à fait possible. Et ce, que vous ayez un balcon ou non ! D’abord, il existe ce qu’on appelle un lombricomposteur ou lombricompost.

Cet objet se présente comme un bac à composte, contenant d’ores et déjà des vers de terre. Comme il ne dégage aucune mauvaise odeur, le lombricomposteur peut être placé dans une cuisine sans problème. Le bokashi, petit composteur de cuisine, peut aussi être envisagé dans un appartement pour composter ses déchets organiques.

À la campagne 

Si vous avez un jardin assez spacieux voire un petit bout de terre, vous pourrez établir un compost individuel. Totalement en matériaux recyclés ou simplement en bois, il existe de nombreuses manières de construire un compost soi-même. À vous de faire preuve de créativité, en lui donnant la forme et l’aspect que vous désirez. 

D’ailleurs, la construction de compost pourrait être le sujet d’un prochain article, qui sait ! À vous de me faire savoir, si cela pourrait vous intéresser. Prenez soin de vous et surtout pensez à composter, 

Manaia.

Laisser un commentaire