Accueil Maison Comment trouver un logement étudiant ?

Comment trouver un logement étudiant ?

par Corentin

Chambre, studio, résidence, plusieurs solutions s’offrent aux étudiants et étudiantes pour se loger durant leurs études ou formation. La recherche s’oriente en fonction du budget, de l’accès aux sites universitaires et de la personnalité de chacun.

Le CROUS offre aux étudiants la possibilité de s’installer dans des chambres au sein de résidences universitaires traditionnelles ou conventionnées, sous conditions de ressources, L’étudiant peut prétendre à l’ALS (Allocation de Logement Social) ou à l’APL (Aide Personnalisée au Logement) en constituant un dossier social.

Logement à proximité des écoles 

Les résidences étudiantes du CROUS ont l’avantage d’être situées à proximité des transports en commun et des campus universitaires ; elles ont en outre, l’avantage d’être les moins chères. Il s’agit cependant de locaux très souvent vétustes et exigus. De plus, les règles de communauté peuvent être difficiles à supporter pour certains jeunes (lieux de vie, cuisine en commun). Enfin l’offre en logement ne permet pas de répondre à toutes les demandes.

Créé par le CROUS, Lokaviz est un site de petites annonces qui permet de trouver un logement étudiant en location chez un propriétaire particulier, une chambre meublée, un studio, un appartement, ou une colocation. Un service sans frais d’agence sur toute le France, qui permet de bénéficier en outre, d’aides au logement. Les logements sont garantis par le label Lokaviz. Le loyer est cependant plus élevé qu’en résidence CROUS.

un étudiant cherche une location

Il existe les résidences universitaires privées, plus confortables, elles sont donc plus chères avec des frais de dossier correspondant à un mois de loyer. Elles proposent aux locataires de nombreux services comme une salle de sport, salle de jeu, salle de loisirs, une laverie. Dans ce type de résidences, l’attribution ne dépend pas des revenus, cette formule à l’avantage d’offrir une disponibilité de logement sur toute la France.

Enfin la colocation permet d’avoir des logements plus grands, et moins chers au m2, puisque le prix du loyer et des charges est divisé entre colocataires. Il ne faut pas oublier de prendre en compte, cependant, le cas du bail dit « unique », dans lequel la clause de solidarité et d’indivisibilité engage les colocataires à régler la part d’un colocataire en défaut de paiement.

Les démarches à effectuer

Trouver un logement CROUS est assez fastidieux, de par les démarches administratives assez longues, d’autres part, les places disponibles sont plutôt rares. Aussi, il est impératif de commencer les démarches pour réserver un logement dès le mois de mars pour la rentrée de septembre. Pour cela, il suffit de constituer un Dossier Social Etudiant (DSE) en ligne et formuler 6 vœux sur le site internet MesServicesEtudiant.

L’inscription sur le site Lokaviz se fait par l’intermédiaire du portail MesServicesEtudiant en renseignant un numéro INE (Identification Nationale Étudiant), puis en effectuant les recherches parmi les petites annonces pour ensuite contacter les propriétaires

C’est l’ADELE (Association pour le Développement Economique du Logement Etudiant) qui permet de trouver un logement étudiant en résidence privée. Restent ensuite les sites comme Les Estudines, Fac-habitat et Nexity Studea.

En Île de France, les étudiants peuvent se rapprocher de l’ALJT (Association pour le Logement des Jeunes Travailleurs), une association qui gère 7 500 logements, permettant d’accueillir des jeunes de 18 à 32 ans en alternance (contrat d’apprentissage ou de professionnalisation), des stagiaires en formation professionnelle ou des étudiants aux revenus modestes.

Coût d’un logement étudiant

Le coût varie en fonction du type de logement choisi par l’étudiant, sa surface et surtout de la ville d’études. En effet, certaines villes comme Paris, Lyon, Lille et Toulouse connaissent une forte demande en raison d’un nombre d’étudiants croissant ainsi qu’une pénurie de logements. Le CROUS reste la solution la plus économique. En prenant l’exemple de Paris, les loyers pratiqués par le CROUS ne dépassent jamais 20 euros du m² tandis que les logements privés commencent à partir de 35 euros le m². Ainsi, un loyer mensuel moyen au CROUS représente environ 500 euros à Paris contre 300 euros par mois en province.

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire

dix-huit − un =