Accueil Maison Quelles sont les missions d’une aide à domicile ?

Quelles sont les missions d’une aide à domicile ?

par Corentin

L’aide à domicile offre souvent ses prestations à des particuliers qui font face à une situation de perte d’autonomie ponctuelle ou permanente. Les profils de ces particuliers peuvent varier en fonction du sexe, de l’âge ou de l’état de santé. Ainsi, il peut s’agir d’une personne accidentée, d’une personne âgée, des personnes malades ou handicapées, etc. L’aide à domicile peut être directement salariée avec le particulier qui va le rémunérer avec des chèques emploi-service. Celui-ci peut être également salarié d’une collectivité locale, d’une entreprise de service d’aide à la personne ou d’une association. Quelles sont alors ces missions ?

Aide ménagère

une femme de ménage aide à domicile

L’un des principaux rôles d’une aide à domicile peut être d’ordre ménager pour les personnes aidées. En effet, l’état de dépendance de ces personnes ne leur permet pas de réaliser certaines activités spécifiques. Il s’agit entre autres des activités relatives à l’hygiène et à l’entretien de leur lieu de résidence. La mission de l’aide à domicile ménagère consiste donc à prendre en charge ces différents travaux. Elle peut aussi faire les courses et s’occuper de la préparation des repas.

Entretien de l’intérieur du logement

Les travaux d’entretien qui sont réalisés par le professionnel sont divers et variés. En effet, celui-ci peut laver la vaisselle, faire les lessives, repasser et ranger le linge, effectuer les travaux de raccommodage, dépoussiérer les meubles. De même, il veille à la mise au propre des sols, des surfaces, des vitres, des miroirs, des appareils de cuisine, etc.

Cependant, il arrive que le salarié convaincu d’améliorer le confort de vie et le cadre du bénéficiaire aille réorganiser le logement sans l’associé. À titre d’exemple, il va répondre aux appels à la place du bénéficiaire pour ne pas le fatiguer. Il va également imposer ses choix en termes de préparation pour faire respecter un régime alimentaire.

Tout ceci est contraire à la bientraitance à domicile compte tenu des attitudes ou des actions inadaptées à la personne. Plusieurs facteurs peuvent expliquer cet état de choses. Il peut s’agir du manque de professionnalisme des salariés, du défaut d’équipe, de la limitation des budgets dédiés à la dépendance, etc.

Les soins d’hygiène

Le professionnel peut apporter une aide à la toilette, à l’habillement, au laçage des chaussures et à la coiffure de la personne. Il doit également l’accompagner aux W.C. et veiller à la propreté du bassin urinal.

D’un autre côté, il peut prodiguer des conseils d’hygiène et de sécurité au bénéficiaire. Toutefois, les soins qui prennent en compte la manipulation de la personne ou la possession d’un diplôme particulier ne sont pas concernés.

Les courses

La personne aidée fournit le montant nécessaire aux achats à l’aide ménagère. Cette dernière se charge de faire les courses et assure le stockage de l’alimentation. Les courses sont effectuées à proximité de l’habitation du bénéficiaire et respectent une certaine rigueur selon les associations (le carnet de courses par exemple).

La préparation des mets

Le professionnel veille à la préparation des repas et aide le bénéficiaire lors de la prise de repas. Il doit également s’assurer que la personne aidée dispose de denrées non périssables pouvant lui permettre de faire face à un éventuel imprévu.

aide à l'autonomie

Aide à l’autonomie

L’aide ménagère doit encourager le particulier à réaliser les tâches qui sont encore à sa portée en vue de maintenir ce qui lui reste comme autonomie. À ce stade, une formation initiale est nécessaire pour un meilleur suivi du bénéficiaire.

En effet, le professionnel doit respecter les désirs du particulier. À titre d’exemple, celui-ci doit éviter de se substituer à ce dernier pour toutes les tâches domestiques au risque d’augmenter son incapacité.

Aide aux démarches administratives

L’aide ménagère accompagne le bénéficiaire jusqu’à ces lieux de rendez-vous et gère les démarches administratives.

Ainsi, il prend en charge les demandes de remboursement de la sécurité sociale et toutes les informations qui ont rapport avec le centre d’action sociale. En outre, elle peut programmer les rendez-vous médicaux et autres et participer à la planification du budget.

Soutien intellectuel et psychologique

Le comportement du professionnel doit susciter la confiance du bénéficiaire. En effet, l’aide ménagère doit être capable de dialoguer avec ce dernier et d’être attentif à ses différents besoins.

Elle peut par exemple lire des livres ou des journaux à haute-voix et même partager un jeu de société avec le particulier. En d’autres termes, la personne aidée doit voir en elle un lien social régulier, une passerelle extérieure ou encore une présence affective.

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire

cinq × deux =