Accueil Maison Comment choisir son oreiller ?

Comment choisir son oreiller ?

par Manaia

Bien choisir son oreiller a toute son importance. Et pour cause, l’oreiller a pour fonction première de maintenir la colonne vertébrale, en particulier, les cervicales ! Autrement dit, cet accessoire de literie conditionne la qualité du sommeil, tout comme le matelas. En effet, un bon oreiller, adapté à la morphologie de l’utilisateur, favorise l’endormissement. Et surtout, permet de bénéficier d’un sommeil sain et réparateur ! Dans cet article, vous découvrirez, justement, les différents critères à prendre en compte, pour choisir du mieux possible votre oreiller. 

Oreiller : les critères d’achat à prendre en compte ! 

Type d’oreiller

Oreiller synthétique

Il est généralement fabriqué à partir de fibres de polyester ou de microfibres.  Facile d’entretien, l’oreiller synthétique présente l’avantage d’être hygiénique, anallergique et respirant. Il convient donc parfaitement aux personnes souffrant d’allergies ! 

Oreiller naturel

Il se compose de matière naturelle, telle que du duvet, des plumettes, de la laine ou du latex naturel. Comme le matelas bio, l’oreiller naturel procure un confort moelleux et enveloppant. D’ailleurs, il dispose d’une excellente aération, qui ôte toute sensation de chaleur et favorise l’hygiène. 

Oreiller ergonomique

L’oreiller ergonomique, ou également appelé oreiller cervical, épouse à merveille la forme de la tête et de la nuque. De manière générale, il est garni de latex ou de mousse à mémoire de forme. Grâce à la forme de vague de cet oreiller, la tête, le cou et la colonne vertébrale sont parfaitement alignés ! Le coussin ergonomique s’adresse, particulièrement, aux personnes souffrant de tensions musculaires cervicales et/ou de maux de dos

Oreiller à mémoire de forme 

Fabriqué à partir de mousse viscoélastique, cet oreiller réagit à la chaleur et se moule à la forme de la tête et de la nuque. Il a une particularité, qui est de reprendre sa forme initiale, à chaque mouvement. Un tel polochon s’adapte, ainsi, à la perfection à la morphologie de son utilisateur. Par ailleurs, il assure une excellente répartition des points de compression ! Toutefois, il est déconseillé aux personnes qui ont tendance à beaucoup transpirer la nuit.  

Oreiller spécifique

Il existe des oreillers, qui ont des caractéristiques spécifiques ! Par exemple, certains d’entre eux favorisent la diminution des ronflements, d’autres, disposent d’une fermeté modulable, ou bien, de ressorts ensachés. À titre d’exemple, le polochon à ressorts ensachés offre un soutien maximal aux cervicales et à la tête. Le coussin à fermeté modulable, quant à lui, permet de moduler à la guise de l’utilisateur, la matière de garnissage, de manière à le rendre, plus ou moins, moelleux. 

homme qui tient un oreiller à mémoire de forme

Forme de l’oreiller 

Rectangulaire

Pour dormir, mieux vaut privilégier un oreiller de forme rectangulaire. En effet, un polochon rectangulaire soutient davantage la tête, et surtout, la maintient dans l’alignement de la colonne vertébrale, en position allongée. Un tel format est, particulièrement, recommandé pour les personnes de grande taille et/ou qui dorment sur le ventre. 

Carré 

L’oreiller carré est plutôt à privilégier, en position assise dans le lit, pour un moment détente. En effet, il maintient la tête, tout en soutenant le dos correctement, en position assise. En revanche, le format carré n’est absolument pas optimal pour dormir, car il prend beaucoup de place. D’ailleurs, il peut être responsable du dépassement des pieds du lit ! Étant trop imposant, le polochon carré est souvent plié en deux, par conséquent, la tête du dormeur se retrouve trop haute. 

Fermeté 

La fermeté de l’oreiller est un critère qui dépend, intrinsèquement, de la position de sommeil du dormeur : 

  • Sur le ventre : mieux vaut ne pas utiliser de coussin, de manière à ce que la tête reste alignée à la colonne vertébrale. Toutefois, si pour vous, se passer d’un oreiller est impensable, alors privilégiez un modèle moelleux extra-plat (5 cm d’épaisseur). D’ailleurs, les oreillers en duvet sont particulièrement recommandés;  
  • Sur le dos : il est préférable d’opter pour un oreiller mi-ferme, qui assure un bon maintien de la tête et de la nuque. Toutefois, attention, il ne doit pas être trop dur pour autant, au risque de souffrir de maux de tête;
  • Sur le côté : mieux vaut privilégier un oreiller ferme et épais (à partir de 9 cm), de manière à respecter l’alignement de la tête, du cou et de la colonne vertébrale; plus les épaules de l’utilisateur sont larges, plus le coussin devra être épais ( entre 12 et 13 cm). À contrario, si les épaules du dormeur sont plutôt étroites, l’épaisseur du polochon devra être moindre (entre 8 et 9 cm);
  • Sans position fixe : un oreiller mousse à mémoire de forme est idéal, car il amortit tous les mouvements et offre un soutien optimal. 

Garnissage 

Garnissage synthétique

Il existe de nombreux types de garnissage synthétique, dont les fibres creuses, les microfibres, la mousse et le latex ! Le garnissage synthétique a l’avantage d’être hypoallergénique, et s’avère ainsi idéal pour les personnes allergiques. Mais ce n’est pas tout ! En effet, il se veut moins onéreux, que le garnissage naturel. Au passage, notez que le latex et la mousse de viscoélastique sont parfois naturels, et donc, pas forcément synthétiques. 

Garnissage naturel

Le garnissage naturel est généralement en duvet ou en plumes. Il offre un confort et bien-être optimal, et une sensation de moelleux irrésistible. Plus le pourcentage de duvet est important, plus l’oreiller est moelleux ! En outre, un garnissage naturel s’adapte à merveille aux mouvements de la tête pendant le sommeil. D’ailleurs, il dispose de propriétés thermorégulatrices, qui facilitent l’évacuation de l’humidité, et qui donc, favorisent l’hygiène. Au passage, la mention «duvet neuf» indique que la matière provient directement des fermes, et que l’ensemble de ses propriétés sont intactes. Il s’agit d’une garantie de qualité supérieure ! 

femme qui sert un polochon près d'elle

Taille de l’oreiller

Le choix de la taille de l’oreiller dépend, avant tout, de la taille des draps et des parures. Pour les oreillers rectangulaires rectangulaires, les tailles les plus répandues sont : 40×60 et 50×70 cm. Concernant les oreillers carrés, les dimensions les plus courantes sont : 60×60 cm et 65×65 cm.

Enveloppe

Le choix de l’enveloppe d’un oreiller n’est absolument pas à négliger. En effet, la fonction première de l’enveloppe est d’empêcher le garnissage de s’échapper du polochon. Il s’agit donc d’un rempart contre les acariens ! Les enveloppes naturelles, en coton, sont à privilégier. Et pour cause, elles assurent une meilleure circulation de l’air et s’entretiennent facilement !  

En outre, il est important de prêter attention à la densité du tissu. Pour faire simple, plus le nombre fils/cm² est important, plus le risque que le garnissage sorte de l’enveloppe est faible. Ainsi, mieux vaut préférer les enveloppes, en percale de coton, qui se situent à peu près à 80 fils/cm² ! 

Prenez soin de vous et de votre maison,

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire

un × deux =