Accueil Santé 3 examens qui permettent de diagnostiquer un adénome de la prostate

3 examens qui permettent de diagnostiquer un adénome de la prostate

par Corentin

L’adénome de la prostate, qui ne concerne que les hommes et généralement à partir de 50 ans, se caractérise par une prostate dont le volume a augmenté. Cette pathologie peut entraîner certains symptômes tels que des fuites urinaires ou une envie d’uriner plus fréquente. Heureusement, il existe différents examens qui vont permettre de savoir si vous êtes porteur de cette maladie. Zoom sur 3 examens qui vont oui ou non diagnostiquer un adénome de la prostate.

Premier examen : une échographie de la vessie

Le diagnostic d’un adénome de la prostate peut être effectué par une échographie de la vessie et de la prostate. Pour cela, le professionnel de santé va effectuer cette échographie par voie abdominale, à l’aide d’une sonde appliquée sur la partie inférieure de l’abdomen ou par voie endorectale, en introduisant cette sonde par le rectum. Cette intervention va permettre de mettre en évidence la présence d’un résidu post mictionnel et se rendre compte aussi du siège de la tumeur et de son volume. Au cas où vous souhaiteriez en apprendre davantage sur l’adénome de la prostate, n’hésitez pas à vous rendre sur le site d’un chirurgien prostatique.

Second examen : des examens biologiques

Ces examens biologiques, effectués à la suite d’une prise de sang, vont permettre au médecin de constater les points suivants :

  • une éventuelle infection urinaire associée à la suite d’un examen bactériologique des urines ;
  • contrôler le bon fonctionnement des reins grâce au dosage sanguin de la créatinine et de l’urée.

Sachez que le médecin pratiquant ces examens biologiques pourra également diagnostiquer un cancer de la prostate à l’aide d’un dosage PSA (antigène prostatique spécifique).

Troisième examen : une radiographie de l’abdomen

Cet examen pour diagnostiquer un adénome de la prostate par radiographie simple de l’abdomen ne demande pas de préparation. Il va permettre de vérifier les points suivants :

  • L’absence d’anomalie osseuse : un cancer de la prostate avec extension aux os peut être envisagé par le médecin si une anomalie osseuse est constatée ;
  • la présence d’urine dans la vessie : cette recherche permet de vérifier s’il y a ou pas une présence d’urine dans la vessie après une miction (résidu post mictionnel).

Comme pour de nombreuses maladies, l’arrivée de cette pathologie qu’est l’adénome de la prostate peut être réduite en adoptant une vie saine. Alors, pour être bien dans votre corps, n’hésitez pas à pratiquer une activité physique régulière telle que la marche, qui peut diminuer d’un quart la venue d’un adénome de la prostate. Sachez également que pour lutter contre le cancer de la prostate, une activité sexuelle régulière est vivement conseillée.  

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire

quinze − 1 =