Accueil Bien-être Max Verstappen : focus sur le régime alimentaire et les séances d’entraînement de la star de F1

Max Verstappen : focus sur le régime alimentaire et les séances d’entraînement de la star de F1

par Corentin

Max Verstappen a récemment levé le voile sur son régime alimentaire et sa routine d’entraînement pour être au top sur les circuits automobiles de F1. Le champion de la saison 2021-2022, qui doit travailler dur pour répondre à l’ensemble des exigences physiques de son métier, a également expliqué que son quotidien est rythmé par la minimisation des douleurs musculaires et le respect d’une alimentation très stricte. Décryptage.

Une alimentation gérée avec soin et deux séances de sport par jour

Neuvième derrière la grille de départ au Grand Prix de Miami, le pilote belge Max Verstappen a remporté la course dimanche dernier après avoir affiché un rythme impressionnant ! Le natif d’Hasselt doit cette montée en puissance à un régime alimentaire strict et « deux séances de sport quotidiennes ».

« Mon alimentation est gérée avec soin, car le poids est très important en course. Je m’assure donc toujours de manger suffisamment, car la Formule 1 est un sport très exigeant sur le plan physique », a déclaré l’intéressé à propos de son régime alimentaire rigoureux. « Je dois toujours faire attention à ce que je mange. Mon alimentation change en fonction de l’endroit où je cours et des conditions météorologiques. Par temps humide, par exemple, je brûle autant de calories hors course que sur la piste », a expliqué le pilote Red Bull au micro d’un journaliste de Men’s Health.

Chose étonnante, Max Verstappen ne prend pas de petit-déjeuner, repas pourtant essentiel que le coureur remplace par un déjeuner plus copieux qu’à l’accoutumée : « Depuis que je suis tout petit, je n’arrive pas à manger le matin. Alors je compense par un déjeuner légèrement plus copieux. Pour autant, je ne peux pas manger et boire tout ce que je veux, malheureusement. Je suis toujours à la limite de mon poids, entre 74 et 75 kilos. Je dois donc faire attention ».

Max Verstappen : « […] En Formule 1, il faut se préparer à affronter le pire »

Et lorsqu’il s’agit de s’entraîner, Max Verstappen déclare qu’il doit toujours se préparer à affronter le pire. « Pour moi, la partie la plus difficile d’une course de F1, c’est la tension qui se crée sur le cou et le bas du dos, ainsi que la pression qui s’exerce sur votre corps lorsque vous faites un accident », a exprimé le pilote vedette de l’écurie Red Bull, en faisant référence au pic de force de 51 G qu’il a encaissé la saison dernière sur le circuit de Silverstone, en Grande-Bretagne, suite à une collision avec le véhicule de Lewis Hamilton. Ce pic de pression est particulièrement étonnant au vu de ce qui est physiquement possible pour le corps humain. Avec 51 G les limites connues sont largement dépassées.

En effet, rappelons qu’à l’époque, le pilote alors âgé de 24 ans avait été transporté à l’hôpital pour des examens de précaution. Selon la NASA, les êtres humains peuvent survivre à une force gravitationnelle de 30 G maximum, à condition que celle-ci ne dure qu’une fraction de seconde. Quant aux pilotes de chasse vêtus d’une combinaison spécialisée, ces derniers ne survivraient pas à un choc de plus de 9 G. Cette anecdote met en avant les capacités exceptionnelles acquises par le sportif grâce à une préparation qui passe entre autres par son régime alimentaire.

« En tant que pilotes, nous devons être forts, mais nous ne pouvons pas être trop musclés, sinon, nous serions trop lourds pour la voiture », a conclu Max Verstappen, lequel a miraculeusement survécu à l’un des pires accidents de l’histoire de la Formule 1 moderne, et a laissé entendre que la solidité du cou dans les sports automobiles est plus qu’importante.

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire

14 + quatorze =

@2023 - Ma maison ma santé : Santé, maison, écologie et environnement