Accueil MaisonTravaux et rénovation Ascenseur PMR : les réglementations à suivre

Ascenseur PMR : les réglementations à suivre

par Corentin

De nos jours, la place des personnes à mobilité réduite est importante. Il faut dire que de nombreuses campagnes publicitaires et un film comme « Intouchables » ont fait évoluer les mentalités au sujet du handicap en France. Pour illustrer ce nouveau virage pris par la société française, le nombre d’ascenseurs est en nette hausse. Mais attention, car la réglementation en matière d’ascenseur est particulièrement stricte. Focus sur les particularités à respecter pour optimiser l’installation d’un ascenseur pour des personnes à mobilité réduite.

Les dimensions

La cabine doit avoir une dimension minimale de 1,10 m x 1,40 m pour que les personnes en fauteuil roulant puissent être accompagnées et facilement se déplacer. Au sujet des portes, ces dernières doivent avoir une largeur de minimum 0,80m pour les ascenseurs de type I, sinon au minimum 0,90 m. Pour faciliter l’utilisation, les boutons de commandes ne doivent pas être à une hauteur supérieure de 1,30m. Il faut au minimum 1m50 de diamètre devant l’ascenseur pour faciliter l’accès. Enfin, il est indispensable que l’ascenseur handicapé d’Etna France ne soit pas installé en face d’un escalier. Pour éviter tout risque de chute…

Le modèle

Après avoir passé en revue toutes les caractéristiques techniques, place au choix du modèle. En 2021, les fabricants ont décidé de frapper fort. En misant sur des produits sans câble, ni chaîne ou batterie, tout est placé sous le signe de légèreté. Le fonctionnement est assuré grâce à deux vérins hydrauliques qui agissent mécaniquement par simple pression d’huile pour faire monter et descendre l’ascenseur. Il faut sept litres d’huile végétale pour assurer le fonctionnement. Mieux, aucun renouvellement d’huile n’est à prévoir. Un gain de temps considérable qui peut être susceptible d’en faire réfléchir plus d’un…

Des travaux simples

Spontanément, l’installation de ce type d’ascenseur peut s’apparenter à un parcours du combattant. Mais la réalité est bien différente. En effet, il n’y a pas d’opération spécifique à effectuer en amont. Pas de renforcement de plancher, pas de local technique à prévoir. Attention néanmoins si le plancher intermédiaire est en béton. L’opération peut dans ce type de cas se révéler plus périlleuse. Pour les délais d’intervention, il faut compter deux jours. Si l’on ajoute que la durée de fabrication peut atteindre une dizaine de semaines, on saisit qu’il faut moins de trois mois pour avoir un ascenseur de maison flambant neuf.

Des prix attractifs

Il est loin le temps où acheter ce genre d’appareil exigeait un prix exorbitant. En se penchant sur les tarifs pratiqués actuellement, on comprend instantanément que les choses ont évolué. Conséquence immédiate, les prix sont tirés vers le bas et sont attractifs. Mais pour éviter les mauvaises surprises, on vous recommande de solliciter des professionnels certifiés et reconnus. Outre la qualité de service, c’est surtout le large choix de modèles qui fait la différence. Cependant, restez vigilant sur les références du prestataire que vous sélectionnez. Cela peut vous donner des indications précieuses

Et pour la garantie ?

Si cela peut changer selon le prestataire, la durée moyenne de garantie des pièces est de deux ans. Un laps de temps conséquent qui offre encore beaucoup de sérénité aux clients. Mieux, le contrat de maintenance permet de gagner en tranquillité. Que votre ascenseur soit en panne ou hors service, un technicien se déplace dans les 48 heures. Un paramètre qui pourrait bien être un facteur déterminant. Enfin, gardez à l’esprit qu’il est impossible de rester coincé dans un ascenseur de maison. Un simple appui sur un levier manuel permet de faire redescendre l’ascenseur. Même en cas de coupure d’électricité…

Consommation d’énergie réduite

Malgré quelques clichés, le fonctionnement d’un tel appareil ne va pas exploser votre budget énergie. Après avoir étudié de près la question, on constate que les ascenseurs de maison consomment moins de 10 euros d’électricité par an en veille. Un montant dérisoire. Ajoutons à ce panorama que le design est mis en valeur. Du bois au verre en passant par contemporain, classique ou raffiné, il y en a pour tous les goûts. Enfin, il serait injuste de ne pas insister sur le bruit provoqué par un ascenseur de maison. Contre toute attente, il est minime, voire inexistant. Quand on vous dit que l’ascenseur de maison a littéralement évolué, ce ne sont pas des paroles en l’air. Ce ne sont pas les personnes en situation de handicap qui diront le contraire.

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire

dix-neuf − 12 =